La première enchère de parachains Polkadot (DOT) pour Acala (ACA)

Attendues depuis de longs mois, les enchères de parachains (ou para-chaînes) de Polkadot ont débuté début novembre. Il va sans dire que le succès a été au rendez-vous avec une bataille entre les deux favoris qu’étaient Acala Network et Moonbeam.

Pour rappel, ces enchères permettent à tout un chacun de déposer ses DOT en soutenant les projets participants. Les DOT sont bloqués on-chain et, en échange, le projet remportant une enchère récompense les investisseurs les ayant soutenu en leur octroyant des jetons natifs du protocole vainqueur.

Acala et Moonbeam se sont échangé la première place plusieurs fois au cours de la semaine. Mais c’est finalement Acala, une plateforme de DeFi, qui a remporté la première enchère en devançant sa rivale de quelques centaines de milliers de DOT.

Au total, plus de 81 000 wallets ont contribué à Acala, pour une valeur totale dépassant 1,3 milliard de dollars au moment où l’enchère a été remportée, soit hier à midi.

👉 Pour aller plus loin – Participez aux enchères de parachains de Polkadot (DOT) grâce à Just Mining

Le succès des enchères de parachains au rendez-vous pour Polkadot (DOT)

Acala est une plateforme de finance décentralisée fonctionnant sur le réseau Polkadot. Elle est également compatible avec Ethereum. Avec Moonbeam, une plateforme décentralisée de smart contracts, c’est le projet le plus attendu de l’écosystème Polkadot.

Pour ce dernier, fondé par Gavin Wood, cofondateur de la blockchain Ethereum (ETH), les enchères de parachains font figure de test grandeur nature pour le futur.

Tout d’abord, ces enchères confirment le succès des prêts participatifs (crowdloans) sur Kusama (KSM), la blockchain sœur de Polkadot. C’est d’ailleurs Karura (KAR), le protocole Acala déployé sur Kusama, qui avait remporté le premier emplacement (slot) du réseau.

Ensuite, ce système d’enchères est tout simplement une première pour l’ensemble de la sphère crypto. Contrairement aux Initial Coin Offerings (ICO), les jetons déposés ne sont pas « donnés » au projet, mais bloqués grâce à un smart contract pour une durée déterminée.

Le blocage est ainsi prévu pour 96 semaines, ce qui laisse largement le temps au protocole vainqueur de déployer son projet et de le rentabiliser. Au bout de ces presque deux années de blocage, les DOT sont rendus à leur propriétaire.

Il va sans dire que le succès a donc été largement au rendez-vous, avec environ 70 millions de DOT déjà déposés. Par ailleurs, le côté suspense joue beaucoup, avec un vainqueur désigné uniquement à un instant T.

👉 Pour aller plus loin – Polkadot (DOT), le protocole interopérable pour construire le Web 3.0

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Quelle suite pour Acala (ACA) après avoir remporté la première enchère ?

Les premiers emplacements de parachains seront actionnés vers mi-décembre et les cinq premiers projets vainqueurs seront en ligne le 17 décembre. Contrairement à Kusama, il n’y a donc pas un avantage particulier à avoir remporté l’enchère en premier pour Acala.

Ce qui est en revanche certain, c’est que les projets Polkadot sont sous le feu des projecteurs. En effet, il est possible de participer aux enchères via de nombreuses plateformes d’échange.

Outre Just Mining pour les plateformes françaises, Kraken et Binance permettent également de déposer ses DOT et de recevoir en échange, directement sur l’exchange, les jetons du projet vainqueur auquel l’utilisateur a contribué.

Les prochains mois seront donc importants pour Acala Network, les autres projets et tout l’écosystème Polkadot en général. Il en va de l’avenir d’une des blockchains les plus prometteuses de ces dernières années.

👉 À lire – Polkadot : le DOT dépasse pour la première fois 50 $ à l’approche des enchères des parachains

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments