Partager cet article :

 

Après avoir soudainement été retiré du Google Play Store sans avertissements au préalable, le célèbre wallet et navigateur de dApps Ethereum (ETH) MetaMask est de nouveau accessible et téléchargeable dans le catalogue d'applications des appareils Android.

 

Encore une « erreur » de Google ?

Le 26 décembre dernier, le client Android de MetaMask a été suspendu du Google Play Store, provoquant une vague d'étonnements et d’inquiétudes auprès de la communauté. D'après l'équipe du wallet, la raison invoquée par Google pour cette surprenante décision était que l'application était liée à des activités de mining, une composante non autorisée par la réglementation du Play Store.

Les accusations de Google étaient bien entendu complètement infondées. En effet, parmi les fonctionnalités diverses que propose MetaMask, aucune n'est liée, de près ou de loin, avec le mining.

Après que la nouvelle ait été rendue publique, Google s'est rapidement exprimé en commentant le tweet de MetaMask, déclarant qu'une enquête en interne avait été lancée afin de réexaminer l'authenticité de ce bannissement de la plateforme.

Bonne nouvelle pour MetaMask et pour la communauté crypto, Google n'aura pas mis très longtemps à revenir sur sa décision et à indirectement admettre son erreur. Le wallet Ethereum repart donc sur de bons rails pour l'année 2020 et a annoncé son retour sur le Google Play Store dans la nuit du 1er janvier :

Traduction : Bonne année ! Après mûre réflexion, Google a autorisé le retour de l'application mobile MetaMask sur le Google Play Store (Android) ! Merci à tous les adeptes d'un Web plus ouvert pour leur soutien !

 

Une alternative devient-elle nécessaire ?

Même si MetaMask peut se féliciter d'être de nouveau disponible au téléchargement pour les utilisateurs Android, les véritables raisons pour lesquelles l'application avait été retirée n'ont pas été communiquées.

Rien ne peut être encore prouvé et cela ne le sera probablement jamais, mais certaines personnes ont émis l'hypothèse que la surabondance de faux wallets se faisant passer pour MetaMask aurait pu encourager Google à supprimer la véritable application pour endiguer le phénomène.

Le besoin de trouver une alternative à Google et plus généralement aux géants du Web se fait de plus en plus ressentir auprès de la communauté crypto. En l'espace de seulement quelque jours, YouTube - qui appartient à Google - a fait supprimer de nombreuses vidéos en rapport aux cryptomonnaies sur sa plateforme, avant de revenir sur sa décision lors de la médiatisation du phénomène.

Après que MetaMask ait également été touché, le besoin de se tourner vers d'autres moyens de diffuser ses services au public s'est fait ressentir. Juste après avoir annoncé son retour sur le Play Store, l'équipe reste donc consciente que cela ne sera peut-être que provisoire, mais elle en tire de nombreux enseignements :

Merci également à tous ceux qui ont suggéré des méthodes de distribution alternatives. Cette expérience nous a rendus plus résistants et, en tant que communauté, nous devenons encore plus résistants maintenant que nous avons réussi à la surmonter.

 

Ce à quoi joue Google est alarmant et vient une fois de plus prouver que des alternatives décentralisées sont nécessaires afin d'éviter des censures de ce type, surtout sans explications ou avertissements au préalable. Le besoin de s'écarter des géants de l'Internet gagne en intérêt alors que les actions contre des services contrôlés par les utilisateurs deviennent monnaie courante.

Le dernier cas en date est celui de Coinbase Wallet et Apple. Pour se conformer aux règles de l'App Store, le wallet de l'exchange Coinbase a eu pour obligation de supprimer tout ce qui était en rapport avec les applications décentralisées de son client iOS.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataMail de Clément Wardzala

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar