À quel point les volumes d'échanges des tokens non fongibles (NFT) sont-ils erronés sur Ethereum ?

Alors que les volumes d'échanges de tokens non fongibles (NFT) se sont considérablement accrus lors des trois premiers mois de 2022, il s'avère que ces données sont biaisées par un phénomène que l'on surnomme le « Wash trading ». Faisons le point pour trier le vrai du faux.

À quel point les volumes d'échanges des tokens non fongibles (NFT) sont-ils erronés sur Ethereum ?

Une année 2022 erronée par les chiffres

Est-ce que les volumes de tokens non fongibles (NFT) de la blockchain Ethereum (ETH) pourraient être trompeurs ? D'après Dune, un site spécialisé dans l'analyse de données, 58% des échanges de NFT en 2022 seraient de fausses transactions issues du « wash trading ».

👉 Pout tout savoir sur les tokens non fongibles (NFT)

Le wash trading, que l'on pourrait traduire par « manipulation des volumes », est une technique permettant de corrompre les volumes de transaction en gonflant le nombre d'échanges d'une classe d'actif spécifique de manière artificielle.

Alors que ces manipulations de marché sont illégales dans de nombreux pays, elles restent très présentes dans l'univers des NFT : le taux de wash trading atteignait les 80% sur le mois de janvier 2022 : Wash Trading NFT 1

 Figure 1 - Taux de wash trading NFT entre avril 2018 et décembre 2022

Alors que les volumes d'échanges artificiels ne représentaient qu'une minorité des transactions jusqu'à la fin de l'année 2021, nous remarquons une explosion de ces faux échanges tout au long de l'année 2022.

👉 Vous voulez en savoir plus sur le wash trading ? Consultez notre guide sur le sujet

Alyra, des formations pour intégrer l’écosystème blockchain ⛓️

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)

Les raisons du wash trading

Avec l'explosion en popularité des tokens non fongibles, le secteur des collections de NFT est devenu de plus en plus compétitif. Pour séparer le bon grain de l'ivraie, les volumes de trading servent d'indicateur sur la santé et la popularité d'une collection.

En conséquence, les différents projets et marketplaces de NFT tentent d'augmenter leurs volumes d'échanges par divers mécanismes pour gagner des parts de marchés. La méthode la plus utilisée est l'incitation par la distribution de token.

Par exemple, la place de marché LooksRare, spécialisé dans les NFT, utilise sa cryptomonnaie (LOOKS) pour inciter les investisseurs à utiliser sa plateforme. En outre, elle récompense ses utilisateurs en token LOOKS pour leurs achats et leurs ventes réalisés sur sa marketplace.

Cependant, le wash trading survient lorsqu'un utilisateur fait transiter un de ses NFT entre deux portefeuilles qu'il contrôle lui-même. En dépensant un maximum d'ETH (la cryptomonnaie du réseau Ethereum) dans sa fausse transaction, l'utilisateur s'assure une récompense importante en token LOOKS tout en ayant gardé son NFT. Ainsi, les volumes d'échanges de la plateforme se retrouvent altérés par de fausses transactions.

Des cas de wash trading ont aussi lieu lorsque certains projets veulent se mettre en avant dans le classement général des collections de NFT. En créant artificiellement de forts volumes d'échanges, ils attirent la curiosité de certains investisseurs qui, ayant peur de manquer une opportunité, vont acquérir ces NFT à un prix éloigné de leur valeur réelle, le tout au profit du projet qui a manipulé ses chiffres.

De cette manière, des centaines de millions de dollars transitent de façon artificielle dans le secteur des NFT. Et malgré la réduction du wash trading au cours de l'année 2022, ce phénomène représente toujours 25% des échanges réalisés en décembre 2022 :Wash Trading 2

Figure 2 - Les volumes de trading NFT hebdomadaire entre décembre 2020 et décembre 2022

Sur le graphique ci-dessus, nous observons que le plus haut taux de volume hebdomadaire était autour des 5 milliards de dollars en janvier 2022. Cependant, en soustrayant du calcul les volumes de trading artificiels, c'est le mois d'août 2021 qui devient celui avec le plus d'activité, avec environ 1,8 milliard de dollars en volume hebdomadaire.

👉 Pour sécuriser vos NFT, faites l'acquisition d'un portefeuille froid Ledger

Le meilleur moyen de sécuriser vos cryptomonnaies 🔒

🔥 Le leader mondial de la sécurité crypto

toaster icon

Certaines marketplaces sont-elles épargnées ?

Puisque le wash trading est principalement motivé par la récompense financière accordée par certaines plateformes, celles fonctionnant sans token sont épargnées par ce phénomène.

Alors que les volumes des marketplaces LooksRare et X2Y2 distribuent des tokens à leurs utilisateurs, leur taux de wash trading est respectivement de 98% et 86% par rapport à l'ensemble de leurs volumes.

À l'opposé, la plus grande marketplace de NFT, OpenSea, ne distribue pas de récompenses à ses utilisateurs : son taux de wash trading s'établit alors autour de 2,5% de ses volumes.

Pour obtenir ces chiffres, le rapport de Dune s'appuie sur 4 facteurs permettant de faire la différence entre les volumes organiques et les volumes gonflés artificiellement. D'après lui, une transaction est considérée comme du wash trading si :

  • le portefeuille de l'acheteur est le même que celui du vendeur ;
  • le NFT fait un aller-retour entre deux portefeuilles différents ;
  • un portefeuille a acheté ou vendu 3 fois ou plus le même NFT ;
  • l'acheteur et le vendeur ont été fournis en ETH par le même portefeuille.

Actuellement, la meilleure méthode pour limiter le wash trading semble être la suppression des récompenses d'échanges sur les plateformes comme LooksRare et X2Y2. Mais à l'avenir, nous pouvons espérer un cadre législatif permettant de limiter ce phénomène.

👉 Pour avoir accès à davantage d'analyses, rejoignez notre groupe privé Cryptoast Premium

Cryptoast Research

Passez vos investissements à la vitesse supérieure

toaster icon

Source : Figure 1 et 2 - Dune

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals