Vitalik Buterin condamne le « crime » de la Russie en Ukraine

Le début de l’intervention russe en Ukraine fait la Une de l’actualité internationale en ce 24 février. La communauté crypto a également réagi et la voix la plus importante à s’être exprimée est celle de Vitalik Buterin, le cofondateur d’Ethereum (ETH).

Dans un tweet rédigé en russe, ce qui est très rare chez lui, Buterin condamne l’invasion de l’Ukraine décidée par Poutine, estimant notamment qu’elle est un « crime commis contre les peuples russe et ukrainien ». Dans un autre tweet, il a également rappelé que, si la blockchain Ethereum était neutre, lui ne l’est pas en tant que personne.

Rappelons que Vitalik Buterin est né en Russie quelques années après l’éclatement de l’URSS. Il a émigré au Canada avec sa famille en 2000 et il possède la double nationalité russo-canadienne. Sa famille a quitté la Russie au moment où Poutine a pris le pouvoir, le père de Buterin étant un opposant au dirigeant russe.

D’autres membres de la communauté crypto ont réagi sur Twitter :

Anthony Pompliano, cofondateur de Morgan Creek Digital Assets, un fonds d'investissement spécialisé dans la blockchain et les cryptomonnaies, a rebondi sur un autre sujet bouillant : la hausse du prix du baril de pétrole.

👉 Pour aller plus loin – Personnalité crypto : qui est Vitalik Buterin, le créateur de l'Ethereum ?

Vitalik Buterin avait rencontré Poutine pour tenter d’implanter Ethereum (ETH) en Russie

Bien qu’hostile au président russe, le cofondateur d’Ethereum avait pourtant rencontré Poutine en 2017 pour inciter la Russie à utiliser le réseau Ethereum. Celui-ci n’avait visiblement pas été convaincu, en montrant un certain mépris envers le Bitcoin (BTC) et plus généralement les cryptomonnaies.

Poutine a récemment contredit une suggestion de la Banque centrale de Russie, qui estimait que les ressources énergétiques de la Russie pouvaient être utilisées par le minage de BTC. Au contraire de son président, certaines institutions russes ont montré de l’intérêt aux cryptomonnaies, afin notamment de se détourner du dollar américain.

Ces derniers jours, voyant les sanctions internationales arriver, les actifs numériques et le minage de BTC sont revenus sur le devant de la scène en Russie. Le ministère du Développement économique a proposé l’autorisation du mining. Par ailleurs, contrairement à l’avis de la Banque centrale, très ambivalente au sujet des cryptomonnaies, le ministère de l’Économie souhaite proposer un cadre légal clair à l’utilisation des crypto-actifs dans le pays.

👉 À lire – La Russie avance vers la légalisation des cryptomonnaies malgré le refus de sa Banque centrale

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments