Une MNBC pour le Venezuela

Le lancement du Venezuela dans la course aux MNBC n’est pas une surprise : le pays est particulièrement pro-crypto, et cherche à trouver des solutions pour lutter contre les sanctions économiques américaines. Déjà, il avait émis une cryptomonnaie, le Petro (PTR), qui n’avait pas connu le succès escompté.

Le lancement d’une monnaie numérique de banque centrale vise à numériser le bolivar soberano (VES), sa monnaie fiduciaire. Selon le communiqué officiel de la Banque centrale du Venezuela, la MNBC ne souhaite pas modifier le VES, mais simplement en faciliter l’accès :

« L’introduction du bolivar numérique n’affecte pas la valeur de la monnaie, c’est-à-dire que le bolivar ne vaudra ni plus ni moins, son utilisation sera simplement facilitée. »

Le communiqué cite trois avantages à l’émission d’une MNBC au Venezuela : une modernisation de la devise, une meilleure connexion de la population avec sa monnaie, et une réduction des frais de transaction. Pour l’instant, on ne sait pas sur quelle technologie reposera cette monnaie numérique de banque centrale.

👉 Découvrez notre dossier sur les monnaies numériques de banque centrale (MNBC)

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Un bolivar qui perd des zéros

Le bolivar soberano numérique ne changera donc pas de valeur, mais il va perdre quelques zéros. La banque centrale annonce en effet que six zéros vont être enlevés de la valeur du VES, face à l’inflation catastrophique subie par la monnaie. En 2020, l’inflation annuelle avait été estimée à 2 300 %.

C’est la seconde fois que le gouvernement choisit d’enlever des zéros à sa monnaie fiduciaire : en 2018, cinq zéros avaient disparu, alors que l’inflation atteignait plus de 1 800 000 %. La crise économique n’a fait que s’empirer sur fond de crise sanitaire, c’est pourquoi le gouvernement lance une nouvelle bouée de sauvetage.

La sortie de cette MNBC est en effet précipitée : la plupart des autres pays qui se sont lancés dans l’aventure prendront des années pour tester et élaborer la version numérique de leur monnaie de banque centrale. Cela montre donc bien l’urgence dans laquelle s’est retrouvé le Venezuela, et cela confirme une fois de plus que l’Amérique latine est une terre d’accueil des nouvelles technologies de paiement… Par nécessité.

👉 A lire – Venezuela : le gouvernement utilise Bitcoin pour payer des entreprises iraniennes et turques

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments