La startup colombienne Valiu a annoncé le lancement d’un dollar américain (USD) synthétique, adossé au BTC. L’entreprise souhaite aider les habitants du Venezuela à lutter contre l’hyperinflation.

 

Un « cryptodollar » pour le Venezuela

Simon Chamorro, PDG de Valiu et originaire du Venezuela, a annoncé le lancement de la version Alpha du cryptodollar sur Twitter :

« Après 4 mois de semaines de travail de 80 heures, plus de 500 000 lignes de code écrites par 4 ingénieurs, une entreprise qui passe au travail à distance à cause du Covid, et des analyses réglementaires rigoureuses… Je suis fier de confirmer que le cryptodollar de Valiu existe maintenant en version Alpha. »

Comme il l’a expliqué au média Decrypt, la solution a été proposée pour aider spécifiquement les émigrés vénézuéliens en Colombie, qui sont plus de 6 millions actuellement. Le dollar reste la monnaie reine pour se protéger de l’inflation au Venezuela, mais il reste très difficile de s’en procurer sur place, et la crise du Covid-19 n’a pas arrangé les choses. Quant au Bitcoin, Valiu affirme qu’il est moins utilisé qu’on ne le pense au Venezuela, en raison notamment de sa difficulté d’utilisation pour les novices.

👉 Découvrez les dernières nouvelles du Bitcoin (BTC)

 

Comment fonctionne le cryptodollar ?

D’où cette idée de « cryptodollar », qui permettrait à la population vénézuélienne d’avoir accès à des USD adossés par du BTC. Il s’agit d’un contrat d’instrument dérivé : les utilisateurs doivent d’abord déposer des espèces dans des commerces dédiés, ou simplement connecter leur compte bancaire à l’application Valiu. Les fonds sont ensuite transformés en USD « synthétiques » et stockés dans un compte épargne. Leur valeur est fixée sur le prix d’un dollar américain, mais elle est adossée par du BTC.

Ces dollars synthétiques peuvent ensuite être envoyés à des utilisateurs de Valiu vénézuéliens, sans frais de transaction. Sur place, ces derniers peuvent conserver ces actifs afin de se protéger de l’inflation, ou bien ils peuvent les retirer contre du bolívar soberano (VES), la monnaie fiduciaire du pays.

 

Ce type de solutions montre l’intérêt des dérivés de crypto-monnaies pour les pays qui font face à une inflation majeure, avec une population parfois peu bancarisée. Valiu pourrait en tout cas s’avérer plus efficace que le Petro, la monnaie cryptographique d’état vénézuélienne, qui a très tôt montré ses limitations au niveau local.

👉 À lire à ce sujet : Venezuela - les utilisateurs et les commerçants se plaignent du Petro (PTR)

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments