Les États-Unis s'attaquent aux portefeuilles personnels

Aujourd'hui, transférer des cryptomonnaies d'une plateforme centralisée vers un portefeuille personnel est assez anodin. Plus pour très longtemps, du moins aux États-Unis. Le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN), un organisme qui lutte contre les crimes financiers aux États-Unis, propose l'introduction de nouvelles mesures strictes à cet égard.

Selon les nouvelles dispositions proposées, les banques et les entreprises permettant l'échange de cryptomonnaies seraient dans l'obligation de soumettre des rapports aux organismes de surveillance et de vérifier l'identité des clients exécutants des transactions vers des portefeuilles privés.

En effet, le FinCEN suggère de classer les crypto-actifs dans la catégorie des « instruments monétaires », ce qui engendrerait qu'elles soient soumises à Bank Secrecy Act de 1970 (BSA), une loi américaine qui vise à surveiller les transactions monétaires.

Cette loi stipule que tout transfert totalisant plus de 10 000 $ sur une période de 24 heures doit être déclaré au FinCEN et que l'identité du client doit être vérifiée. Les exchanges devraient également déclarer au régulateur toutes les transactions individuelles de plus de 3 000 $.

👉 Sur le même thème - Le G7 soutient fermement la nécessité de réglementer les cryptomonnaies

Une menace pour l'industrie des cryptomonnaies ?

La FinCEN soutient que ces nouvelles exigences doivent répondre aux préoccupations en matière de sécurité nationale. Oui, rien que ça :

« La proposition vise à établir des contrôles appropriés pour protéger la sécurité nationale des États-Unis contre toute une série de menaces émanant de nations et d'acteurs étrangers, notamment les logiciels de rançon et les attaques de cybersécurité commandités par d'autres états, ainsi que le financement du terrorisme mondial, entre autres. »

Plus inquiétant encore, le FinCEN pourrait à l'avenir modifier le seuil à partir duquel une collecte d'informations est exigée. L'organisme envisage de surveiller tout transfert dépassant une valeur nette de 250 $ - au lieu de 3 000 $ - et cela pour tout transfert effectué en dehors des États-Unis, que ce soit des cryptomonnaies ou non.

Le grand public a jusqu'au 4 janvier 2021 pour faire part de ses commentaires sur la proposition de la FinCEN. En sachant que quasi chaque retrait d'une plateforme centralisée comme Binance serait surveillé, l'avis des concernées semble évident.

L'entrée en application d'une telle loi ne serait pas sans conséquence. L'aspect privé d'un portefeuille personnel perdrait alors tout son sens, et le Trésor américain pourrait approximativement déterminer la valeur du portefeuille de chaque individu utilisant une plateforme centralisée.

En novembre dernier, le PDG de Coinbase Brian Armstrong alertait déjà sur de nouvelles réglementations à venir. Comme Brian Armstrong l'a souligné, si cette nouvelle réglementation entre en vigueur, l'impact sur l'industrie des cryptomonnaies et même des États-Unis serait terrible :

« Au début d’Internet, il y avait aussi des personnes qui souhaitaient le réguler tout comme les entreprises de téléphonie. Et Dieu merci, cela n’a pas été fait, » a-t-il ajouté.

Davantage de réponses au sujet de cette potentielle nouvelle loi nous parviendront d'ici quelques semaines.

👉 Retrouvez toute l’actu de la régulation des cryptomonnaies

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
BERNARD

Lorsque je sors des fiat de mon exchange vers ma banque (par virement), ils peuvent tout savoir car l'Etat peut avoir accès à mon compte en banque sur demande (enfin, je pense, même s'il leur faut peut-être l'autorisation d'un juge à la suite d'une enquête) Par contre, si je transfère une crypto vers mon ledger, ils pourront juste savoir (via l'exchange) que j'ai transféré de la crypto.... mais normalement ils ne peuvent pas savoir ou... car ils sont alors "on chain" Il me semble qu'il en est de même si j'utilise de la crypto de mon exchange pour payer directement… Read more »