Brian Armstrong se méfie des nouvelles régulations

Comme il l’a expliqué dans un long fil Twitter, Brian Armstrong et d’autres figures de l’industrie ont eu connaissance de rumeurs. Le gouvernement Trump souhaiterait faire passer rapidement de nouvelles régulations en ce qui concerne les cryptomonnaies, avant de céder le pouvoir. Ces dernières concerneraient les portefeuilles individuels des utilisateurs de cryptomonnaies (self-hosted wallets).

Le PDG de Coinbase explique que selon lui, l’utilisation de wallets de ce type est une question de souveraineté financière des personnes :

« Les crypto-wallets individuels sont importants, car ils permettent à chacun d’utiliser cette nouvelle technologie pour accéder à des services financiers basiques – tout comme n’importe qui peut utiliser un ordinateur ou un smartphone pour accéder à Internet. »

👉 A lire sur le même sujet : Joe Biden choisit un pro-crypto pour assurer la transition financière

Nouveau coup dur pour l’industrie ?

Le problème, c’est que cette nouvelle loi obligerait les utilisateurs à rassembler des informations personnelles sur des wallets qui ne sont en rien liés à eux :

« Nous pensons que cette proposition de régulation demanderait à des institutions financières comme Coinbase de vérifier le propriétaire du wallet, de collecter des informations d’identification sur celui-ci, avant qu’un retrait puisse être effectué sur le wallet. »

Brian Armstrong donne plusieurs exemples dans lesquels cette régulation serait difficilement applicable. Un utilisateur envoyant des cryptomonnaies à un smart contract DeFi ne peut en effet pas tout le temps identifier un individu ou une entreprise qui en soit le détenteur. De la même manière, si l’on souhaite acheter un objet avec des cryptos, devoir demander au marchand de vérifier son identité paraît une étape fastidieuse et non nécessaire.

Le PDG de Coinbase rappelle enfin que dans les économies émergentes, les cryptomonnaies sont en train de se propager rapidement. Or les utilisateurs de ces pays ne peuvent parfois pas fournir d’adresse ou d’autres informations d’identification.

👉 Découvrez notre présentation de la plateforme d’échange Coinbase

Des régulations bien trop strictes selon Brian Armstrong

Des régulations de ce type étoufferaient donc une bonne partie de l’écosystème des cryptomonnaies, selon Brian Armstrong. D’où une conclusion :

« Si cette régulation des cryptomonnaies venait à exister, il s’agirait d’un héritage terrible, qui aurait des impacts négatifs sur le long terme pour les États-Unis. Au début d’Internet, il y avait aussi des personnes qui souhaitaient le réguler tout comme les entreprises de téléphonie. Et dieu merci, cela n’a pas été fait. »

Tout cela montre en tout cas que l’humeur est à la restriction du côté des régulateurs. À mesure que l’écosystème crypto prend sa place en tant qu’alternative financière viable, on devrait continuer à voir de forts mouvements de recul de la part des institutions. C’est une preuve de la solidité de l’écosystème crypto, mais cela veut aussi dire que la bataille est encore loin d’être gagnée pour les projets basés sur les cryptomonnaies.

👉 Retrouvez toute l’actu de la régulation des cryptomonnaies

 

Source image : TechCrunch via Flickr (CC BY 2.0)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments