Une œuvre d'art unique acquise par PleasrDAO

Vendredi, l’organisation à but non lucratif Tor Project a vendu le premier nom de domaine Tor Onion jamais créé, duskgytldkxiuqc6.onion, en tant que token non fongible (NFT).

La mise aux enchères offre la propriété de la clé privée cryptographique RSA1024 utilisée pour créer Dusk avec une œuvre d'art NFT unique en son genre dénommée « Dreaming at Dusk » et créée à partir de la clé par Itzel Yard.

« Pour commémorer [les 15 ans de Tor], nous avons collaboré avec Itzel Yard pour créer un artéfact numérique unique en son genre: une œuvre d'art générative dérivée de la clé privée du tout premier service .oinon, duskgytldkxiuqc6.onion, » indique la description de l'offre.

Listée le 13 mai par Tor Project sur la plateforme Foundation, pour la modique somme de 2 ETH, l’œuvre a vu son prix escalader d'heure en heure jusqu'à une valeur finale de 500 ETH (environ 2 millions de dollars lors de la vente).

L’enchère gagnante n'est autre que celle de PleasrDAO, une organisation autonome décentralisée (DAO) qui met en commun les fonds des participants par le biais de contrats intelligents pour acquérir des NFTs défendant la cause de la décentralisation.

Bien que la plupart de ses membres ne se soient jamais rencontrés, et certains étant mêmes anonymes, PleasrDAO a une philosophie : la distribution de la propriété de la DAO s'opère sous forme de tokens.

Cela donne à chacun des participants une fraction de ses actifs :les NFTs et tous les fonds propres. Chaque membre peut ainsi participer à la gouvernance de la DAO via un chat de groupe.

👉 Sur le même thème - Delphi Digital lance un fonds « on-chain » dédié aux tokens non fongibles (NFTs)

Tor, Bitcoin et la décentralisation : une vieille camaraderie

Tor Project, créé en 2006 , un réseau décentralisé non indexé qui permet aux utilisateurs d'accéder à des sites Web de manière anonyme et à des URL disponibles uniquement via Tor : les fameux liens .onion.

Son navigateur Tor, maintenant utilisé par environ 2,25 millions de personnes chaque jour, envoie le trafic Web via des relais répartis dans le monde entier pour masquer l'activité des utilisateurs.

Le premier service onion jamais créé par le Tor Project est donc Dusk, qui est couramment utilisé comme exemple dans la documentation et les fichiers d'aide liés à Tor.

The duskgytldkxiuqc6.onion dark web site

Employé pour de multiples usages, le réseau Tor a notamment été mis à contribution pour blanchir des fonds via les mixeurs de bitcoins, il y a plusieurs années.

Notons que le développement du réseau Bitcoin a été grandement catalysé par le biais d'acteurs issus de la communauté cypherpunk, très active sur le dark net.

Les idéaux de protection de la vie privée, de libre accès à l'information et de souveraineté, aussi bien numérique que monétaire, sont des objectifs communs que tentent d'atteindre le protocole Bitcoin et le réseau Tor.

👉 Pour aller plus loin - La messagerie Signal propose l’envoi anonyme de cryptomonnaie MOB

Des œuvres d'art numériques aux valeurs engagées

Groupe disparate de collectionneurs d'art numérique, les participants de PleasrDAO n'en sont pas moins des êtres humains.

Pour les membres de ce consortium, les œuvres d'art transmettent des messages, des symboles, des valeurs morales et esthétiques, auxquelles l'humain attache ensuite une valeur émotionnelle, matérielle ou financière.

Mais loin d'eux l’idée de faire marché d’œuvres numériques par pur esprit spéculatif.

« Il y a beaucoup de vendeurs de NFT qui sont juste là pour le capital; ils veulent juste profiter de l'engouement présent dans le secteur des NFT et faire des profits en fiat », a déclaré pplpleasr. «Ce n'est pas constructif pour la crypto-monnaie dans son ensemble. »

L'artiste dissocie ici l’œuvre de sa valorisation financière, préférant mettre en valeur l'aspect symbolique et le processus créatif.

Usant de la puissance des contrats intelligents pour créer un empire décentralisé d'investissement dans l'art numérique, le précédent achat de PleasrDAO était un NFT minté par le lanceur d'alerte Edward Snowden.

L'achat de ce NFT est pour PleasrDAO une forme d'hommage au combat porté par Edward Snowden, figure emblématique ayant dévoilé le programme de surveillance de la NSA en 2013.

« Cette pièce marie tellement de choses qui sont importantes pour nous : les illustrations, la vie privée et l'éthique cypherpunk, » a déclaré Red Phone, un membre anonyme de PleasrDAO.

Dans un objectif militant, la recette de cette vente ira à une organisation caritative, la Freedom of the Press Foundation.

Suite à l’acquisition de ces 2 NFT aux valeurs fortes, l’orientation future de PleasrDAO combine la collection d'art, l'investissement providentiel et l'incubation des nouveaux projets participatifs.

👉 Dans le même secteur - Edward Snowden vend un NFT 5,45 millions de dollars au profit d'une organisation défendant la liberté d'expression

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Bela Le Tiec

twitter-soothsayerdata

Son texte favori : A Cypherpunk's Manifesto.

Son émission phare : Thinkerview.

Son artiste préféré : Daft Punk.

Son objectif : contribuer à l'éducation de ses contemporains en matière de blockchain et de réseaux distribués.
Tous les articles de Bela Le Tiec.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments