Stables s’associe à Mastercard et Circle pour faciliter les paiements en stablecoins

La plateforme Stables a présenté sa nouvelle carte virtuelle, permettant les paiements en stablecoin dans tous les points de vente qui acceptent Mastercard. Initialement disponible en Australie, cette solution ambitionne de s’étendre au reste du monde.

Stables s’associe à Mastercard et Circle pour faciliter les paiements en stablecoins

Stables annonce sa carte virtuelle Mastercard pour payer en stablecoins

Stables, un wallet spécialisé dans les stablecoins, a dévoilé un partenariat avec Mastercad et Circle, pour permettre de dépenser les actifs du portefeuille partout où le géant des solutions de paiement est accepté :

Les stablecoins concernés sont l’USDC, l’USDT, le DAI ainsi que le FRAX, et ce depuis les réseaux suivants :

  • Ethereum (ETH) ;
  • Arbitrum (ARB) ;
  • Optimism (OP) ;
  • Polygon (MATIC) ;
  • Avalanche (AVAX) ;
  • BNB Smart Chain.

Pour permettre les paiements, ces stablecoins seront automatiquement convertis sans frais dans un premier temps en USDC sur Polygon.

Si de telles solutions existent déjà chez la concurrence comme la carte Visa de Binance, il est intéressant de voir ces produits se démocratiser, facilitant ainsi le paiement en cryptomonnaies sans friction, que ce soit pour le vendeur ou pour l’acheteur.

? Pour aller plus loin — Retrouvez notre guide sur la carte crypto de Binance

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Un premier lancement en Australie

Afin de proposer sa carte virtuelle de paiement Mastercard, Stables a loué les services de Marqeta, un émetteur de CB coté au NASDAQ. En premier lieu, cette solution sera disponible en Australie, pays de naissance de Stables, avant de s’étendre aux autres régions du monde.

Ces nouveaux services devraient être opérationnels au deuxième trimestre de cette année, selon une déclaration faite à nos confrères de Cointelegraph. De son côté, Erez Rachamim, PDG et cofondateur de Stables, a exprimé sa fierté quant à ce produit :

« Stables s’est engagé à élargir ce qui est possible avec les stablecoins, en donnant aux gens plus de flexibilité et de choix dans leurs habitudes de paiement. Avec la demande croissante d’actifs numériques, nous sommes ravis de travailler avec Marqeta pour développer une carte qui permet des dépenses plus fluides pour les articles de tous les jours. »

Par ailleurs, il sera également possible de recharger cette carte avec des monnaies fiduciaires. Seulement avec du dollar australien dans un premier temps, puis avec de l’euro, du dollar, de la livre sterling ainsi que d’autres monnaies asiatiques, africaines ou d’Amérique latine.

? Dans l’actualité également — Bourses en berne, Bitcoin (BTC) à 28 000 dollars : la crise bancaire comme déclencheur d’un nouveau bull run ?

Cryptoast Research : profitez de 50 % de réduction pour célébrer le halving !

Sources : Cointelegraph, Communiqué de presse

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jean

Très bon et intéressant article comme toujours et encore merci. Voici toutefois une petite coquille à corriger : "ainsi le FRAX" -> il manque le mot "que" . Bonne soirée.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?