Les whales détiennent la grande majorité des Tether (USDT) et USD Coin (USDC)

Bien que la promesse de décentralisation soit réelle avec les cryptomonnaies, le caractère de libre accès peut aussi engendrer une concentration non voulue. C’est notamment le cas avec les adresses qui possèdent une part importante des actifs numériques en circulation d’une blockchain. On connaît ces adresses sous le nom de whales (baleines).

À l’origine, c’est principalement la blockchain Bitcoin (BTC) qui est mise en avant, avec des whales pouvant faire bouger le marché à leur guise. Or, avec sa capitalisation très importante, la blockchain Bitcoin pourrait finalement être bien moins concernée que d’autres crypto-actifs moins valorisés.

C’est par exemple le cas des stablecoins Tether (USDT) et USD Coin (USDC) de Circle. L’USDT est aujourd’hui valorisé à près de 80 milliards de dollars. Profitant de la chute du marché des cryptos depuis le début de l’année, le premier des stablecoins est aujourd’hui la 3e capitalisation du marché des cryptomonnaies.

Or, selon les données de chercheurs de Santiment, qui analysent les transactions on-chain, les adresses valorisées à plus d’un million de dollars détiennent plus de 80 % des USDT mis en circulation. Cela représente environ 60 milliards de dollars au moment où ces lignes sont écrites. En regardant plus en détail, les dix premières détiennent 28 % des USDT en circulation et les cent premières 47 % des stablecoins de Tether.

👉 À lire – La 3e plus grosse whale de l’ETH dépense 128 millions de dollars – Quelles cryptos a-t-elle choisi ?

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Les whales sont plus dominantes dans l’USD Coin (USDC) et TerraUSD (UST)

Pour le stablecoin de Circle, valorisé à plus de 50 milliards de dollars et aujourd’hui dans le top 5 des plus importantes capitalisations du marché, cette concentration serait encore plus importante. En effet, les adresses valorisées à plus d’un million de dollars détenant 86 % des USDC en circulation. Les dix premières adresses détiennent 38 % des USDC en circulation, soit 10 points de plus que Tether.

Mais ces chiffres sont plutôt sobres lorsque l’on regarde la concentration de l’UST, le stablecoin de la blockchain Terra. En effet, les cent premières adresses détiennent 97 % des UST en circulation ! Toutefois, nouvellement entré dans le top 20 des plus importantes capitalisations, l’UST ne représente « que » 11 milliards de dollars, soit bien moins que l’USDT et l’USDC.

Mais alors, qui sont ces fameuses whales ? En général, ce sont tout simplement les plateformes d’échange ou les protocoles de la finance décentralisée (DeFi). En effet, on retrouve régulièrement Binance ou Uniswap. Parfois, les chiffres sont impressionnants, puisque l’on apprend que Binance détient par exemple 37 % des TerraUSD en circulation.

À ce jour, il y a près de 180 milliards de dollars de stablecoins en circulation. Or, avec une telle concentration, ils ne sont pas aussi liquides qu’on pourrait le penser. Cependant, alors que l’on pourrait s’en inquiéter, cela n’est pas forcément un problème.

En effet, les stablecoins sont principalement utilisés pour deux raisons. La première, c’est de se prémunir de la volatilité du marché. La seconde, ce sont les pools de DeFi, où une paire est généralement composée d’un token volatil et d’un stablecoin. Par exemple, la paire ETH/USDC sur Uniswap est l’une des plus importantes du marché.

Ainsi, les whales n’ont aucun intérêt à faire vaciller le marché, car elles collectent des intérêts parfois supérieurs à 30 % annuels rien qu’en laissant « dormir » leurs stablecoins dans les pools de liquidités.

👉 Pour aller plus loin – TerraUSD (UST), un stablecoin décentralisé et algorithmique alimenté par le LUNA

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments