Un brin d’histoire

Initialement créée en 2017 à Kedge Business School Marseille, KryptoSphere est la toute première association étudiante en France spécialisée dans l’univers de la blockchain et des actifs numériques.

Elle a depuis pivoté et élargi son scope de compétences à d’autres technologies. Dont notamment l’intelligence artificielle, les objets connectés ou encore la réalité virtuelle. Historiquement, l’association garde cependant une fibre et une expérience davantage tournées vers la blockchain et les crypto-actifs.

Alors qu'elle ne comptait que 4 membres il y a 3 ans, l'expansion de l'association a été fulgurante et elle regroupe aujourd'hui plusieurs antennes à travers la France et plus de 100 étudiants.

Les étudiants membres sont en effet présents dans des écoles de commerce (Rennes School of Business, Kedge Marseille Business School et l’Institut Mines-Telecom Business School) et des écoles d’ingénieurs (Télécom Sud Paris et Centrale Marseille).

L’aspect multi campus / multi compétences de l’association en fait un projet inédit en France avec un modèle qui fédère les étudiants entre eux. Rares sont les initiatives qui rassemblent des écoles entre elles.

 

Le rôle de KryptoSphere

Le rôle national que se donne KryptoSphere est de former théoriquement et techniquement depuis bientôt 3 ans des étudiants experts sur la technologie blockchain. L’association est montée en compétences techniques afin d’évoluer avec les mouvements de maturité que prenait le marché en France depuis ces dernières années.

Le projet offre aussi aux étudiants un terrain de jeux sans limites qui leur permet d’initier et entreprendre des projets. En effet, les membres sont libres de développer des solutions technologiques en interne afin d’améliorer les performances et la structure de l’association.

Les membres de l'association ont par exemple mis en place en interne une DAO (Decentralized Autonomous Organisation) afin de décentraliser certains votes du projet à l’aide d’une application basée sur Ethereum. Plus d'explications sur leur DAO disponibles ici.

En interne, les étudiants ont aussi décidé de mener un projet visant à délivrer aux membres des « certifications de compétences KryptoSphere » horodaté sur la blockchain.

 

Une expertise maintenant reconnue en France

Grâce à des formations internes et externes auprès de professionnels du secteur, l’activité principale de l’association est de démocratiser les nouvelles technologies auprès du grand public par le biais de différents événements : tables rondes, conférences, hackathons, meet-ups, workshops, formations, salons, etc.).

Depuis 3 ans, KryptoSphere a organisé pas moins de 60 événements autour de thématiques blockchain, tokenisation, actifs numériques partout en France entre Rennes, Paris, Marseille et Lyon. Retour en image sur la chaine YouTube de KryptoSphere ou sur leur site internet en fin d'article.

L’expertise des membres de KryptoSphere permet déjà à certains passionnés par l’écosystème blockchain de mettre à profit les connaissances acquises au sein de l’association dans de nombreux projets en entreprise. Par ailleurs, de nombreuses sociétés surveillent de très près l’évolution du projet : Binance, Ledger, Tezos, Equisafe, NapoleonX et bien d'autres.

 

L'objectif de l'association

La vocation de l’association est avant tout la formation et l’accompagnement des étudiants. Elle les forme en leur donnant tous les outils nécessaires pour qu’ils puissent monter en compétences rapidement. De nombreux étudiants ont par ailleurs trouvé de réelles vocations en rejoignant l'association.

En effet, certains souhaitent déjà poursuivre leurs études et être embauchés dans des sociétés qui travaillent sur ces technologies disruptives. Ils ont certainement pris conscience à travers le projet KryptoSphere des enjeux numériques qui touchent l’économie mondiale et des opportunités que cela peut leur offrir.

De plus, l’activité de l’association étant variée et complète, elle leur permet de mettre un pied dans le monde professionnel. En effet, le professionnalisme de l’association et la richesse de ce qu’elle propose font naître de nouvelles ambitions chez les membres qui contribuent à son développement.

Toutes ces expériences permettent aux étudiants de transmettre leur savoir auprès du grand public et c’est là que réside la force du projet KryptoSphere. Tous les événements publics que l’association organise sont totalement gratuits et ouverts à tous. Dans ces circonstances, l'enjeu du projet repose véritablement sur la démocratisation des nouvelles technologies.

 

Les perspectives de KryptoSphere

Souhaitant se positionner comme un acteur étudiant de référence sur les sujets technologiques de demain, KryptoSphere a de grandes ambitions.

Le projet a déjà dans son passé entrepris des démarches pour s’internationaliser à l’étranger, aujourd’hui les choses avancent. Il se pourrait que très prochainement le projet aille même créer une nouvelle antenne en Afrique.

Après des annonces faites par certaines écoles quant à la non-reprise des cours en présentiel pour septembre prochain liée à la crise sanitaire, l’association anticipe. Elle prévoit déjà de réaliser un recrutement digital pour faciliter l’entrée de nouveaux membres pour le prochain mandat.

En vue du franc succès que connaissent les associations dans leur école, les effectifs devraient considérablement augmenter. On estime un effectif total de l’ordre de 200 étudiants d’ici la fin de l'année. Continuer à recruter des étudiants compétents est une priorité chez KryptoSphere.

Ajoutons également que la création de nouvelles antennes en France reste aussi un objectif pour l’association. En effet, la structure interne du projet très bien rodée permet de développer de nouveaux projets en France et à l’étranger.

D’un point de vue technique, on sait déjà que le projet continuera à recruter davantage de profils d'ingénieurs. Ainsi, l'association continuera d’étendre ses activités techniques afin de maintenir une montée en compétences forte de ses membres. Aujourd'hui, l’innovation et la créativité sont à l'origine de la réussite de l'association.

L’écosystème technologique français a besoin d’associations comme KryptoSphere et de tous ces jeunes étudiants qui la composent pour la simple et bonne raison qu'ils sont les professionnels de demain.

N’hésitez pas à prendre contact avec eux sur leurs différents réseaux :

TwitterLinkedinYouTubeSite WebTwitchMediumGithub 

Cet article a été rédigé par Emmanuel Marquette et Thibault Langlois-Berthelot de KryptoSphere.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : KryptoSphere

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

KryptoSphere est la première association étudiante basée sur les cryptomonnaies et la blockchain. Elle est également spécialiste de l'intelligence artificielle et plus récemment de la réalité virtuelle, leur but étant de vulgariser ces concepts.
Tous les articles de KryptoSphere.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments