Une transaction d'ampleur pour Bitcoin (BTC)

Ce mardi 3 novembre à 21h36 UTC, une transaction de 69,369 BTC a été exécutée à partir d'un portefeuille Bitcoin dormant depuis avril 2015. La somme que cette transaction représente est considérable, 955 millions de dollars lors de son exécution.

Les frais pour cette transaction sont dérisoires, de l'ordre de seulement 12 dollars. Bien que plus élevés que les frais souvent engendrés par de telles transactions, ceux-ci restent très faibles.

Notez qu'une transaction initiale contenant 1 BTC a été émise, très probablement pour s'assurer que l'adresse de destination était la bonne, avant d'envoyer le reste des BTC.

Transaction Bitcoin

 

Outre la valeur de cette transaction, celle-ci est tout à fait particulière. Le portefeuille en question serait la proie de hackers depuis quelques années.

Deux hypothèses sont donc envisagées, s'agit-il d'un simple mouvement du propriétaire du portefeuille, ou bien des hackers sont-ils parvenus à y accéder ? Décortiquons ces théories.

👉 Découvrez notre guide pour acheter du Bitcoin

Hypothèse n°1 - Un hodler de longue date se met à jour

Première hypothèse, selon les données fournies par la société d'analyse CipherTrace, il est probable que cette transaction ait eu lieu pour migrer d'un format d'adresse à un autre. CipherTrace souligne que l'ancienne adresse du portefeuille utilisait le système Legacy/p2PKH alors que la nouvelle adresse utilise le format Bech32/p2WPKH.

Les adresses Legacy, soit le format d'adresse originel de Bitcoin, commencent toutes par un « 1 », alors que les adresses Bech32, le format d'adresse natif de Segwit, commencent toutes par « bc1q ». CipherTrace ajoute que seulement 5% des BTC en circulation sont actuellement détenus dans des adresses Bech32.

L'adresse qui détenait les fonds étant antérieure aux hard forks du Bitcoin Cash (BCH) et du Bitcoin SV (BSV), celle-ci contenait également 69,370 des coins correspondantes.

En parallèle, le propriétaire de l'adresse a donc également déplacé tous ses BCH et BSV, dans de nouvelles adresses n'ayant jamais fait l'objet de transactions auparavant. Les 69,370 BCH représentent 17,8 millions de dollars, tandis que les 69,370 BSV correspondent à 10,6 millions de dollars.

Hypothèse n°2 - Des hackers très compétents réalisent le casse du siècle

Seconde hypothèse, des hackers seraient parvenus à mettre la main sur le portefeuille. En effet, ce portefeuille est assez particulier, celui-ci étant supposément entre les mains des hackers du monde entier.

Depuis près de 2 ans, un certain fichier chiffré « wallet.dat » - parmi beaucoup d'autres - circule sur le site All Private Keys. Ce site Web - assez suspect dans ses méthodes - affirme être en possession de fichiers détenant les clés privées de portefeuilles très bien garnis en bitcoins.

Le fichier en question est donc achetable pour 0,089 BTC, soit environ 1 215 dollars à l'heure de l'écriture de ces lignes. Cependant, rien ne prouve que le fichier soit véritable, la probabilité qu'il s'agisse d'une escroquerie est très élevée.

Certains membres de la crypto-communauté en sont toutefois convaincus, cette transaction est l'œuvre de hackers. Ceux-ci auraient réussi à accéder au fichier .dat lié au portefeuille, et ainsi à sa clé privée.

I'm Rich

Un mystère encore en suspens pour Bitcoin

À ce jour, difficile de savoir qui est véritablement derrière cette transaction colossale. Toutefois, l'hypothèse du piratage est peu probable, une attaque par force brute à l'encontre du mot de passe du portefeuille étant quasi-impossible à réaliser, à moins que le mot de passe en question soit relativement court et peu complexe.

Il est donc envisageable que le propriétaire du portefeuille ait simplement décidé de déplacer ses fonds vers de nouvelles adresses, pour stopper pour de bon les hackers tentant d'accéder au fichier « wallet.dat ».

👉 Pour aller plus loin - Cold wallet et phrases de récupération : pouvez-vous récupérer toutes vos cryptos ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Robin Berné

Oui c'est très probable

Jean-Michel BERTRAND

Mais comment savait-il que son wallet était attaqué ? Quels peuvent donc être les indices ?

bartzabel

Sachant que son wallet est attaqué de toute part, le propriétaire n'aurait-il pas migrer ses btc depuis longtemps sur plusieurs wallets différents ?