La Linux Foundation lance sa propre solution de wallets open source

La Linux Foundation, un consortium composé de géants de la technologie notamment en charge de la standardisation de Linux, vient de dévoiler l'Open Wallet Foundation. Cette nouvelle solution vise à créer une plateforme collaborative pour faciliter la création de portefeuilles numériques interopérables.

La Linux Foundation lance sa propre solution de wallets open source

La Linux Foundation se lance dans les wallets

Dans un communiqué en date du 13 septembre, la Linux Foundation a annoncé le lancement de l'Open Wallet Foundation (OWF), une solution collaborative visant à favoriser la création de wallets open source et interopérables.

Selon la dépêche, cette nouvelle initiative bénéficie d'un soutien conséquent, « notamment d'entreprises leaders dans les segments verticaux de la technologie ». Une information qui fait sens, la Linux Foundation étant un consortium constitué de 70 membres parmi lesquels des géants comme AMD, Intel, IBM, Orange, Hitachi, Microsoft, Samsung, Twitter ou encore Fujitsu.

Précisons toutefois que le but de l'Open Wallet Foundation ne sera pas de créer son propre wallet, mais bien de développer une solution open source qui servira de fondation aux organisations souhaitant déployer leurs propres portefeuilles numériques.

Notons qu'il ne s'agit pas exclusivement de portefeuilles pouvant servir à stocker des cryptomonnaies, mais bel et bien de portefeuilles numériques à part entière comme Apple Wallet, Google Wallet, Cash App ou encore PayPal.

Le projet sera présenté plus en détail dans le cadre de l'Open Source Summit demain, mercredi 14 septembre, dans une conférence accessible en ligne depuis la page dédiée de l'événement.

👉 Visez la sécurité maximum avec notre présentation du Ledger Nano X

Le meilleur moyen de sécuriser vos cryptomonnaies 🔒

🔥 Le leader mondial de la sécurité crypto

toaster icon

Les portefeuilles numériques, bientôt la norme ?

Dans un monde en passe de passer au tout numérique, les portefeuilles dématérialisés n'ont désormais plus rien à envier à nos portefeuilles classiques. L'Apple Wallet, par exemple, permet d'héberger les permis de conduire, les cartes de fidélité, les titres de transport, ou même simplement de régler des transactions sans carte bancaire physique.

La décision de la Linux Foundation semble donc plutôt dans l'ordre des choses, comme a pu le confirmer Jim Zemllin, le directeur exécutif de l'organisme :

« Nous sommes convaincus que les portefeuilles numériques joueront un rôle essentiel pour les sociétés numériques. Les logiciels open source sont la clé de l'interopérabilité et de la sécurité. Nous sommes ravis d'accueillir la Fondation OpenWallet et enthousiasmés par son potentiel. »

Soulignons que l'OpenWallet Foundation bénéficie d'un nombre important de soutiens directs, à l'instar de l'Open Identity Exchange (OIX), Okta, MOSIP, l'OpenID Foundation ou encore Ping Identity, pour ne citer qu'eux.

Selon David Treat, responsable de la branche blockchain chez Accenture, c'est un réel changement de paradigme qui s'opèrera bientôt :

« Un changement massif de modèle économique est à venir, et l'entreprise numérique gagnante sera celle qui gagnera la confiance pour accéder directement aux données réelles de nos portefeuilles afin de créer de bien meilleures expériences numériques. »

Quoi qu'il en soit, la technologie de la blockchain, qui séduit déjà un nombre important de banques institutionnelles, pourrait dans un futur pas si lointain se creuser une place de choix sur le marché des portefeuilles numériques.

👉 Découvrez notre sélection des meilleurs livres pour comprendre le Bitcoin (BTC)

Source : Linux Foundation

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) consolident - Le calme avant de repartir plus haut ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) consolident - Le calme avant de repartir plus haut ?

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)