Binance essaie en vain de sauver l'Union Bank

Le média suisse Inside Parade Platz a rapporté que le verdict du régulateur des services financiers du Liechtenstein était défavorable à la volonté de Binance d'acquérir une participation importante au sein de l'Union Bank.

Au bord de la liquidation depuis 2019 en raison d'une affaire de pot de vin, la banque a perçu la société de Changpeng Zhao comme l'héroïne qui lui permettrait de continuer ses activités. Apparemment, il était question que Binance la transforme en banque crypto. En réalité, l'exchange aurait eu le pouvoir d'en faire ce qu'il veut, puisque le transfert des actions de la banque concernait jusqu'à 82% de celles-ci.

Il semble que le FMA ait été initialement favorable à la demande lorsqu'elle a été présentée en décembre 2019. La situation serait devenue complexe lorsque Changpeng Zhao a fait part de son intention de conclure la vente en cryptomonnaies. N'étant pas habitué à ce genre de pratique et soupçonnant une tentative de fraude de la part de Binance, le régulateur aurait conclu au refus de la transaction.

Dans le même temps, le FMA a estimé qu'il n'était pas nécessaire de prolonger le délai pour un autre avis d'expert. Pourtant, cela aurait pu préserver l'accord avec l'actionnaire principal prévu par la banque privée en difficulté.

À la fin de l'année dernière, Binance a démenti les rumeurs selon lesquelles il cherchait à acquérir l'Union Bank :

« Les informations selon lesquelles Binance investit dans la Liechtenstein Union Bank ou a déposé une demande auprès de l’Autorité des marchés financiers pour devenir actionnaire de la Banque sont inexactes », a déclaré Wei Zhou, directeur financier de Binance.

Plus récemment, un porte-parole de Binance aurait réaffirmé ces propos lors d'une interview avec le média Coindesk. Cependant, ce dernier a refusé de dire si les informations couvrant l'accord sont factuellement inexactes.

👉 Lisez aussi : L'agrégateur de DEX 1inch lève $2,8M auprès de Binance Labs et d'autres

L'Union Bank déclare la banqueroute

Finalement, à la suite d'une réunion avec les membres du conseil d’administration, l'Union Bank a annoncé la fermeture de ses portes. L'entreprise a affirmé que ses états financiers étaient positifs avec par exemple un ratio de couverture de liquidité supérieur à 2000%.

Cependant, en dépit du non-respect des exigences d'adéquation des fonds propres de l'ordonnance européenne sur l'adéquation des fonds propres (CRR), elle a été obligée de déclarer la faillite le 7 août dernier.

« La raison du non-respect des exigences d'adéquation des fonds propres était qu'aucun actionnaire acceptable pour la FMA n'aurait pu être trouvé qui aurait apporté les fonds nécessaires. Ces derniers mois, le Conseil d'Administration a examiné de manière approfondie diverses options qui auraient permis la poursuite des activités bancaires opérationnelles sous un nouvel actionnaire de référence et avec une base de capital nettement plus élevée », a précisé la banque dans son communiqué.

La note mentionnait également qu'un liquidateur serait désigné pour liquider les actifs de la banque. L'Union Bank a tenu à rassurer ses clients quant à la sécurisation de leurs actifs, en précisant leur encadrement par la réglementation de liquidité applicable.

Toutefois, ce sont ainsi une trentaine d’employés qui ont été remerciés à cause de cet événement malencontreux.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments