Les institutionnels délaisseraient l’or au profit du Bitcoin

La semaine passée a vu le cours du Bitcoin retrouver de sa superbe, et repasser à nouveau au-dessus du seuil tant surveillé des 50 000 dollars. Et ce bond de plus de 35 % est dû à plusieurs facteurs, selon l’institution financière JPMorgan. Comme le rapporte Markets Insider, cette ruée vers le Bitcoin serait en grande partie due aux institutionnels, qui cherchent à se prémunir de l’inflation.

La raison, c’est que l’or n’a pas montré de performances particulièrement enthousiasmantes depuis deux ans, alors même que la crise de la Covid-19 secouait les économies et que l’inflation commençait à grimper. À l’inverse, le cours du Bitcoin a montré des performances solides sur la même période, ce qui a attiré l’attention des institutionnels, selon JPMorgan :

« [Ils] semblent retourner vers le Bitcoin, car ils le voient peut-être comme une meilleure protection contre l’inflation que l’or. »

👉 Retrouvez toute l’actualité du Bitcoin (BTC)

Les autres facteurs qui ont facilité cette ruée vers le Bitcoin

JPMorgan note également deux autres facteurs qui auraient incité les institutionnels à faire confiance à Bitcoin. Le rapport note que plusieurs hauts placés américains, dont le président de la Réserve fédérale, ont affirmé ces derniers jours que les États-Unis n’avaient aucune intention d’interdire les cryptomonnaies, à l’inverse de la Chine.

Par ailleurs, JPMorgan note l’adoption de plus en plus conséquente de la solution de scalabilité Lightning Network, qui permet à Bitcoin de rester compétitif en termes de vitesse de transaction et de frais. Cela est notamment porté par le Salvador, qui a récemment fait du BTC une monnaie légale, et dont le wallet d’État, Chivo, s’appuie sur le Lightning Network.

👉 Sur le même sujet – Bitcoin (BTC) : les Salvadoriens déposent plus d'argent qu'ils n'en retirent sur le Chivo Wallet

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

La dominance de Bitcoin en hausse

Le résultat de cette ruée vers le Bitcoin, c’est que sa dominance, c’est-à-dire la part de marché qu’il occupe face aux altcoins, est remontée à 45 %. Selon JPMorgan, ça n’est pas nécessairement un mauvais signe :

« La part grandissante de Bitcoin est un développement sain, car il représente plus probablement une participation des investisseurs que les cryptomonnaies plus petites. »

Le cours du Bitcoin a dépassé les 55 700 dollars au cours des derniers jours, un seuil qu’il n’avait pas atteint depuis avril dernier. Il est depuis redescendu sous ce palier, et s’échange ce matin contre 54 100 dollars :

Cours Bitcoin BTC

Source : TradingView, BTC/USDT

Sa capitalisation dépasse encore le seuil symbolique des 1 000 milliards de dollars, et sa progression sur la semaine affiche +23 %.

Les altcoins sont aussi globalement à la fête, avec un Ether (ETH) qui progresse de +19 % sur la semaine, et un BNB qui a quant à lui pris +13 %. L’autre plus grosse progression du top 10 reste cependant Dogecoin (DOGE) : il progresse de +20 % sur les sept derniers jours.

👉 Plus d’infos dans notre analyse technique – Bitcoin (BTC) : un puissant rebond porté par les institutionnels ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments