Une volonté actée de proposer un régime juridique adapté aux nouvelles réalités

Suite au « Terra gate » lors duquel le stablecoin TerraUSD (UST) s’est effondré après s’être découplé du cours du dollar, les autorités japonaises n’ont pas manqué de réagir. Le 3 juin dernier, le Japon a officiellement reconnu les stablecoins en tant que monnaies numériques et a adopté un projet de loi visant à protéger les consommateurs de dérives éventuelles. Quelque peu sommaire pour l’heure, ce régime judiciaire sera enrichi de nouvelles mesures d’ici moins de deux mois, selon le gouvernement de l’archipel.

Néanmoins, le pays n’a pas attendu cette crise de confiance pour se pencher sur la régulation des cryptomonnaies. En décembre 2017, l’agence nationale des impôts japonaise avait statué quant à la classification des cryptomonnaies, considérées comme des revenus dits divers, et a imposé un régime de taxation en conséquence. En avril 2020, le pays a été plus loin et est devenu le premier pays à créer des organismes de régulation spécialement consacrés aux cryptomonnaies.

👉 Plus d'infos sur les stablecoins

Le secteur privé japonais partage ce dynamisme

Sans contrevenir aux cadres établis, le secteur privé japonais s’avère être également particulièrement dynamique dans le secteur des cryptos. Le 13 mai dernier, la société de holding Nomura, cotée au TOPIX100 (Tokyo Stock Price Index), a annoncé proposer désormais à ses clients institutionnels des produits financiers dérivés du Bitcoin sous forme de contrats à terme notamment. Par ailleurs, la plateforme d’échange FTX s’est lancée sur le marché japonais suite à son acquisition d’une société de FinTech publique, Liquid Group, en février 2022. En avril dernier, la société de blockchain gaming japonaise Double jump.tokyo a levé 24 millions de dollars dans un tour de table réunissant investisseurs américains et japonais. Il ne s’agit là que de quelques exemples illustrant l’état d’effervescence de la crypto-économie dans le pays.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Confisquer les cryptomonnaies acquises illégalement au Japon

Selon le média japonais Yomiuri, le ministère de la Justice japonais envisagerait de procéder à la confiscation des cryptoactifs obtenus illégalement. Cette mesure s’inscrirait dans une révision de la loi de 1999 sur le crime organisé et la saisie d’actifs qui s’y rapporte. Cette dernière ne régit pas, à l’heure actuelle, le vol ou le détournement de cryptoactifs. Le régulateur souhaiterait donc y inclure une disposition relative à l’acquisition frauduleuse de cryptomonnaies.

Avant que cette révision ne soit adoptée, le ministère de la Justice devra poursuivre sa consultation auprès du Conseil législatif. Ensemble, les deux institutions œuvreront ensuite à la modification de la loi. On ignore pour l’heure quand celle-ci serait susceptible d’entrer en vigueur. Notons toutefois que la loi relative à la régulation des stablecoins, adoptée il y a peu, entrera en application d’ici un an.

👉 À lire également – Le Royaume-Uni et les États-Unis souhaitent réguler les stablecoins après l’effondrement de l’UST

Source : LedgerInsights, Yomiuri

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Cryptoast

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Cryptoast est un média spécialisé sur l'univers du Bitcoin et de la Blockchain. Lancé en 2017, il fait partie des sites cryptos les plus consultés en France.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments