Les DAOs reconnues comme entités juridiques aux îles Marshall

Depuis quelques mois, les DAO ont le vent en poupe. Moins mises en avant depuis le piratage de TheDAO en 2016, ayant entraîné la scission (hard fork) entre Ethereum (ETH) et Ethereum Classic (ETC), leur rôle et leurs caractéristiques révolutionnaires, que l’on connaît depuis longtemps, refont surface.

La République des Îles Marshall s’est saisie de ce potentiel pour en faire une opportunité pour ce petit État du Pacifique. En effet, elle vient officiellement de reconnaître les DAO en tant qu’entités juridiques, comme le rapporte nos confrères de CoinDesk. En d’autres termes, les DAO basées aux îles Marshall peuvent désormais avoir une reconnaissance juridique mondiale, les îles Marshall étant un État souverain et reconnu par une large partie des pays du monde.

Cette reconnaissance légale fut obtenue après la modification d’une loi de l’an passé relative aux entités à but non lucratif. La loi intègre aujourd’hui les DAO, qui sont donc désormais des entités à but non lucratif au même titre que certaines associations.

Afin de soulever l’intérêt de nombreux projets, MIDAO a été créée afin de faciliter l’incorporation et l’enregistrement d’une DAO aux îles Marshall. Pour l’anecdote, la première DAO incorporée s’appelle Admiral DAO.

👉 Pour aller plus loin – Qu’est-ce qu’une DAO ou organisation autonome décentralisée ?

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les îles Marshall à fond dans la blockchain et les cryptomonnaies

La République des îles Marshall est très sensible au sujet de la blockchain et des cryptomonnaies. Outre qu’elle est premier pays à reconnaître les DAO comme des entités juridiques, la république cherche à attirer de nombreux investisseurs et entrepreneurs du secteur.

Peuplées d’à peine 60 000 habitants et difficilement accessibles, les îles Marshall cherchent à trouver une rentrée d’argent significative. Les cryptomonnaies et la blockchain pourraient donc être une grande opportunité pour ce petit archipel.

En 2018, les Îles Marshall ont lancé le projet de création d’une cryptomonnaie, baptisée Sovereign (SOV), basée sur la blockchain Algorand (ALGO). Cependant, le projet a été retardé pour de nombreuses raisons.

La principale raison est la conformité du SOV à la législation relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. L’archipel espère qu’il n’en sera pas de même pour les DAO, qui présentent une règlementation moins lourde.

👉 Pour aller plus loin – Pourquoi les crypto-actifs vont-ils révolutionner nos sociétés de demain ?

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments