Hong Kong : une interdiction du trading de cryptomonnaies pour les particuliers ?

La proposition de loi avait été esquissée en novembre dernier : elle avait précédé une consultation de trois mois auprès des membres de l’industrie, qui vient de s’achever. Le projet de loi ainsi défini permettra de mettre en place une licence pour obliger tous les fournisseurs de services liés aux cryptomonnaies à s’enregistrer auprès de la Securities and Futures Commission (SFC).

Jusque là rien de bien nouveau, Hong Kong ayant déjà décidé de se débarrasser de son cadre réglementaire plutôt souple pour mieux surveiller les exchanges. La nouveauté cependant, c’est que cette loi demanderait aux fournisseurs de proposer leurs services « uniquement aux investisseurs professionnels ». Cela empêcherait donc de facto les particuliers situés à Hong Kong de faire du trading de cryptomonnaies via les plateformes classiques.

Des exchanges coupés des investisseurs particuliers

Le trading en pair à pair (P2P) ne sera pas affecté par cette proposition de loi. Mais si cette dernière venait à être acceptée, cela couperait effectivement la majorité des investisseurs, les particuliers se tournant très largement vers des exchanges régulés pour leurs achats de cryptomonnaies. Un investisseur « professionnel » est selon le gouvernement de Hong Kong une personne disposant d’un portfolio de plus de 8 millions de dollars de Hong Kong.

Qui plus est, cela pourrait pousser des plateformes à aller voir ailleurs. Plusieurs grands exchanges avaient ouvert des bureaux à Hong Kong : ils pourraient délaisser le territoire au profit de pays proposant un cadre moins restrictif. Un grand nombre d’entre eux, dont BitMEX, Huobi, et Coinbase se sont rassemblées dans une association, Global Digital Finance (GDF), afin de s’opposer à la proposition de loi.

Malcolm Wright, le responsable de la GDF explique :

« Restreindre le trading de cryptomonnaies à des investisseurs professionnels est différent de ce qu’on a vu dans d’autres juridictions comme Singapour, le Royaume-Uni ou les États-Unis, où les investisseurs de détail peuvent acheter des cryptomonnaies. »

Hong Kong n’est plus un havre pour les cryptomonnaies

Cette réticence de Hong Kong est en tout cas notable, à l’heure où d’autres pays s’ouvrent à cette industrie en plein essor. Selon certains commentateurs, le volte-face de Hong Kong vient de Chine, qui fait pression sur le territoire afin de maîtriser les flux de capitaux en prévision du lancement de son yuan numérique.

Que la loi passe ou non, le signal est en tout cas clair : Hong Kong n’est plus un havre pour les entreprises liées aux cryptomonnaies, et celles-ci devront donc chercher ailleurs un cadre réglementaire plus adapté.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments