1. Qu'est-ce que Fantom (FTM) ?
  2. L'écosystème de Fantom
  3. Quels sont les rôles du token FTM ?
  4. Les levées de fonds de Fantom
  5. Équipe et partenaires de Fantom
  6. Comment acheter des tokens FTM ?
  7. Notes et avis sur Fantom

Qu'est-ce que Fantom (FTM) ?

Fantom (FTM) est un projet open source né en 2018 en Corée du Sud. L'équipe derrière Fantom, la Fantom Foundation, estime alors que la technologie de la blockchain fait face à de nombreux problèmes, dont un en particulier, le manque de scalabilité. C'est-à-dire des temps de confirmations de blocs trop longs, résultants en des transactions relativement lentes.

Pour résoudre ces problèmes, un modèle nommé « graphe orienté acyclique » ou Directed Acyclic Graph (DAG) en anglais a été développé et c'est cette technologie que le projet utilise.

Fantom est donc un réseau de blockchains construit sur un DAG. C'est aussi une forme de technologie de registre distribué qui diffère de la blockchain traditionnelle ayant une structure linéaire, c'est-à-dire dans laquelle chaque bloc possède un bloc qui le précède et qui le suit.

Un DAG, au contraire, possède une structure arborescente, lui permettant de traiter beaucoup plus de transactions en simultané et résolvant ainsi le fameux problème de scalabilité.

DAG Fantom FTM

Représentation de la structure du DAG de Fantom

 

Un DAG est donc très performant à ce niveau, et théoriquement, Fantom est censé supporter jusqu'à 300000 transactions par seconde d'après le whitepaper. Cependant, il est à noter que ce nombre ambitieux a été revu à la baisse à 4500 transactions par seconde en 2021.

Fantom est également la première plateforme de smart contract layer 1 à utiliser un DAG. Les frais de transactions sont très bas, de l'ordre du centime, tandis que la finalité  d'une transaction est de l'ordre d'une à deux secondes. La finalité, c'est le temps nécessaire pour pouvoir considérer qu'une transaction est irréversible.

À titre de comparaison, la confirmation d'un bloc (donc la finalité) est estimée à une heure pour Bitcoin ou quelques minutes pour Ethereum.

L'ambition de ce projet est d'être utilisé à grande échelle, d'être capable de proposer une infrastructure solide permettant de réaliser des transactions en temps réel à des coûts très bas, ainsi que de partager des données.

Fantom est donc un projet similaire à d'autres plateformes de smart contract comme Ethereum, Solana, Cardano ou encore BNB Chain. Il est possible d'y créer de nombreuses applications décentralisées (DApps), que ce soit des exchanges, des places de marchés de tokens non fongibles (NFTs) ou encore des protocoles de la finance décentralisée (DeFi).

Fantom FTM Logo

Logo de Fantom (FTM), par Cryptoast

L'écosystème du réseau Fantom

Le protocole Lachesis

Le consensus de Fantom, Asynchronous Byzantine Fault-Tolerance (aBFT), est appelé Lachesis. Il est atteint par la combinaison d'un consensus leaderless Proof of Stake (LPoS) avec l'architecture d'un DAG. Le protocole Lachesis est l'algorithme natif et la fondation de la blockchain layer 1 de Fantom.

La spécificité d'un consensus PoS sans leader implique qu'il n'y ait pas de validateur ou de groupes de validateurs qui jouent un rôle privilégié dans la sécurisation du réseau. Chaque nœud du réseau construit ses propres transactions. En d'autres termes, chaque nœud est une blockchain indépendante sur le réseau Fantom.

C'est ainsi que Fantom est asynchrone, chaque nœud étant indépendant et pouvant opérer à des moments différents. Ils n'ont donc pas tous besoin d'arriver à un accord en même temps. Les données sont propagées à travers le réseau grâce à un système de gossip, c'est-à-dire que les nœuds transmettent uniquement les données aux nœuds alentour.

Il y a à l'heure de l'écriture de ces lignes 57 validateurs sur le réseau Fantom. Il est à noter qu'il est bien évidemment possible de déléguer ses tokens FTM à l'un de ces 57 validateurs pour générer un revenu passif proportionnel au montant délégué.

Validateurs sur Fantom

Top 7 des plus gros validateurs du réseau Fantom

 

Il est à noter que c'est sur ce point que la relative décentralisation du réseau Fantom est mise en cause. Il y a seulement 57 validateurs, avec une barrière à l'entrée très élevée comparée à d'autres plateformes de smart contracts comme Ethereum.

Parmi ces validateurs, 5 contrôlent environ 811 millions des FTM stakés à l'heure de l'écriture de ces lignes, tandis que 1,33 milliard de FTM sont actuellement stakés, ce qui fait que 5 validateurs contrôlent 61% des FTM stakés sur le réseau. Parmi ces 5 validateurs, deux sont inconnus.

Il est donc difficile d'affirmer que Fantom est un projet réellement décentralisé pour le moment (février 2022).

Il faut également noter que le réseau Fantom a une tolérance zéro concernant les nœuds qui se comportent de façon malhonnête. Ceux-ci peuvent perdre 100% de leurs FTM stakés.

Compatibilité EVM et interopérabilité du réseau Fantom

Le mainnet de Fantom est appelé Opera, une infrastructure développée spécialement pour ce projet afin de résoudre les problèmes de scalabilité. Cette infrastructure permet de traiter les transactions en temps réel, mais aussi de stocker des données.

C'est sur Opera que la cryptomonnaie native de Fantom, FTM, réside. Cependant, c'est également une cryptomonnaie interopérable, puisque FTM existe en ERC-20, une norme des tokens d'Ethereum, ainsi qu'en BEP-2, une norme des tokens de la BNB Chain.

Fantom est compatible avec l'Ethereum Virtual Machine (EVM) ainsi que Cosmos SDK. Plus concrètement, cela signifie que n'importe quelle DApp développée sur le réseau Ethereum peut être déployée facilement sur Opera pour profiter des avantages de Fantom, notamment sa scalabilité. Les smart contracts sur Fantom sont aussi écrits en Solidity, le langage de programmation natif d'Ethereum.

Une autre particularité du réseau Fantom est que chaque DApp déployée sur son réseau dispose de sa propre blockchain, grâce au protocole Lachesis, qui comme nous l'avons vu permet à chaque nœud d'avoir sa propre blockchain indépendante.

Ainsi, chaque application développée sur le réseau Fantom est indépendante et peut définir ses propres règles concernant sa gouvernance comme l'émission d'un token, tout en pouvant interagir avec les autres DApps sur Fantom. Sur ce point le projet est similaire à d'autres comme Cosmos et Polkadot.

C'est ainsi que Fantom est particulièrement intéressant dans la mesure ou c'est un réseau interopérable très flexible, pouvant être une solution Layer 2 (L2) pour Ethereum. Et la force du protocole Lachesis, pouvant théoriquement permettre à n'importe quelle blockchain de bénéficier du réseau Fantom.

Fantom permet donc d’utiliser les DApps d'Ethereum nativement, tout en étant interopérable avec d'autres blockchains et en proposant un environnement flexible aux DApps sur le réseau.

Les applications du réseau Fantom

Il y a plus de 120 applications décentralisées et 300 000 smart contracts déployées à l'heure de l'écriture de ces lignes sur le réseau Fantom. Ces DApps combinent environ 8 milliards de dollars en valeur totale verrouillée (TVL) des actifs, ce qui place Fantom dans le top 5 des blockchains L1 sur ce point.

Ces chiffres varient sans cesse, mais 60% de cette valeur provient de Multichain, un pont crosschain. Voici quelques-unes des autres applications populaires déployées sur le réseau Fantom :

  • SpookySwap, le plus gros exchange décentralisé de Fantom ;
  • Yearn Finance, un optimiseur de rendement ;
  • Scream et Geist Finance, des protocoles de lending.

Il y en a de nombreuses autres bien entendu, la plupart étant créées dans le but d'étendre et d'améliorer l'écosystème DeFi de Fantom.

Des DApps provenant d'Ethereum ont bien entendu été déployées sur le réseau Fantom, comme SushiSwap.

Ecosystème de Fantom

Aperçu de l'écosystème de Fantom

 

Il est à noter qu'un programme de subventions cumulant 370 millions de FTM a été mis en place pour financer les développeurs capables de développer des DApps originales et utiles au réseau Fantom. Ceux-ci peuvent donc recevoir une compensation s'élevant jusqu'à 1 million de dollars par mois pour des DApps incitant les utilisateurs à verrouiller leurs tokens sur le réseau Fantom.

Cette initiative offre un environnement particulièrement intéressant pour les développeurs.

Quels sont les rôles du token FTM ?

Le token FTM, qui est la cryptomonnaie native de Fantom, est utile dans la gouvernance du réseau, pour le paiement des transactions et pour participer à la suite DeFi du réseau.

Le FTM pour le staking et la gouvernance

L'utilité première du FTM est évidemment le staking pour bénéficier de récompenses, cela dans le but de sécuriser le protocole.

Il est possible de staker du FTM pour devenir l'un des validateurs du réseau, mais pour cela il faut accumuler un montant minimum de 500 000 FTM, soit l'équivalent de 1 million de dollars à l'heure de l'écriture de ces lignes.

Il est bon de noter que ce montant est ajusté par la gouvernance de Fantom en fonction du cours du FTM.

Il est aussi possible de staker ses tokens FTM en les déléguant à l'un des validateurs. Cela est accessible à n'importe qui avec un montant minimum de 1 FTM. En échange, le staker bénéficiera d'un taux d'intérêt annuel dépendant de la période de verrouillage des FTM stakés, allant de 14 jours pour 4,63 % à 365 jours pour 14,18 % d'intérêts annuel.

Enfin, dans l'éventualité où un utilisateur a besoin de récupérer ses FTM avant la fin de la période de staking prédéterminée, c'est faisable, mais dans ce cas les récompenses seront quasiment toutes perdues.

👉 Pour le staking de vos FTM, cela se passe via le wallet officiel de Fantom, fWallet

Au niveau de la gouvernance du réseau Fantom, depuis 2021, un système de vote on-chain a vu le jour. Il permet à n'importe qui détenant des FTM de voter lors de la soumission d'une proposition sur Fantom. 1 FTM sera égal à 1 vote, donc plus l'on détient de tokens, plus le vote d'un utilisateur aura de poids.

Gouvernance Fantom FTM

Représentation de la gouvernance de Fantom

 

Inversement, pour être capable de soumettre une proposition au réseau, il faut simplement staker des FTM et s'acquitter du coût de la soumission d'une proposition, à savoir 100 FTM.

Cela se passe aussi sur fWallet dans l'onglet « Gouvernance ».

Un accès à la suite DeFi de Fantom

Le FTM est également crucial pour accéder à l'écosystème DeFi natif de Fantom, le tout depuis fWallet.

Nous venons de mentionner le staking, et l'une des particularités du FTM est la liquidité de ses tokens stakés. Concrètement, en verrouillant ses FTM, il est également possible de les utiliser dans l'écosystème DeFi de Fantom pour gagner des récompenses supplémentaires.

En effet, les FTM stakés peuvent être utilisés en tant que collatéral pour mint des tokens fUSD, le stablecoin de Fantom suivant le cours du dollar. C'est la première étape pour accéder à Fantom Finance, l'exchange décentralisé d'actifs synthétiques natif de Fantom.

Pour cela, rendez-vous sur fWallet. Il est d'abord nécessaire d'échanger ses FTM pour des wFTM (wrapped FTM) au taux 1 FTM = 1 wFTM en utilisant fSwap. Si les FTM sont déjà stakés et verrouillés, il faut échanger ses FTM contre des sFTM (staked FTM).

Ensuite, dans l'onglet fMint, il est possible de mettre en collatéral ses wFTM/sFTM pour mint des fUSD. Le ratio de wFTM/sFTM en collatéral par rapport aux fUSD mint ne peut être inférieur à 300 %.

Concrètement, cela signifie que pour mint 100 fUSD il est nécessaire de verrouiller 300 dollars de wFTM/sFTM. Il est à noter que si ce ratio est égal à 500 % ou plus, il est possible de bénéficier sur ses fUSD de 6% de taux d'intérêt annuels en wFTM.

Ces fUSD ont ensuite de nombreuses utilités. En effet, ils peuvent être échangés contre 176 actifs synthétiques sur Fantom Finance. Ceux-ci sont des dérivés de produits financiers basés sur le réseau Fantom. Concrètement, en s'associant à Band Protocol, il est possible de mint des actifs synthétiques comme le fBTC, le fETH, le fGOLD (pour l'or), fWTI (pour le pétrole) et tant d'autres.

Fantom Finance

Aperçu des possibilités de Fantom Finance

 

Enfin, il est possible de prêter ses FTM et fUSD afin de générer des intérêts. Inversement, verrouiller du fUSD en tant que collatéral est une option pour les utilisateurs voulant emprunter des actifs synthétiques.

Les levées de fonds de Fantom

L'Initial Coin Offering (ICO) de Fantom s'est terminée le 16 juin 2018 et 40 millions de dollars ont été levés. Le prix fixé lors de la vente publique était de 1 FTM pour environ 0,04 dollar. Tandis que celui de la vente privée variait de 0,02 à 0,03 dollar.

38% de l'offre en tokens FTM a été vendue lors de la vente privée, 2% lors de la vente publique, 15% ont été alloués aux conseillers et 15% à l'équipe derrière le projet. Les 30% restants ont été réservés pour les récompenses de staking et pour la politique fiscale afin de financer les développeurs construisant l'écosystème de Fantom.

Le FTM est un token inflationniste, l'offre maximum en circulation ne dépassera jamais les 3,175 milliards de FTM. À l'heure de l'écriture de ces lignes, 2,541 milliards de FTM ont été émis, 80% de l'offre totale est donc en circulation. Ainsi, il reste 634 millions de FTM (20%) à mint à travers les récompenses de staking.

Ce cap sera atteint d'ici fin 2023, et après cela, il n'y aura plus de nouveaux FTM émis.

Équipe et partenaires de Fantom

L'entreprise derrière Fantom est la Fantom Foundation avec plus de 60 employés.

  • Michael Kong, PDG depuis septembre 2020 et directeur des systèmes d'information de la Fantom Foundation ;
  • Andre Cronje, fondateur du protocole Yearn Finance, il est également le conseiller technique de Fantom et se présente comme l'architecte de la DeFi. C'est une figure importante du projet Fantom ;
  • Quan Nguyen, directeur technique, il est également responsable de la recherche et du développement de Fantom ;
  • David Richardson, directeur du projet Fantom ;
  • Simone Pomposi, directeur marketing avec plus de 15 ans d'expérience.

Fantom a également tissé de nombreux partenariats. On peut citer les oracles Chainlink et Band Protocol, mais aussi TheGraph, UniLend, Waves, OKX ou encore NEM.

En septembre 2021, la Fantom Foundation a réalisé un partenariat d'ampleur puisque la blockchain de Fantom a été choisie pour élaborer la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) du Tadjikistan, le somoni.

Comment acheter des tokens FTM ?

Le FTM est disponible sur de nombreux exchanges tels que Binance, KuCoin, FTX, Huobi Global ou encore Bitfinex.

Binance Découvrir FTM sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Explications pour l'achat de FTM sur Binance

  1. Inscrivez-vous sur Binance ;
  2. Vous allez recevoir un e-mail et devrez cliquer sur un lien pour vérifier votre compte ;
  3. Déposez des fonds sur la plateforme ;
  4. Cliquez sur le menu Marché et recherchez la paire FTM/USDT ;
  5. Il ne vous reste plus qu'à acheter du FTM pour le montant de votre choix ;
  6. Félicitations 🎉 Vous êtes maintenant en possession de tokens FTM !

👉 Pour des explications plus détaillées, consultez notre tutoriel de l'exchange Binance


Notes et avis sur Fantom

Fantom est un projet solide, doté d'une architecture très performante et d'une équipe compétente. 2021 fut son année et Fantom ne semble pas montrer de signes d'essoufflement. Ses forces résident en son écosystème DeFi robuste et pratique ainsi que ses performances techniques, notamment en termes de scalabilité.

La Fantom Foundation, l'entreprise derrière le projet, revendique avoir résolu le fameux trilemme de la blockchain, notamment grâce au protocole Lachesis. Cette théorie, développée par Vitalik Buterin, émet l'hypothèse qu'il est très difficile pour une blockchain d'atteindre à la fois la sécurité, la décentralisation et la scalabilité sur leur réseau, et donc qu'il y a toujours une concession à faire.

Fantom serait donc en mesure de résoudre ce trilemme, mais comme nous l'avons vu dans la partie écosystème de cet article, nous estimons ici que Fantom ne tient pas vraiment la promesse de la décentralisation. C'est un projet relativement centralisé avec 57 validateurs au total et seulement 5 qui contrôlent 61% des FTM stakés, sans compter la barrière à l'entrée très élevée.

Cela n'est pas vraiment surprenant pour un projet construit sur un DAG. En effet, les DAGs sont connus pour ne pas être capables de proposer un haut niveau de décentralisation. Il est bon de noter que des actions ont été entreprises par la gouvernance pour rendre Fantom plus décentralisé, notamment au niveau de la soumission de propositions sur le réseau ainsi que sur les votes.

Fantom reste un projet extrêmement intéressant et prometteur de par son architecture technique performante, sa compatibilité totale avec Ethereum et Cosmos, et son accent mis sur la DeFi.

👉 Découvrez plus de 100 fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

Sources : Fantom Foundation, Whitepaper de Fantom, Twitter de la Fantom Foundation

Quel est votre avis sur Fantom (FTM) ?

Réseaux sociaux & liens utiles

Twitter LinkedIn YouTube Site internet Discord Logo

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Jessy Aouali

twitter-soothsayerdata

Étudiant en Master de Finance internationale, je m'intéresse aux cryptomonnaies depuis juin 2017 et plus particulièrement à la fintech et la finance décentralisée. J'aspire à rendre mes contributions intéressantes pour les lecteurs de tous niveaux.
Tous les articles de Jessy Aouali.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
guy loui

le trilemme a pas été résolu que 57 validateurs c'est ultra centralisé, c''est facile de faire bcp de tps en étant centralisé que ftm essaye avec 3000 nodes comme exemple elrond et on va bien rire