Not your keys, not your cryptos - EOS Ecosystem, un wallet mobile originaire de Chine aurait cessé ses activités et se serait volatilisé avec près de 52 millions de dollars.

Ce supposé wallet aurait promis aux investisseurs des profits élevés pour tout EOS déposé sur la plateforme.

 

52 millions de dollars disparaissent 

Selon un rapport de ChainNews, depuis le lundi 20 avril, les investisseurs sont dans l'impossibilité d'accéder à leurs comptes via l'application EOS Ecosystem. La plupart des fonds auraient également été retirés des comptes de l'application.

À l'heure actuelle, les fonds ont été transférés en grande quantité sur un wallet hébergé sur l'exchange Huobi. L'entreprise a déjà pris des dispositions pour que les fonds soient gelés. La bonne occasion pour tester l'efficacité de son nouvel outil de surveillance fraîchement mis au point.

Disparition

 

 

Un habitué des scams

Ce n'est pas la première fois qu'une application basée sur EOS présente un acte de cette nature. Selon le rapport, EOS Ecosystem prétendait posséder un nœud de la blockchain EOS, ce qui n'est certainement pas le cas.

Il est envisageable que le nœud d'EOS Ecosystem fût bel et bien réel, mais cela ne signifie par pour autant qu'il est actif. En effet, seuls 21 nœuds peuvent être en activité ensemble pour le fonctionnement de la blockchain EOS.

EOS Ecosystem a été poursuivi en 2019 devant un tribunal chinois pour avoir exploité un système pyramidal qui a attiré plus de 33 millions de tokens EOS.

Les tribunaux avaient également indiqué auparavant que la plateforme n'avait jamais fait fonctionner un nœud EOS comme elle le prétendait. Les potentiels investisseurs étaient donc avertis des risques s'ils utilisaient cette application.

Depuis que Block.one a rendu publique en 2018 la blockchain EOSIO, plusieurs organisations ont entrepris des opérations d'escroquerie autour de l'EOS.

Parmi ceux-ci, on retrouve notamment EOSCUBE, EOSFIN et ESO Vote. Tous ont prétendu fabriquer des produits légitimes sur le réseau EOS, mais aucun d'entre eux n'était véritable.

 

Bien que cette prolifération des arnaques entourant l'EOS, le réseau n'est pas directement responsable. Toutefois, la gouvernance de l'EOS en elle-même fait l'objet de débat récurrent. En effet, la blockchain EOS est particulièrement centralisée, une particularité qui va à l'inverse de ce que le projet prône.

👉 Pour en savoir plus : Un nouveau producteur de blocs d’Eos alerte sur sa centralisation.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments