L’Ethereum Max (EMAX), une crypto « shillée » par Kim Kardashian et Floyd Mayweather

Le nom « Ethereum Max » a commencé à tourner dans la sphère crypto anglophone, car plusieurs célébrités l’ont mentionné sur les réseaux sociaux. Paul Pierce, un ancien de la NBA, a ainsi publié un message très peu mesuré à la fin du mois de mai :

« Je n’ai pas besoin d’ESPN, je me suis fait plus d’argent avec cette crypto au cours du mois que j’en ai fait avec vous au cours de l’année. La VÉRITÉ nous libérera. Je suis mon propre patron. »

Kim Kardashian a également fait la promotion de la cryptomonnaie dans une de ses stories, qui a depuis été effacée. Elle expliquait :

« Vous aimez les cryptos ??? Ce n’est pas un conseil financier, mais je veux partager ce que mes amis m’ont dit sur le token Ethereum Max ! Il y a quelques minutes ils ont brûlé 400 000 milliards de tokens, littéralement 50 % de leur wallet admin, ils redonnent tout l’E-max à la communauté. »

Le boxeur Floyd Mayweather a de son côté fait la promotion de l’Ethereum Max en portant un tshirt à l’effigie du token lors de la Bitcoin conference de Miami, qui a eu lieu récemment… Mais aussi en finançant partiellement un de ses matchs grâce à l’EMAX. De quoi susciter un intérêt grandissant au-delà de la communauté crypto, mais aussi soulever quelques doutes.

👉 Retrouvez toute l’actu des altcoins

L’Ethereum Max, c’est quoi au juste ?

Il s’agit d’un ERC-20 qui fonctionne sur Ethereum. Il promet à ses utilisateurs de leur reverser une partie de toutes les transactions, à hauteur de 2 % ou 3 % selon les sources. Les responsables du projet ont relâché 2 quadrillons de tokens dans la nature, avant d’en brûler certains.

Le projet Ethereum Max n’a pas publié de whitepaper, il est donc difficile de trouver des informations complètes à son sujet. Selon la roadmap du projet, la publication d’un livre blanc est prévue pour le troisième trimestre 2021. À son lancement, il semble vouloir se concentrer sur le développement de sa communauté sur les réseaux sociaux, ce qui explique ces partenariats avec Kim Kardashian et Paul Pierce.

C’est à peu près tout ce qu’on sait sur la cryptomonnaie, dont le site officiel est également très pauvre en information. La section « News » y est ainsi inexistante, ce qui n’inspire pas particulièrement confiance. C’est pourquoi un nombre grandissant de commentateurs ont estimé que le projet est particulièrement louche, et ne semble pas avoir de fondamentaux solides.

👉 Découvrez comment évaluer un projet de cryptomonnaie

Le cours de l’EMAX chute après la première vague

De son côté, le cours de l’EMAX a profité d’une envolée sur les 30 derniers jours, porté par cette exposition nouvelle : il a ainsi progressé de +240 %. Mais ces dernières semaines, l’engouement semble avoir été quelque peu diminué, puisque l’EMAX perd -58 % sur les 14 derniers jours, selon les données de CoinGecko.

Ethereum Max EMAX cours

Source : TradingView, EMAX/USD

Pour résumer, le manque de clarté entourant le projet et les promesses de gains incroyables montrent bien sûr que l’Ethereum Max évolue dans des eaux assez troubles. Certains qualifient par ailleurs déjà la cryptomonnaie de Ponzi. Quoi qu’il en soit, on vous conseillera toujours de faire vos propres recherches, et de faire preuve de prudence quand on vous promet monts et merveilles en termes de retour sur investissement…

👉 Pour aller plus loin – Comment se protéger des arnaques au Bitcoin et aux cryptomonnaies ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nathan

Ils pourraient utiliser cet argent à meilleur escient qu'en promotion marketing, surtout en l'absence de livre blanc...

D'autres ERC proposent également des burn fee et rétributions, comme $PNGN (SpacePenguin) à la différence qu'une proportion de chaque exchange fait l'objet d'un don associatif à Coolearth.org, engagée dans le changement climatique.