Procédure pénale pour John McAfee

John McAfee n’est pas un personnage inconnu pour ceux qui ont connu le marché des cryptomonnaies en 2017. En effet, impossible d’oublier ces multiples promotions d’Initial Coin Offering (ICO) sur Twitter.

Mais l’étau judiciaire se resserre autour du fondateur du logiciel éponyme. En effet, le procureur du district sud de New York a annoncé que John McAfee est accusé de « conspiration dans le but de commettre des fraudes financières et de conspiration pour blanchiment d’argent ». Le district sud-est connu pour être le « shérif de Wall Street » en raison de sa juridiction sur Manhattan.

L’un des conseillers de McAfee, Jimmy Watson fait également l’objet d’une inculpation et a été arrêté au Texas, a déclaré le ministère de la Justice.

Dans les faits, les deux comparses sont accusés d’avoir utilisé Twitter pour perpétrer des opérations de pump and dump en approuvant des tokens pour faire monter le prix avant de les revendre rapidement. Les procureurs affirment également que les deux hommes ont mis en avant des Initial Coin Offerings (ICOs) sans préciser aux investisseurs que ces promotions étaient rémunérées.

Le gendarme financier américain avait déjà porté des accusations similaires à l’encontre de John McAfee. Toutefois, ces nouvelles accusations ont été prononcées devant un tribunal pénal et non civil. L’entrepreneur pourrait donc être condamné à une peine de prison, car chaque chef d’accusation est passible d’une peine d’au moins cinq ans.

👉 À lire sur le même thème : Le fondateur de GemCoin plaide coupable dans une fraude présumée de $147M

Évasion fiscale

Le sulfureux entrepreneur est déjà incarcéré dans une prison espagnole en attendant son extradition vers les États-Unis en raison d’accusations pour évasion fiscale. Il est accusé d’avoir dissimulé à l’administration fiscale des biens immobiliers, un véhicule et un yacht entre 2014 et 2018.

John McAfee avait même donné une déclaration assez claire à ce sujet en 2019 à Cuba où il était exilé :

« Je n’ai pas payé d’impôt depuis plusieurs années. Je n’en paierai plus à l’avenir, c’est illégal et anticonstitutionnel. »

Il avait également affirmé qu’il pouvait aider Cuba à se soustraire des restrictions données par les États-Unis en lançant une cryptomonnaie qui permettrait de contourner l’embargo commercial.

👉 À lire sur le même sujet : John McAfee lance Ghost, sa propre cryptomonnaie anonyme

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments