En Espagne, la cryptomonnaie se démocratise rapidement

La nouvelle a été rapportée par le média local El Economista, qui a interrogé Alejandro Zala, le responsable de Bitpanda en Espagne. L’homme explique que ces 5 millions de personnes qui investissent dans la cryptomonnaie en Espagne correspondent à… 10 % de la population au total, soit un des taux d’adoption les plus élevés d’Europe, avec l’Irlande.

Alejandro Zala confirme avoir noté cette tendance sur la plateforme d’échange :

« En termes d’ouverture de compte et de volumes de trading, nous constatons une croissance significative. Il y a beaucoup d’intérêt, pas seulement du côté institutionnel. »

👉 À lire : La deuxième plus grande banque d’Espagne lance des services cryptos

Le marché des cryptomonnaies s’ouvre à de nouveaux investisseurs

Fait notable, le portrait type des personnes qui s’intéressent à la cryptomonnaie est en train de se modifier, selon le responsable de Bitpanda Espagne :

« Nous voyons des investisseurs âgés de 60 ans ou 70 ans acheter du Bitcoin, ce qui ne s’était pas produit auparavant. Et surtout, nous voyons des gens qui achètent, détiennent et apprennent beaucoup, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas l’intention de spéculer. »

Signe de cette progression : pour le marché espagnol, Bitpanda progresse de 30 à 40 % par mois. Alejandro Zala confirme que l’Espagne est mûre pour que cette adoption massive de la cryptomonnaie se prolonge, à l’inverse d’autres pays voisins :

« J’avais des doutes sur la capacité [des Espagnols] à investir dans ces actifs et la vérité est que cela m’a surpris, car les Espagnols investissent plus que les citoyens d’autres pays avec un plus grand pouvoir d’achat, comme l’Allemagne, la Suisse ou le Royaume-Uni. »

👉 A ce sujet, lisez notre dossier : La France va-t-elle louper le virage des cryptomonnaies et de la blockchain ?

Bitcoin (BTC) et Ether (ETH) toujours rois des investissements

Le responsable de Bitpanda Espagne note que le Bitcoin reste très largement la star des investissements, il représente 65 % de tous les achats sur la plateforme de trading. Alejandro Zala explique ce choix :

« Le Bitcoin, parce qu’il est le premier arrivé et a été consolidé, est l’actif de référence. Et Ethereum, car sa plateforme prend en charge d’autres cryptomonnaies. »

L’homme se montre par ailleurs optimisme sur le prix futur de l’actif, expliquant qu’il « voit Bitcoin au-dessus des niveaux que nous avons vus ces jours-ci. », même si on peut s’attendre à des corrections.

👉 Découvrez notre analyse : Bitcoin (BTC) - Un range de continuation haussière trop évident ?

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments