Le vote blockchain pour assainir les prochaines élections américaines ?

Les États-Unis sont en train de connaître une crise politique, alors que les résultats des élections présidentielles tardent à se faire connaître. Donald Trump s’est lancé dans une bataille judiciaire afin d’essayer de suspendre le dépouillement des votes. Il demande par ailleurs à ce qu’ils soient comptés à nouveau.

Plusieurs figures de la communauté blockchain ont donc évoqué l’idée d’un vote blockchain étendu pour les prochaines élections d’ampleur aux États-Unis. Elles permettraient notamment de compter les votes de manière automatisée, et d’éviter les soupçons de fraude. Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a ainsi exhorté la communauté à construire un système de vote fiable basé sur la blockchain, afin de le proposer pour les élections américaines suivantes :

« S’il existe une appli mobile de vote blockchain (avec un KYC efficace bien sûr), nous n’aurons pas à attendre des résultats, ou à mettre en doute leur validité. La vie privée [des votants] peut être protégée en utilisant plusieurs mécanismes de chiffrage. »

Égal à lui-même, CZ ne s’embarrasse pas de prudence. Il estime que si une entreprise choisit de développer quelque chose maintenant et d’obtenir l’approbation du gouvernement, elle aura « Plus de 300 millions d’utilisateurs dans 4 ans ». Et d’ajouter que n’importe quel développeur compétent devrait être content de développer cette appli gratuitement…

👉 A lire : Un complotiste hack le site de campagne de Donald Trump et exige du Monero (XMR)

Une tâche particulièrement complexe en réalité

Une vision partagée par Vitalik Buterin, qui a cependant expliqué que développer une appli de ce type représenterait un défi particulièrement dur à relever :

« Les difficultés techniques liées à l’élaboration d’un système de vote chiffré et sécurisé sont significatives (et souvent sous-estimées). Mais à mon avis, c’est 100% la direction qu’il faut prendre. »

Le créateur d’Ethereum rappelle aussi les limitations du vote par correspondance, citant une statistique : les services postaux américains auraient échoué à livrer 27% des votes à distance. Il semblerait cependant que ce chiffre soit trompeur.

Reste que les élections présidentielles américaines se sont transformées en imbroglio qui aurait sans doute pu être simplifié en utilisant d’autres formes de vote. Il faut cependant garder une certaine prudence. En Russie, le vote blockchain a déjà été testé à Moscou, et il sera élargi pour les prochaines législatives. Mais déjà, il a montré ses limites : le site utilisé avait subi une attaque et des données sensibles des électeurs se sont retrouvées en vente sur le Darknet.

Si solution blockchain il y a, il faudra donc une phase considérable de tests afin de s’assurer qu’elle soit adaptée à un vote de grande ampleur comme les élections américaines. Petit à petit, l’idée fait cependant son chemin. Cet été, on apprenait ainsi que l’Inde considérait elle aussi le vote blockchain.

👉 Pour aller plus loin : Comment voter avec la blockchain ?

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments