Vote blockchain en Russie : des données sensibles en vente sur le Darknet

Le vote blockchain avait été un succès à Moscou, au point que le gouvernement comptait l’étendre à l’ensemble du pays. Mais la sécurité du procédé est maintenant en question : certaines données sensibles des utilisateurs ont en effet été retrouvées à la vente sur le Darknet.

Vote blockchain en Russie : des données sensibles en vente sur le Darknet

Des données sensibles à vendre sur le Darknet

Selon le média Kommersant, les données ont commencé à fuiter dès le 9 juillet dernier, soit un peu plus d’une semaine après la fin du vote. Sur les forums du Darknet dédiés à l’achat et à la vente de données sensibles, ce sont 1,5 million de lignes d’information qui ont été proposées aux acheteurs, à un prix de 1 dollar à 1,5 dollar par ligne.

Les données sensibles sont celles provenant de passeports. En tant que telles, elles ne peuvent être exploitées, mais utilisées en conjonction avec d’autres informations, elles peuvent servir à accéder à des données plus sensibles, comme l’historique du crédit d’une personne, ou encore son adresse postale. Le hacker propose ainsi aux acheteurs de mettre à jour des bases de données incomplètes avec ces nouvelles informations, afin de rassembler plusieurs données piratées.

En conséquence, ces informations sont très demandées, toujours selon le hacker. Il aurait déjà vendu 30 000 lignes de données, car les acheteurs sont prêts à débourser une somme importante pour avoir accès à une base de données de source “fiable”.

👉 Pour aller plus loin, lisez : Comment voter avec la blockchain ?

Le vote blockchain en question

Cette fuite n’est pas entièrement une surprise : dès juillet, la publication russe Meduza avait pu accéder à des fichiers exécutables et à une base de données rassemblant les numéros de passeports des utilisateurs du service. Selon les journalistes, la base de données avait été librement téléchargeable pendant plusieurs heures sur le site du gouvernement, ce serait donc l’origine de cette fuite. Un responsable du projet de vote blockchain au gouvernement a cependant nié les faits.

Tout cela pose donc question sur la fiabilité du système proposé par le gouvernement russe, qui comptait pourtant le proposer largement pour les législatives. La blockchain en elle-même s’avère fiable, mais si le gouvernement ne parvient pas à sécuriser les données récupérées, cela n’incitera pas les électeurs à faire confiance à cette option.

👉 A lire également : La Russie adopte une loi interdisant les paiements en cryptomonnaies

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Le TOP 5 des films et documentaires sur les cryptomonnaies en 2023

Le TOP 5 des films et documentaires sur les cryptomonnaies en 2023