Effet FTX – Genesis et le groupe DCG doivent 900 millions de dollars à Gemini

Genesis, une des succursales du groupe Digital Currency Group (DCG), doit actuellement 900 millions de dollars à la plateforme d'échange de cryptomonnaies Gemini. Par ailleurs, cette dernière avait mis les retraits de ses utilisateurs à l'arrêt le mois dernier en raison de défaut de liquidité face au nombre important de retraits simultané.

Effet FTX – Genesis et le groupe DCG doivent 900 millions de dollars à Gemini

Gemini, prochain domino ?

Genesis, la société à 2 doigts de la faillite qui subit de plein fouet les ramifications de la débâcle de FTX, est redevable de 900 millions de dollars à la plateforme d'échange de cryptomonnaies Gemini dans le cadre du programme « Gemini Earn » dont elle est partenaire.

L'information, révélée par le Financial Times, qui cite « des sources proches de l'affaire  », met en exergue les crises de liquidité rencontrées par les plateformes proposant des rendements aux utilisateurs (en l'occurrence jusqu'à 8 % d'intérêts) en échange de l'immobilisation de leurs cryptomonnaies, lesquelles sont déléguées sous forme de prêt.

Selon les sources citées, Gemini serait à l'origine du groupe de créanciers récemment formé visant à parer la mise en faillite de Genesis. Précisons qu'au-delà du seul cas de Gemini, Genesis doit, au total, environ 2,8 milliards de dollars à ses divers créanciers.

Les conséquences pourraient être importantes pour Gemini si Genesis ne parvenait pas à se redresser, l'exchange ayant par ailleurs bloqué les retraits de ses utilisateurs le mois dernier dans la mesure où il ne disposait pas des liquidités nécessaires pour les assumer.

De plus, le Financial Times révélait la semaine dernière qu'une partie des emprunts de Digital Currency Group (DCG), le consortium parent de Genesis, avaient été utilisés pour financer les emprunts de Grayscale, une autre de ses filiales.

Grayscale, qui, rappelons-le, détient 634 000 BTC sous gestion, soit l'équivalent d'environ 10,8 milliards de dollars au cours actuel. Par ailleurs, en dépit des doutes qui pèsent sur ses capacités de résilience, la société a refusé de publier les adresses de ses différents portefeuilles.

👉 Retrouvez notre guide pour stocker et sécuriser vos cryptomonnaies

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Méli-mélo de créances

Le comité de créanciers lancé par Gemini se démène également pour sauver Digital Currency Group, le groupe qui subit les multiples difficultés de ses succursales. Fondé en 2015, DCG est actuellement l'un des investisseurs les plus importants de l'écosystème des cryptomonnaies.

Preuve de sa taille, le groupe DCG avait été évalué à 10 milliards de dollars l'année dernière par ses différents investisseurs, dont font notamment partie le fonds souverain singapourien GIC, SoftBank ainsi que CapitalG, la société de capital-risque de Google.

Et pourtant, DCG ne pourra pas participer à la remise à flot de sa succursale Genesis. Et pour cause, elle lui est elle-même redevable de 1,7 milliard de dollars à travers 2 prêts toujours en cours. Précisons toutefois que sur cette somme, 1,1 milliard de dollars sont une conséquence directe d'un prêt non remboursé du fonds Three Arrows Capital (3AC), lequel a été déclaré insolvable il y a quelques mois.

Barry Silbert, le PDG de DCG, avait malgré tout partagé une note aux différents investisseurs du groupe le 23 novembre afin de les « rassurer » concernant le bruit ambiant :

« Nous avons surmonté les précédents hivers crypto, et même si celui-ci peut sembler plus sévère, nous en sortirons collectivement plus forts. »

👉 À lire également - Hiver crypto : Kraken licencie 30 % de son personnel

L'application crypto tout-en-un

0 frais pour votre 1er achat de cryptos 🔥 (jusqu'à 200 $)

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)

Source : Financial Times

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?

Cardano : lancement du stablecoin algorithmique DJED

Cardano : lancement du stablecoin algorithmique DJED