En Espagne, des services ouverts aux cryptomonnaies ?

Comme le rapporte le média local 20 Minutos, cette initiative s’inscrit dans le projet de loi de transition numérique porté par le Parti Populaire. Il souhaite que les entreprises d’Espagne puissent utiliser les cryptomonnaies de manière plus souple, notamment dans le cadre de crédits immobiliers :

« [Le parti] propose de permettre leur utilisation pour le paiement d’un crédit immobilier par le propriétaire d’un logement, mais aussi pour que les entreprises du secteur immobilier et les fonds d’investissement puissent utiliser leur propre crypto-monnaie pour pouvoir acheter des groupes de prêts hypothécaires auprès de banques. »

👉 Pour aller plus loin – En quoi la blockchain peut-elle représenter le futur de l'immobilier ?

Assurances et traçabilité

Il s’agit d’intégrer la blockchain aux services des banques : cela permettrait selon le Parti Populaire de mieux gérer les prêts, mais aussi les assurances, afin d’accélérer les indemnisations. Le projet évoque en effet une intégration de la blockchain aux contrats d’assurance, qui pourrait reposer sur des smart contracts.

Au-delà du secteur financier, le Parti Populaire a également évoqué la possibilité d’utiliser la blockchain dans le cadre de la traçabilité. Cela permettrait de mieux pister les denrées, mais aussi les processus médicaux liés aux médicaments.

👉 Plus d’infos sur la percée des solutions de traçabilité blockchain

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Réductions d’impôts pour les entreprises du secteur

Pour favoriser l’intégration de ces technologies, le Parti Populaire propose également d’importantes réductions d’impôts pour les entreprises du numérique : 25 % des dépenses engagées au total. Cela s’inscrit dans le cadre plus large des réductions d’impôts accordées aux entreprises qui feront la technologie de demain. Celles utilisant l’Intelligence artificielle et les drones sont en effet également concernées.

L’ambitieuse proposition de loi du parti d’opposition aura du chemin à faire si elle souhaite être implémentée. Pour cela, les cryptos devront changer de statut légal : elles deviendraient des « moyens de paiement » plutôt que des « moyens d’échange ».

La proposition montre cependant bien le dynamisme du secteur. En début d’année, on apprenait ainsi que 10 % des Espagnols détiendraient de la cryptomonnaie. L’arrivée de services cryptos dans les banques et services d’assurance pourrait donc permettre d’accélérer encore leur adoption.

👉 A lire sur le même sujet – La deuxième plus grande banque d’Espagne lance des services cryptos

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments