Le crypto-broker Tagomi a rejoint l'Association Libra, le conseil d'administration du stablecoin de Facebook, la LibraLa nouvelle a été communiquée par TechCrunch.

 

Un pari risqué pour la startup ?

Selon TechCrunch, Tagomi contribuera, comme les autres membres, à hauteur de 10 millions de dollars à la Libra pour exploiter un nœud validant les transactions et générant des dividendes.

Cependant, cela pourrait être une lourde tâche pour une startup comme Tagomi, étant donné qu'elle n'a levé que 28 millions de dollars en deux tours de financement. Son admission dans l'Association Libra lui coûterait donc théoriquement près de 36% de ses fonds.

Tagomi a été fondée par Jennifer Campbell, une ancienne investisseuse d’Union Square Ventures, qui est également membre de l'Association Libra.

La nouvelle a été confirmée par la startup sur Twitter :

Nous sommes ravis de devenir membre de la Libra, partageant une mission commune pour étendre l'inclusion financière. Nous pensons que le projet Libra est sur le point de créer un système de paiement simple, inclusif et global qui permettra à des milliards de personnes d'avoir plus de pouvoir en dehors de l'économie mondiale.

Le crypto-courtier se définit comme une plateforme d'agrégation de niveau institutionnel pour le trading de cryptomonnaies.

En outre, Tagomi exécute des transactions sur de multiples marchés de liquidité, y compris les exchanges et les bureaux de gré à gré, afin d'obtenir une meilleure performance en termes de prix pour ses clients.

Particularité remarquable de la startup, elle est titulaire d'une BitLicense, l'une des licences les plus convoitées dans l'écosystème crypto délivrée par le Département des services financiers de l'État de New York, qui lui permet de proposer ses services aux résidents de New York.

👉 À lire sur le même sujet : Qu'est-ce que la BitLicense et pourquoi est-elle si importante pour les exchanges ?

 

Le rôle important de Tagomi

Tagomi apportera un soutien technique et politique à la Libra afin de rendre le stablecoin plus sûr et plus conforme au droit international.

L'Association Libra devra encore faire face à de nombreuses difficultés pour obtenir le feu vert des régulateurs pour un lancement prévu pour 2020.

De plus, cette nouvelle fait suite à l'arrivée du géant du e-commerce Shopify au sein de l'Association Libra la semaine dernière. Avec Tagomi, ce sont actuellement 22 organisations et entreprises qui siègent au conseil de gouvernance du projet Libra.

Avoir Tagomi à ses côtés est une opportunité conséquente pour la suite du projet Libra. Comme nous l'envisagions la semaine dernière, le fait que l'Association Libra attire enfin de nouveaux membres pourrait être le signe annonciateur d'un second souffle pour le projet.

👉 Pour en savoir plus : Le géant du e-commerce Shopify rejoint l’Association Libra.

 

En continuant d'ajouter de nouveaux membres tels que Shopify et Tagomi, le projet Libra répare petit à petit ses faiblesses causées par le départ de membres fondateurs avec une certaine influence sur les marchés tels que MasterCard, Visa et eBay.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments