Bonjour et bienvenue dans le Crypto Brunch. Je partage avec vous chaque dimanche un condensé de l'actualité crypto de la semaine.

C'est parti ! 😃


Libra

 

Facebook Libra

 

Elle a fait le tour des médias cette semaine, et a permis aux cryptos de refaire parler d'elles. Le projet Libra a sorti mardi dernier son site internet, son whitepaper et son wallet !

Concrètement de quoi s'agit-il ?
Libra sera une devise adossée à un panier de quatre monnaies fiduciaires : l'euro, le dollar, le yen et la livre sterling. Afin d'assurer la stabilité de la monnaie, sa valeur sera rattachée à des actifs faiblement volatiles détenus par la Libra Reserve. On y trouvera notamment de la dette souveraine, provenant d'états considérés comme stables. L'objectif de la Libra Reserve étant de limiter au maximum la volatilité et la chute des cours, même dans l'éventualité d'une crise économique.
Cent nœuds sont prévus, et chacun sera rémunéré grâce aux intérêts perçus par la Libra Reserve. La monnaie sera imprimée et brûlée selon la demande à la façon du Tether.
La blockchain Libra est un DAG (à l'instar de NANO par exemple) fonctionnant via la preuve d'enjeu. Pour l'instant il s'agit d'une blockchain privée mais elle compte évoluer à terme pour devenir une blockchain publique. De plus, une plateforme de contrats intelligents est en cours de développement, permettant d'automatiser des échanges. Pour plus de détails voici le second whitepaper, plus précis mais en anglais.

On peut se demander quel intérêt cette crypto peut avoir au final. Une sorte de PayPal 2.0 où Facebook serait votre banque, pourquoi utiliser ce système au lieu de nos euros ?
L'objectif principal de Libra est de créer une monnaie mondiale, ce n'est pas la première tentative mais cette fois-ci la monnaie serait disponible à quiconque bénéficiant d'un téléphone et d'une connexion internet.
Ainsi tout les individus des pays à forte inflation (42 pays du monde ont une inflation supérieure à 5% par an, 15 d'entre eux dépassant les 10%) et tout ceux ne possédant pas de compte bancaire (on parle de 1,7 milliard d'individus !) sont les principales cible de cette stablecoin.

Comme anticipé, la première crypto-monnaie privée se confronte à beaucoup de résistance dès le lendemain de la révélation de son whitepaper. La réaction est très intéressante à observer puisqu'elle nous renseigne sur les difficultés qu'aurait une crypto vraiment libre à s'imposer à l'international. De plus, la réponse des organismes régulatoires pour Libra peut faire jurisprudence pour toutes les cryptos d'entreprise qui apparaîtront à l'avenir.
Parmi les réactions intéressantes, on peut citer celle de la Russie, qui ne légalisera probablement pas la Libra. On apprend également que le portefeuille Calibra ne sera pas disponible dans les pays sous sanction états-unienne ou dans les pays ayant banni les cryptos. Même les États-Unis sont très prudents en demandant l'arrêt du développement jusqu'à ce que le congrès puisse examiner dûment le projet.
La France est, comme vous vous en doutez, méfiante à l'égard de la Libra. Tracfin a par exemple exprimé ses inquiétudes sur cette monnaie qui pourrait servir au blanchiment et Bruno Le Maire a clairement annoncé qu'il n'accepterait pas que la souveraineté des États soit dérobée par des entreprises.

Beaucoup voient en Libra un usurpateur au Bitcoin, une version vérolée de la vision initiale des crypto-monnaies qui inspirent à la liberté et à la décentralisation.
Bien que Libra soit privée, assez centralisée et pas si différente de Paypal que ça, elle reste très intéressante puisqu'elle favoriserait un potentiel avènement des crypto-monnaies.
En permettant aux individus du monde entier d'utiliser une monnaie alternative, entièrement numérique, fluctuant légèrement et sans organismes bancaires derrière, elle met en place les premières étapes de l'adoption des crypto-monnaies. Ne nous fourvoyons pas, l'objectif n'est pas que les entreprises prennent la place des banques, mais bien d'atteindre un modèle économique où personne ne contrôle la monnaie. Sur ce point, Libra et ses futures consœurs ont leur part à jouer avant de se faire, on l'espère, remplacer.
On ne peut pas aller de A à Z sans passer par toutes les lettre de l’alphabet avant.

Plus d'informations sur le sujet : Facebook publie le whitepaper de son stablecoin : la Libra


Les actus de Binance

 

Crypto BNB Binance Coin

 

Comme souvent, l'actualité de Binance est l'une des plus agitée de la crypto-sphère.

Mardi, CZ a fait une session question réponse en direct, quelques informations sont importantes.
Il a notamment parlé de la prochaine IEO, qui a été dévoilée entre temps. Elrond est un projet à preuve d'enjeu porté sur la scalabilité, la sécurité et l'interopérabilité des blockchains le tout avec une équipe plutôt solide. La vente des jetons Elrond aura lieu le 2 Juillet et fonctionnera comme pour les IEO précédentes avec un système de tickets. Il est nécessaire de détenir 50 BNB minimum pendant 9 jours pour obtenir un ticket de loterie, permettant d'acheter pour 300$ à l'IEO si il est gagnant. Cette fois ci l'enregistrement des BNB détenus se fera de manière aléatoire pour éviter les brusques mouvements de prix.

La croissance du DEX poursuit son cours. De nombreux projets l'ont rejoint récemment : Bezant, COVA, Contentos, etc ... Plus d'une dizaine de cryptos rien que cette semaine !
Autre arrivée sur le DEX, un wrapped BTC (BTCB) fait son apparition sur la Binance Chain. 9001 BTC sont détenus pour servir à l'émission de BTCB. (it's over 9000 😃 )
Pour ceux qui ne connaissent pas le principe d'une crypto "wrapped" cela consiste à bloquer une quantité de pièces (9000 bitcoins ici) pour en émettre un jeton les représentant sur une autre blockchain avec une parité de 1 pour 1, un peu comme fait l'USDT en bloquant des dollars. En somme on peut maintenant utiliser une copie du BTC sur la Binance Chain et plus seulement des BNB.
La paire BTCB/BTC a d'ailleurs fait son apparition sur Binance.com et peut être trader.

Autre point important pour le BNB, le déblocage annuel des jetons pour l'équipe et les conseillers à eu lieu le 19 Juin, deux jours avant l'IEO ... 😏. A noter que l'année dernière ce déblocage avait marqué un sommet de prix qui aura duré 10 mois avant d'être percé.
Gardez aussi à l'esprit qu'une destruction de BNB est prévue pour le 15 Juillet.

Enfin le tant attendu margin trading est toujours en phase de test, il sera bientôt ouvert à plus d'utilisateurs avec un levier x3.


Les États se mettent enfin d'accord

 

Pays du G20

 

La FATF, Financial Action Task Force, s'est mise d'accord avec les états membres pour appliquer des règles internationales. Il deviendra nécessaire aux exchanges de partager des informations concernant les transactions. Celles-ci incluent le nom de l'expéditeur et du bénéficiaire d'une transaction inter-exchange mais aussi le numéro d'identification de ces deux personnes. On retrouve également les coordonnées géographiques de l'envoyeur bien que ce point-là ne soit pas marqué comme obligatoire.
L'annonce est au final moins sévère qu'anticipée, pour l'instant.

Par ailleurs, il semble que le G7 veuille se préparer convenablement en créant un groupe de travail consacré aux crypto-monnaies. Leur motivation de conserver la souveraineté monétaire semble claire. Cela risque d'être un problème pour la croissance des crypto-monnaies, heureusement les cryptos d'entreprise comme Libra semble être leur priorité.

Toutes ces mesures anti-blanchiment nous amènent inexorablement à un partage intégral des activités de trading. A l'instar du Brésil, qui demande aux exchanges crypto de partager toutes les informations de transactions de leurs clients brésiliens aux régulateurs afin de lutter contre la fraude fiscale et le blanchiment.

Le G20 a Osaka peut encore nous réserver des surprises. Il se déroulera le 28 et 29 Juin, restez donc à l'affût.

Un jour ou l'autre, les mesures KYC et le partage de toutes vos transactions sera une réalité, mais n'est-ce pas déjà un peu le cas ? 🤔

Plus d'informations sur le sujetLa régulation des crypto-actifs au cœur du G20 Finance


Bitcoin dépasse les 10 000$

 

Bitcoin Cryptoast

 

Il y a quelques mois on donnait peu d'espérance à une reprise haussière du marché, c'est pourtant maintenant chose faite car nous voilà à 5 chiffres !
Derrière cette envolée se cachent quelques indicateurs intéressants à décortiquer.

L'intérêt porté aux contrats à expiration du BTC est en croissance constante, un plus haut historique a été atteint pour les open interests.
Un open interest en croissance représente de l'argent supplémentaire arrivant sur le marché alors qu'un open interest décroissant indique une sortie de capitaux.
Ce point est d'autant plus important que les contrats à terme de la CME sur le BTC ont des positions minimales de 5 BTC, soit plus de 50 000$. Autant dire qu'il ne s'agit pas de particuliers.

 

 

Les clients instutionnels semblent être positionnés, c'est une conviction de plus en plus partagée par la communauté et qui se confirme par les rumeurs d'augmentation des volumes et des tailles d'ordres sur les échanges OTC (de gré à gré) qui selon le rapport de Binance seraient utilisé par 87% des clients institutionnels.

On notera également que le hashrate (puissance de calcul totale des mineurs) bat des records, il est aujourd'hui cinq fois supérieur au hashrate de novembre 2017 !

Ce taux n’échappe pas aux investisseurs, il est souvent un des indicateurs d’une hausse des prix à venir puisqu'il implique qu'un nombre croissant de mineurs sont intéressés par cette crypto. Il faut cependant minimiser l'impact de ce prix pour deux raisons. Tout d'abord, l'évolution des machines leur permet d'atteindre des puissances de calcul toujours plus importantes, mais c'est également l'anticipation du prochain halving (division par deux de la récompense de minage) qui motive cette croissance. Elle est attendue pour mai prochain. Quoi qu'il en soit, la hausse du hashrate reste un indicateur montrant la bonne santé du BTC.

Plus d'informations sur le sujet : Le Bitcoin franchi la barre symbolique des 10 000 $


Une chaîne de supermarchés américaine installera des ATM crypto

 

Distributeur à Bitcoin

 

Circle K compte démarrer l'installation de distributeurs à bitcoins. 20 ATM seront mis en place au Nevada et en Arizona pour une initiative pilote qui pourrait être déployée dans tout le pays en cas de succès.
Ces distributeurs permettront à chacun de retirer jusqu'à 20 000$ en BTC par jour. Ils seront installés suite à un partenariat avec Digital Mint, une société qui en a déjà déployé plus de 250 dans la moitié des états américains.
Évidemment ces ATM ne sont pas faits pour nous, les frais de transaction y sont incroyablement élevés, de l'ordre de 12%.

A savoir que Calibra prévoit également l'installation de distributeurs pour la crypto libra. De quoi rendre possible pour toujours plus de monde l'accès à cet univers.
Permettre d'acheter physiquement des cryptos est un point important pour les faire adopter, beaucoup de personnes étant encore frileuses pour ce qui est des achats sur internet. On espère en voir débarquer en France, nous qui n'en avons que 2 pour 67 millions d'habitants. ☹️

Plus d'informations sur le sujet : Des distributeurs à Bitcoin seront installés dans les supermarchés américains


Bon brunch !

A propos de l'auteur : Ryo

twitter-soothsayerdata

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, j’aime partager mes découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la blockchain. Je m’occupe notamment de rédiger des résumés de l’actualité crypto chaque semaine que je vous présente le dimanche durant le “Crypto Brunch”.
Tous les articles de Ryo.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments