Facebook publie le whitepaper de son stablecoin : la Libra

 

Facebook Libra

 

Après des mois de spéculation de la part de la communauté crypto en général, Facebook a finalement publié les détails de son nouveau projet de cryptomonnaie, dénommé Libra, gérée par une nouvelle filiale connue sous le nom de Calibra. Le site officiel est en ligne ainsi que le whitepaper du projet.

 

 

La Libra, qu’est-ce que c’est ?

Comme nous le savions déjà, la Libra est un stablecoin – ce qui signifie que sa valeur est conçue pour être aussi constante que possible tout en renonçant à la volatilité habituelle de nombreuses cryptomonnaies.

Pour assurer cette stabilité, la Libra aura sa valeur rattachée aux actifs sous-jacents détenus dans la Libra Reserve, qui est décrite comme « un ensemble de monnaies et d’autres actifs utilisés comme garantie pour chaque Libra créée ». Les informations concernant les actifs sous-jacents utilisés pour garantir la stabilité de la cryptomonnaie ne sont pas encore communiquées.

Libra est à la disposition de tous ceux qui disposent d’un smartphone et d’une connexion à Internet, et l’objectif est de le rendre disponible dans le monde entier.

Libra sera disponible « sur de multiples exchanges et marchés réglementés à travers le monde », qui « offrira à la fois des portails web et des applications mobiles pour que les utilisateurs puissent acheter et vendre de la Libra ». Des pourparlers sont également en cours avec « les principales sociétés de négoce de cryptomonnaies et les principales institutions bancaires en tant que revendeurs autorisés afin de permettre aux gens d’échanger leurs devises locales contre la Libra aussi facilement que possible.

 

Le rôle de la Libra Association 

La Libra Association est une organisation indépendante à but non lucratif dont le siège se trouve à Genève, en Suisse. Son rôle est « d’évoluer et d’adapter le réseau, de gérer les réserves, et de diriger un programme d’octroi de subventions à impact social qui soutient les efforts d’inclusion financière dans le monde entier. »

Ses membres constituent « un groupe d’organisations diverses du monde entier. » Les membres fondateurs « exécutent chacun l’un des nœuds de validation qui forment le réseau qui gère la blockchain Libra. » L’un des objectifs de la Libra Association est de « travailler avec la communauté pour rechercher et mettre en œuvre la transition vers un réseau sans permission au fil du temps. »

La liste complète des membres fondateurs de la Libra Association, telle qu’elle figure dans le whitepaper est la suivante :

 

Membres Libra Association

 

Qu’est-ce que Calibra ?

Calibra est un wallet spécialement créé pour la Libra. Il est disponible à la fois en tant qu’application mobile autonome (ce qui signifie que vous n’avez pas besoin d’un compte Facebook) et également à partir des applications Messenger et Whatsapp de Facebook. Il vous permettra d’envoyer/recevoir vos Libra à/de la part d’autres personnes ; de recharger (ce qui signifie convertir votre monnaie locale en Libra) ; et de retirer de l’argent en votre devise locale (ce qui nécessite de convertir votre Libra en fiat). Vous pouvez également utiliser Calibra pour « réaliser vos transactions quotidiennes, comme l’achat d’un café, faire vos courses ou utiliser les transports en commun. »

Une fois que Calibra sera disponible, afin de vous créer votre compte, un KYC sera présent et cela nécessitera l’utilisation d’une pièce d’identité.

Voici un aperçu de l’interface utilisateur de Calibra :

 

Calibra

 

Avancée majeure pour l’adoption des cryptomonnaies

Comme indiqué précédemment, la Libra fonctionnera comme une cryptomonnaie stable, représentant les monnaies de réserve et les actifs du monde réel.

Pour des marchands comme Spotify, Uber, Lyft, la stabilité de la valeur de Libra est susceptible de faciliter le processus d’acceptation de la cryptomonnaie comme option de paiement, ce qui peut encourager d’autres marchands, dans tous les secteurs, à adopter la cryptomonnaie.

Au cours des dernières années, des initiatives très attendues visant à améliorer l’adoption par les commerçants ont vu le jour, mais la grande majorité d’entre elles se sont dissoutes en raison de l’incertitude réglementaire, de problèmes d’évolutivité et d’infrastructure.

Libra vise à créer le premier réseau blockchain qui pourrait déclencher une adoption généralisée avec les principales institutions financières, les conglomérats technologiques, les marchands et les investisseurs comme partenaires.

Il est dit dans le whitepaper :

“ Nous croyons que la collaboration et l’innovation avec le secteur financier, y compris les organismes de réglementation et les experts de divers secteurs, sont le seul moyen de s’assurer que ce nouveau système reposera sur cadre durable, sûr et fiable. Et cette approche peut constituer un pas de géant vers un système financier mondial moins coûteux, plus accessible et plus connecté. ”

 

En l’état actuel des choses, Facebook reste très discret sur la date de lancement de son stablecoin, notant simplement qu’il est « bientôt disponible » sur le site Web tout en invitant les utilisateurs à s’inscrire pour un accès anticipé afin d’être informé lorsque le réseau sera en ligne.

En termes de disponibilité, la Libra est conçue pour être accessible à tous, partout dans le monde – ce qui pourrait être un grand avantage pour ceux qui n’ont pas accès aux infrastructures financières essentielles dans les pays en développement. Cependant, Facebook note que l’élargissement de l’accès à la Libra sera un objectif très progressif, indiquant que la Libra sera lancée dans un petit nombre de pays pour commencer, dont la France.

 

Que pensez-vous du projet Libra ? Faut-il s’en méfier ou bien l’accepter et encourager sa démocratisation ?

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar