Bonjour et bienvenue dans le Crypto Brunch. Je partage avec vous chaque dimanche un condensé de l'actualité crypto de la semaine.

C'est parti ! 😃

  1. Coupable !
  2. Le GRAM arrive
  3. Zoom sur la CBDC
  4. Les nouveaux produits de Binance
  5. 1 400 000 nouveaux points d'échange au Brésil
  6. Venez chez nous !

Coupable !

 

Craig Wright

 

À l'issu du procès qui confronte Craig Wright aux héritiers de Dave Kleiman, le juge a ordonné que CSW verse la moitié des BTC mis en cause à la famille Kleiman. Cela représente 1 100 000 BTC minés de 2009 à 2011 qui doivent être divisés en deux.

Là où cette décision fait grand bruit c'est car tout d'abord elle conclue que Craig Wright a falsifié des documents et s'est donc parjuré devant la cour. C'est aussi car le procès a attribué la propriété intellectuelle associée au logiciel Bitcoin aux Kleiman. Bien que cela ait peu d'impact cela reste ahurissant quand on sait que personne n'est censé la détenir.
Mais le point principal qui effraie le web n'est pas vraiment lié à la propriété intellectuelle mais plutôt aux 550 000 BTC qui devraient être remis aux héritiers. Beaucoup d'internautes craignent à raison que ces personnes n'aient aucun intérêt à conserver ces bitcoins et les vendent immédiatement, faisant s'effondrer les cours. Une coquette somme dépassant aujourd'hui les 2 milliards de dollars. Cependant la crainte n'a pas vraiment lieu d'être. Pour une quantité aussi importante, les exchanges ne sont pas adaptés à la vente. Si un échange a lieu il se fera sûrement de gré à gré, en OTC, comme c'est presque toujours le cas.

On peut cependant s'attendre à ce qu'il y ait appel sur la décision, ou que CSW n'ait jamais réellement eu accès à ce million de bitcoins, ce qui rendrait l'affaire particulièrement compliquée pour lui.

Plus d'informations sur le sujet : Craig Wright doit renoncer à 50 % de ses bitcoins suite à l’affaire Kleiman


Le GRAM arrive

 

Telegram

 

Le GRAM c'est pour bientôt ! Telegram, la messagerie sécurisée sur le cloud aux 200 millions d'utilisateurs, devrait sortir le testnet public de sa blockchain dès aujourd'hui. C'est ce que signale l'un des investisseurs du projet qui aurait obtenu la nouvelle des membres de l'équipe de développement. Selon lui le logiciel de nœud et toute la documentation nécessaire sera également partagée à ce moment là. Cette version bêta devrait déjà proposer la technologie du sharding ! Un programme de test est en cours sur le Button Wallet si vous voulez y faire un tour.

La version définitive avec le lancement du Genesis Block est prévue avant novembre selon trois investisseurs du projet. Si l'échéance passe, Telegram se verrait dans l'obligation de rembourser ses investisseurs, ce qui nous donne une certaine confiance dans la date annoncée suite à la levée de 1.7 milliards de dollars en 2018.
Au jour de la sortie, les utilisateurs de la messagerie auront la possibilité d'utiliser le portefeuille de cette crypto apparemment décentralisée. Bien qu'elle ait des ambitions proches de la crypto-monnaie de Facebook, le GRAM aura un cours libre. Il ne sera adossé à aucune autre monnaie et pourra donc être spéculé. Il devrait transformer Telegram en une place de marché, donnant une nouvelle dimension à la plateforme. À savoir que la blockchain sera compatible avec Ethereum, dApps comme contrats intelligents, rendant la transition d'autant plus facile. Je vous débrieferai le whitepaper bientôt.

Quelques problèmes sont cependant soulevés comme la facilité apparente de s'adonner au blanchiment d'argent ou aux achats anonymes. Ceci provoquera probablement une levée de boucliers semblable à celle ayant lieu pour la Libra. La crainte des piratages de numéros de téléphone est également présente. Quoi qu'il en soit le GRAM a le potentiel pour devenir un concurrent spéculatif à la Libra, une crypto à suivre de près.

Plus d'informations sur le sujet : Les premiers jetons de Gram seront bientôt livrés par Telegram


Zoom sur la CBDC

 

Crypto-yuan

 

Avec Libra et GRAM, la crypto-monnaie étatique d'une des plus grandes puissances mondiales fait couler beaucoup d'encre. Le Yuan serait la première monnaie fiduciaire à être vraiment "blockchainisée". Un pas de géant pour l'adoption !
Cette semaine de nombreux détails ont été partagés. Par exemple on apprend via Forbes, que la banque centrale chinoise devrait donner l'accès à la phase de test de la CBDC à Tencent, Alibaba ainsi qu'à 5 banques chinoises. La crypto serait lancée dès le mois de novembre, accélérant largement les estimations. De plus, selon le chef adjoint de la Division des paiements et du règlement de la PBOC, le réseau aurait l'impressionnante capacité de gérer 300 000 transactions par secondes. Ce nombre est cependant à prendre avec des pincettes, vu l'habitude du pays à exagérer ses résultats. En outre, il faut garder à l'esprit que cette monnaie ne sera pas décentralisée pour un sou, et qu'il est tout de suite plus facile d'atteindre des résultats pareils de cette manière.

Le lendemain de cette annonce, un rapport détaillé de Binance Research a fait son apparition, décortiquant la CBDC. Il nous montre que cette monnaie sera adossée au Yuan à la valeur de 1 pour 1 et fournira des options d'anonymat relatives et d'encryptage. Il signale également que Libra est bel et bien la raison de l'accélération du projet à cause des risques systémiques qu'elle entraînerait dans le monopole monétaire du territoire chinois. La méthode de distribution rejoint celle annoncée par Forbes. La banque centrale distribuant la monnaie aux banques classiques, lesquelles la distribue ensuite aux citoyens du pays. Cependant l'utilisation de la blockchain serait étrangement une option, point à éclaircir. Évidemment l'objectif de la crypto est de mieux répertorier les individus et entreprises de l'Empire du Milieu tout en optimisant l'échange de renminbis à l'intérieur comme à l'extérieur du territoire.
Une fonctionnalité très originale verrait le jour avec la Central Bank Digital Currency, il ne serait pas nécessaire d'avoir un compte bancaire pour l'utiliser !

Par la suite, Global Time, une entreprise proche du gouvernement, a réfuté les informations récentes sur la crypto chinoise. Il faut cependant être prudent avec cette information, le gouvernement chinois préférant être en total contrôle de ses annonces plutôt que de laisser des journalistes les partager à leur place.

Plus d'informations sur le sujet : Chine : nouvelles péripéties pour le crypto-yuan d’état


Les nouveaux produits de Binance

 

Binance Changpeng Zhao

 

Comme souvent, c'est Binance qui concentre le plus d'actualité dans l'univers des cryptos.

Ils ont tout d'abord démarré la semaine en lançant Binance Lending, un service d'épargne lié au margin trading qui a fait son apparition récemment. L'offre proposait de rémunérer entre 7% et 15% annualisé des dépôts d'ETC, BNB et USDT. Elle a été prise d'assaut en moins de 16 secondes pour les BNB rémunérés à 15% et moins de dix minutes pour les ETC à 7%. Un succès total qui devrait avoir d'autres phases d'offres avec des taux variants selon l'offre et la demande du marché. À savoir que les BNB déposés dans Binance Lending compteront pour Binance Launchpad, vous permettant de participer aux IEO tout en bénéficiant des intérêts de Lending.

“ Binance Lending est simple et intuitif à utiliser. Les utilisateurs peuvent souscrire à n’importe quel produit de prêt et obtenir des intérêts, c’est aussi simple que cela. Le taux d’intérêt de chaque produit est garanti, donc votre solde de cryptomonnaies augmentera toujours, quelle que soit l’évolution du marché.” -CZ

La prochaine grosse attente de l'exchange sera l'arrivée des contrats à terme. Ils sont prévus pour septembre sur la paire BTC/USDT. Il s'agira probablement des perpetual swaps, annoncés depuis des mois, comme ceux présents sur BitMex. Si c'est le cas il s'agira donc de contrats à expiration qui se renouvellent toutes les huit heures, avec des leviers allant jusqu'à x20.

Binance a ensuite lancé sa plateforme Binance X qui permettra aux développeurs blockchain d'avoir tout les outils nécessaires pour créer des solutions sur la blockchain de Binance.

“ L’objectif à long terme de Binance X est de favoriser un écosystème de développeurs prospère qui innove sur des produits et services qui feraient progresser l’écosystème de la cryptomonnaie et contribueraient à son adoption.  - Teck Chia, Directeur de Binance X

Pour finir, CZ a répondu dans la dernière foire aux questions que Binance se lancera bientôt dans le staking (détention d'une crypto pour faire parti de son réseau de minage). Reste à savoir si le service concernera les crypto-monnaies listées sur l'exchange ou si cela concerne le passage de la Binance Chain sur une structure à preuve d'enjeu. Un projet qui avait été mentionné par le passé puis mis de côté pour développer des produits plus urgents, voilà qu'il pourrait refaire surface.

Plus d'informations sur le sujet : Binance lancera sa plateforme de contrats à terme en septembre


1 400 000 nouveaux points d'échange au Brésil

 

Brésil Blockchain

 

Cielo, le plus gros pourvoyeur de service de paiement au Brésil, va supporter les paiements en BTC et autres crypto-monnaies sur les appareils connectés au réseau, soit 1.4 millions.
Ces derniers génèrent des QR codes pour les paiements, le client pouvant ensuite le scanner avec n'importe quel smartphone pour réaliser l'échange avec des monnaies fiduciaires mais aussi désormais avec des cryptos ! Seule contrainte, la nécessité pour le payeur d'avoir un compte Uzzo ou Criptohub.

D'ici Octobre, la plateforme ne devrait plus nécessiter d'appareil spécifique, une application devrait prendre le relais. Ceci devrait d'autant plus booster l'expansion de Cielo. Aujourd'hui le réseau est présent dans plus de 5500 municipalités du pays.
L'Amérique du Sud se développe toujours plus vers l'utilisation des cryptos. De nombreuses initiatives se développent à petite échelle pour faciliter l'accès à l'argent, combler les failles du système bancaire, éviter l'inflation ... Malgré l'hostilité des pouvoirs en place, les monnaies numériques ont un bel avenir sur ce continent.


Venez chez nous !

 

Portugal cryptomonnaies

 

Qui n'a jamais rêvé de ne pas payer d'impôts ? C'est exactement ce que propose le Portugal pour toutes les transactions et paiements en cryptomonnaies qui sont exonérées de TVA et d'imposition sur les plus-values.
Ceci vient confirmer une déclaration de 2016 qui stipulait que la vente de cryptos dans le pays n'était plus soumis à l'impôt sur le revenu.

Il s'agit évidemment ici d'une méthode pour attirer les entrepreneurs du secteurs et les spéculateurs du monde entier. Le Portugal devient désormais un paradis fiscal concernant les crypto-monnaies en adoptant une législation encore plus avantageuse que celle de Malte. Ils cherchent ici à profiter de l'hostilité ambiante ou juste du flou juridique des autres pays du monde, notamment européens.
Quand on voit que la France impose les crypto-monnaies de 30 à plus de 60% selon la situation, on comprend l'intérêt que peut représenter le Portugal pour quelqu'un qui a réalisé une importante plus-value.

Plus d'informations sur le sujet : Le Portugal exempt d’impôts les transactions et les paiements en cryptomonnaies


Bon brunch !

A propos de l'auteur : Ryo

twitter-soothsayerdata

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, j’aime partager mes découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la blockchain. Je m’occupe notamment de rédiger des résumés de l’actualité crypto chaque semaine que je vous présente le dimanche durant le “Crypto Brunch”.
Tous les articles de Ryo.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
COSSdead

tré tré bien ces info bon taffe