Le Portugal exempt d’impôts les transactions et les paiements en cryptomonnaies

 

Portugal cryptomonnaies

 

Selon un rapport publié le 26 août par le journal économique portugais Jornal de Negócios, l’administration fiscale et douanière portugaise a confirmé que les transactions et paiements réalisés avec des cryptomonnaies sont désormais exonérés de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

 

Un pas de plus pour devenir une crypto-nation

Ces déclarations ont à l’origine été élaborées pour clarifier certains doutes liés aux opérations d’une société locale dédiée au mining de cryptomonnaies.
Même si les paiements et les transactions en cryptomonnaies ne sont plus taxés, l’impôt sur les entreprises liées aux secteurs est bien entendu maintenu.

Toutefois, cette mesure peut rendre le pays plus compétitif et surtout plus attractif pour les mineurs de cryptomonnaies comme le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH). L’administration fiscale a rédigé un document présentant les détails de cette nouvelle mesure et confirme les dires du journal portugais.

En 2016, l’agence avait déclaré que le revenu provenant de la vente de cryptomonnaies dans le pays n’était plus soumis à l’impôt sur le revenu. Le Portugal continue donc sur sa lancée de proposer un territoire toujours plus attractif pour les utilisateurs de cryptomonnaies, traders comme commerçants.

Dans un mouvement tout aussi positif, l’administration fiscale néo-zélandaise, l’Inland Revenue Department, a récemment rendu légal le fait de recevoir des salaires en cryptomonnaies et d’être imposé en conséquence. Toutefois, l’actif cryptographique payé doit avoir pour but principal d’agir comme une devise ou d’être rattaché à une ou plusieurs monnaies fiat.

 

Des gouvernements partagés sur les choix à prendre

Alors que le Portugal est devenu une sorte de paradis fiscal pour les utilisateurs des cryptomonnaies grâce à cette mesure, les gouvernements du monde entier resserrent actuellement leur surveillance sur tous les détenteurs de biens numériques.

De nombreux pays conscients de la nouvelle réalité des cryptomonnaies sont en train de mettre en place des lois pour les contrôler de toutes les manières possibles, ou de réinterpréter les lois actuelles pour trouver des moyens de taxer le secteur. Le fisc américain s’en est récemment pris aux personnes ayant fait des bénéfices avec les cryptomonnaies, exigeant qu’ils remboursent les impôts sur les gains qu’ils pourraient avoir réalisés dans le cadre d’opérations commerciales ou d’autres activités. Les membres du G7 ainsi que l’Australie ont également récemment pris des mesures pour collecter davantage de données auprès des plateformes d’échange.

 

Malheureusement, la tendance générale semble être plutôt de chercher à freiner l’expansion des cryptomonnaies ou du moins à fortement les taxer. Même si celle-ci tend à s’inverser, le chemin est encore long pour que d’autres gouvernements prennent des mesures tout aussi importantes. Espérons néanmoins que d’autres pays de l’Union européenne, dont la France, suivent l’exemple du Portugal et qu’eux aussi deviennent plus cléments à l’égard des cryptomonnaies.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar