Craig Wright attaque en justice des développeurs Bitcoin

La firme Ontier a annoncé la nouvelle dans un communiqué paru hier. Elle explique que l’ordinateur personnel de Craig Wright a été hacké en février 2020, et que « des clefs privées permettant d’accéder à deux adresses » ont été dérobées. Au total, ce sont 3.5 milliards de dollars en Bitcoin (BTC) qui auraient été volés.

Pour récupérer ces fonds, Craig Wright souhaite donc intenter un procès… Aux développeurs de Bitcoin, Bitcoin Cash et Bitcoin SV. La société Tulip Trading Limited, qui est contrôlée par Craig Wright, requiert ainsi « que les développeurs lui permettent de récupérer l’accès et le contrôle de ces bitcoins ».

👉 Lisez notre portrait de Craig Wright

Un procès basé sur du vent ?

Le motif est bien sûr difficilement entendable. Si les développeurs du Bitcoin et de ses hard forks sont responsables du développement des blockchains, ils n’ont aucune prise sur la sécurité des clefs privées, qui sont censées être conservées avec soin par les détenteurs des BTC. Le manque de prévoyance d’un investisseur ne peut donc pas être imputé aux développeurs du réseau.

Certains s’inquiètent cependant de la portée potentielle de ce procès, car il semble avoir été préparé depuis longtemps. D’autres rappellent qu’on ne peut pas poursuivre les développeurs pour tous les vols de Bitcoin ayant été commis :

« Ce n’est pas comme cela que Bitcoin fonctionne. Si ce n’est pas vos clefs, ce n’est pas vos pièces. On ne peut pas changer la chaîne pour tout le monde parce qu’une seule personne a été hackée – cela n’a jamais été le cas, même pour les hacks sérieux. »

D’autres ironisent sur le statut de Craig Wright, qui est censé être un expert en sécurité :

« Le soi-disant créateur du réseau financier le plus sécurisé au monde gardait apparemment ses clefs privées dans un endroit accessible par Internet, et ne conservait aucune copie. Il n’a pas non plus réussi à récupérer ses données, alors qu’il avait précédemment expliqué être un des meilleurs experts en récupération de données ? »

👉 Lisez aussi : Craig Wright humilié par des adresses Bitcoin qu’il prétend posséder

Faketoshi persiste et signe

Les gesticulations de Craig Wright sont familières de la communauté crypto. L’homme n’hésite jamais à s’appuyer sur des recours légaux pour défendre les droits qu’il pense avoir sur le Bitcoin. On peut cependant s’inquiéter de cette posture, qui contribue à créer un malaise auprès de développeurs prominents. Reste à voir si l’action de Craig Wright sera prise au sérieux ou non.

👉 A lire sur le même sujet : Craig Wright exige de deux sites qu'ils retirent le whitepaper de Bitcoin (BTC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments