Craig Wright enregistre les droits d’auteurs du Bitcoin aux États-Unis

 

craig-wright-droits-auteur-bitcoin

 

Craig Wright s’est vu accorder des d’enregistrement de droits d’auteur aux États-Unis concernant le whitepaper du Bitcoin (BTC) rédigé en 2009 par Satoshi Nakamoto.

Les documents judiciaires montrent que l’U.S. Copyright Office a enregistré Craig Wright comme étant l’auteur du whitepaper, ainsi que la plupart du code original utilisé pour la création et le fonctionnement du Bitcoin. Le premier document est dénommé « Bitcoin : A Peer-to-Peer Electronic Cash System ». Le second se nommant « Bitcoin », correspond au code original de 2009.

Plus précisément, cet enregistrement n’implique pas la propriété et n’est pas un brevet officiel. Le processus du droit d’auteur permet à quiconque d’enregistrer quoi que ce soit dans le but de se préparer, par exemple, à des poursuites judiciaires liées à la propriété.

L’entrepreneur australien a longtemps prétendu avoir rédigé le programme original sous ce pseudonyme.

Un communiqué de presse du 21 mai affirme que les responsables américains ont reçu confirmation que Wright est bien Satoshi Nakamoto, mais la nouvelle a été accueillie avec scepticisme par certaines personnalités du monde de la cryptomonnaie.

Jerry Brito, directeur exécutif de l’organisation à but non lucratif Coin Center, a réagi sur Twitter

“Enregistrer un droit d’auteur, c’est simplement remplir un formulaire. Le Bureau du droit d’auteur ne vérifie pas la validité de la revendication. Il se contente de l’enregistrer. Malheureusement, il n’existe aucun moyen officiel de contester une inscription. S’il y a des revendications concurrentes, le Bureau se contentera de toutes les enregistrer.”

Selon le communiqué, Wright est en train de prendre des mesures pour s’établir en tant que créateur du Bitcoin : « après avoir été consterné de voir son design original du Bitcoin déformé par des groupes de développeurs. »

Il semblerait que Wright envisage d’attribuer les droits d’auteur à la Bitcoin Association.

“À l’avenir, Wright a l’intention de confier les droits d’auteur à la Bitcoin Association, au profit de l’écosystème Bitcoin. La Bitcoin Association est une organisation industrielle mondiale pour les entreprises liées au Bitcoin. Elle prend en charge BSV et possède également le logiciel client Bitcoin SV.

L’homme d’affaires est actuellement le scientifique en chef d’une startup connue sous le nom de nChain. L’entrepreneur est connu pour attirer la controverse. Les principales plateformes d’échanges de cryptomonnaies ont récemment commencé à boycotter le Bitcoin Satoshi Vision (BSV), le récent fork du bitcoin cash (BCH) qu’il soutient.

Suite à cette annonce, le cours du Bitcoin SV a progressé de près de 110%. Le cours est passé d’environ 63$ pour atteindre au plus haut près de 130$. Une certaine stabilité aux alentours de 110$ s’est progressivement installée.


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar