Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a récemment critiqué Craig Wright, «l'auto-proclamé Satoshi Nakamoto», promettant de délister sa crypto-monnaie Bitcoin SV. Hier, l'annonce a été confirmée par le compte twitter de l'échange.

 

 

«Craig Wright n’est pas Satoshi. Encore une seule connerie et on déliste [BSV] !»

 

De nombreux utilisateur ont soutenu CZ :

 

«Ce serait la meilleur chose que vous puissiez faire en tant que responsable de la plateforme de trading la plus populaire. Tout le monde sait qu'il [Craig Wright] est un escroc et que son shitcoin est un scam.»

 

Dans son blog, la société a aujourd'hui annoncé que la monnaie sera retirée de la plateforme le 22 avril à 10h00 UTC. Il restera possible de retirer des fonds jusqu'au 22 juillet de cette année.

Les représentants de Binance ont indiqué qu'ils évaluent périodiquement les actifs listés sur la plate-forme. Ces derniers doivent répondre à des normes élevées, ce qui est nécessaire pour protéger les intérêts des utilisateurs. Les critères évalués incluent l’activité de l’équipe de projet, la qualité de développement, la stabilité du réseau et des contrats intelligents, la contribution au développement d’un écosystème de crypto-monnaie sain et durable, etc. Cependant, aucune raison spécifique n’a été donnée pour le délisting de Bitcoin SV.

Le prix de BSV a déjà réagi à cette nouvelle par une forte baisse :

 

bsv coinmarketcap

 

La réaction du PDG de Binance intervient quelques jours après la déclaration de Craig Wright, dans laquelle il confirme son intention de poursuivre en justice l’utilisateur de Twitter, Hodlonaut, pour atteinte à la dignité. Il propose également une récompense de 5 000 dollars en Bitcoin SV pour des informations qui l’aideraient à l’identifier.

Rappelons que c'est Hodlonaut qui a lancé il y a quelque temps la célèbre campagne Lightning Torch sur Twitter, dans laquelle les utilisateurs se font des paiements en bitcoins via le Lightning Network, augmentant chaque fois le montant de la transaction de 10 000 Satoshi. C'était aussi lui avait qui avait beaucoup critiqué Craig Wright et lancé le hashtag #CraigWrightIsAFraud.

Le jeudi 11 avril, CoinGeek avait écrit qu'à la fin du mois de mars, les avocats de Wright avaient intenté un procès contre l'utilisateur Hodlonaut, affirmant que l'entrepreneur n'avait pas l'intention de tolérer une campagne extrêmement offensante pour sa dignité.

Sur ces documents il est également écrit que Craig Wright est en réalité Satoshi Nakamoto, l'auteur du white paper de Bitcoin, l'expéditeur de la première transaction avec Hal Finney en janvier 2009.

Les événements ont pris une tournure inattendue lorsque l’un des partisans de Wright (@NicoThomas_ sur Twitter), menant sa propre enquête, a trouvé le supposé Hodlonaut et a publié ses données personnelles, y compris son adresse (plus tard @NicoThomas_ aura tout supprimé).

Peu de temps après, Hodlonaut a désactivé son compte Twitter.

La communauté bitcoin a immédiatement réagi à la situation. Les utilisateurs se sont révoltés du fait que les données personnelles de l'utilisateur aient été divulguées. Ils ont également changé leur nom d'utilisateur en «Hodlonaut» et en mettant sur les avatars l'image d'un chat en combinaison spatiale.

Le screen du président de l'Association internationale Blockchain Real Estate, Ragnar Liftrasir, témoigne de l'ampleur qu'à pris ce flash mob : la liste des utilisateurs à suivre se compose uniquement de pseudonymes Hodlonaut.

 

https://twitter.com/Ragnarly/status/1116427907440594944

 

Le média Bitcoin Magazine (devenu temporairement Hodlonaut Magazine) a annoncé avoir reçu une copie de ces réclamations de la part du cabinet d’avocats qui représente les intérêts de Craig Wright.

 

 

Ils demandent notamment à Hodlonaut de rejeter publiquement les affirmations selon lesquelles Wright est un fraudeur et de s'excuser auprès de lui. Le site note également que dans ces documents figurent le nom complet de Hodlonaut, son adresse personnelle et son adresse e-mail.

Ce qui est encore plus incroyable, c'est que le texte comprend des excuses préparées, qui, comme le soulignent les avocats de Wright, devraient être présentés par Hodlonaut :

«Je me suis trompé quand j'ai déclaré que Craig Wright avait frauduleusement déclaré qu'il était Satoshi. J'avoue qu'il l'est véritablement. Je m'excuse, Dr Wright. Cela ne se reproduira plus jamais.»

 

Ce n’est pas un secret qu’il existe depuis toujours des désaccords au sein de la communauté des crypto-monnaies. Ces disputes avaient atteint un nouveau niveau avec l'avènement de Bitcoin Cash en été 2017, puis du projet Bitcoin SV qui s'en était séparé. Cependant, cela ne devrait jamais monter en escalade jusqu'à la persécution physique des gens.

A propos de l'auteur : Nicolas

Passionné par les crypto-monnaies j'écris sur l'actualité et les personnalités de cet écosystème.
Tous les articles de Nicolas.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments