Comment la censure américaine impacte le Bitcoin (BTC) et sa blockchain ?

Malgré sa décentralisation et son caractère international, Bitcoin n'échappe pas aux règles imposées par le gouvernement américain. Ces dernières semaines, plusieurs opérations en BTC ont subi de plein fouet la censure de l'OFAC, l'autorité étatsunienne dédiée notamment à la lutte contre le financement du terrorisme. Découvrons ensemble comment les États-Unis cherchent à imposer leurs règles à la 1ère cryptomonnaie au monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Comment la censure américaine impacte le Bitcoin (BTC) et sa blockchain ?

Bitcoin, vraiment incensurable ?

À sa création, l'une des promesses de la blockchain Bitcoin était de créer un réseau détaché de toute institution politique et financière : son fonctionnement décentralisé devait permettre de lutter efficacement contre toute forme de censure. Pourtant, il y a quelques semaines, le sujet est revenu sur la table.

Bien que la thématique de la censurabilité de Bitcoin génère beaucoup de dissensus, elle est loin d’être nouvelle et la récente actualité autour de F2Pool ne fait que rappeler les leçons issues des événements passés. Depuis plusieurs années, certains pools de minage de bitcoins refusent volontairement d'enregistrer des transactions spécifiques sur la blockchain.

👉 Pour tout savoir sur les pools de minage

Pourquoi des individus adeptes de la blockchain agissent-ils à l'encontre de la philosophie du Bitcoin ? Une partie de la réponse se trouve dans la politique américaine, et plus précisément du côté de l'OFAC.

L'influence des États-Unis sur la blockchain Bitcoin

Pour rappel, l’OFAC est une entité du gouvernement des États-Unis qui émet des sanctions contre des individus, des groupes et des pays pour diverses raisons impliquant la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent.

Autrement dit, l’OFAC est un outil de contrôle et de censure du gouvernement américain, notamment connu pour avoir créé une liste noire d’adresses Bitcoin supposément liées à des activités considérées illégales afin de limiter leur activité.

Cette liste noire concerne toutes les personnes physiques et morales de la 1ère puissance mondiale. Elle s'applique tout autant aux investisseurs qu'aux exchanges et entreprises de minage américaines.

Cependant, les omissions du pool de minage F2Pool, basé en Asie, pourraient indiquer une conformité intentionnelle aux sanctions de l’OFAC à l'extérieur des États-Unis, soulevant des préoccupations sur l’influence des politiques américaines sur le minage de Bitcoin à l'échelle mondiale.

Cette situation suggère une possible emprise des États-Unis sur les pools de minage étrangères. Si les pools commencent à filtrer les transactions basées sur des sanctions, cela pourrait compromettre la propriété fondamentale de résistance à la censure de Bitcoin. C'est ainsi que ...

Article réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Lire la suite
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Selon Edward Snowden, des gouvernements détiendraient déjà secrètement du Bitcoin (BTC)

Selon Edward Snowden, des gouvernements détiendraient déjà secrètement du Bitcoin (BTC)

Salvador : Nayib Bukele confirme que le pays ne vendra pas ses bitcoins (BTC)

Salvador : Nayib Bukele confirme que le pays ne vendra pas ses bitcoins (BTC)

Le gouvernement américain a transféré presque 1 milliard de dollars de Bitcoin – Pourquoi ce curieux timing ?

Le gouvernement américain a transféré presque 1 milliard de dollars de Bitcoin – Pourquoi ce curieux timing ?

Et si le Bitcoin chutait à 42 000 $ après le halving ? Des analystes de JP Morgan en sont convaincus

Et si le Bitcoin chutait à 42 000 $ après le halving ? Des analystes de JP Morgan en sont convaincus