Coinbase drague le gouvernement américain

Comme nous vous l’expliquions il y a quelques jours, Coinbase avait déjà dû sortir les rames pour expliquer à ses utilisateurs l’origine de ses mises hors-ligne répétées. Et le 5 juin, une nouvelle accusation avait été portée à son encontre. Le média The Block révélait que la plateforme d’échange souhaitait vendre ses solutions d’analyse des blockchains… Au gouvernement américain. C’est le service des taxes (IRS) et le service de lutte contre la drogue (DEA) qui ont montré un intérêt tout particulier pour ces outils.

La plateforme, baptisée Coinbase Analytics, est censée « permettre l’analyse des flux de crypto-monnaies sur des blockchains multiples que les criminels utilisent actuellement ». Une noble idée, mais qui n’est pas entièrement du goût des utilisateurs de Coinbase : ils ont fait savoir leur mécontentement face à ce nouvel outil de surveillance.

👉 À lire à ce sujet : Coinbase et Binance musclent leurs processus d’identification

 

Fuite des utilisateurs… et des BTC stockés sur Coinbase

Le résultat, c’est que plusieurs signes montrent une fuite des utilisateurs de Coinbase, comme l’a souligné Forbes. Deux jours après l’annonce, ces derniers ont retiré 22 000 BTC (214 millions de dollars) de plus que ceux qu’ils y ont déposés. Ce type d’écart reste inhabituel pour la plateforme.
Autre signe de ce désamour soudain : un sondage publié par Josh Rager, qui a récolté les réponses de 5 000 utilisateurs Twitter ;

66% des personnes interrogées se sont dites prêtes à quitter l’exchange.

Les utilisateurs craignent que Coinbase ne revende leurs données personnelles au gouvernement américain. L’exchange a pourtant tenté de jouer l’apaisement en promettant le contraire :

« Les données de Coinbase Analytics sont entièrement issues de données publiquement accessibles en ligne, et elles n’incluent pas d’informations permettant d’identifier qui que ce soit. »

 

Un argument difficilement entendable pour la communauté, car l’IRS et la DEA ont justement pour rôle de déceler des informations pour identifier des individus. Il est donc probable que cela ne suffise pas à apaiser des utilisateurs excédés, qui ont montré un mécontentement croissant depuis plusieurs mois :

« J’ai défendu Coinbase plus d’une fois. Mais cela devient très difficile pour moi de maintenir cette position. Vous vendez des données client aux Feds ? Votre plateforme s’effondre pour un mouvement [de prix] de 5% ? Quels sont les avantages pour vos clients ? »

Reste à voir si cette fuite des utilisateurs de Coinbase continuera dans les prochaines semaines…

👉 Lisez notre présentation de l’exchange Coinbase

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments