Le Yunnan sous la menace

Selon Reuters, les autorités de la province du Yunnan ont publié un avertissement visant les personnes et les entreprises impliquées dans le mining du Bitcoin (BTC).

Nous pouvons lire dans l’avertissement :

« D’ici la fin du mois de juin, toutes les opérations de minage de bitcoins doivent être arrêtées. Toute opération qui utilise de l’électricité sans autorisation doit être arrêtée. »

Le Yunnan est donc la dernière province en Chine à se joindre à la répression contre les mineurs de BTC. La Mongolie intérieure et les provinces du Xinjiang et du Qinghai ont également émis des avis de fermeture d’une partie ou de la totalité des mines de leur région.

La décision du Yunnan intervient dans un contexte de répression continue de Pékin contre le mining de BTC et de cryptomonnaies. Les autorités ont ciblé les fermes de minage pour la première fois le mois dernier, déclarant qu’il allait « sévir et empêcher résolument le transfert des risques individuels à la société ».

👉 À lire sur le même sujet : Régulations en Chine : Huobi et OKEx suspendent certains services

Baisse du taux de hachage

Avec ces restrictions, le taux de hachage du Bitcoin a baissé d’environ 25% depuis 1 mois.

La Chine représente 65% du taux de hachage mondial  selon l’indice de consommation d’électricité de Cambridge (CBECI). La province du Xinjiang en représente à lui seul près de 36 %, le Sichuan et la Mongolie-Intérieure occupant respectivement les deuxième et troisième place. Le Yunnan occupe la quatrième place, avec 5,42 % du taux de hachage mondial.

Chine Bitcoin

Répartition géographique du taux de hachage - Source : CBECI

Selon la Chine, le mining de BTC est une activité en contradiction avec le vœu de réduire les émissions de dioxyde de carbone d’au moins 65 % d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 2005, puis d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060.

L’objectif de neutralité carbone de la Chine génère de plus en plus d’agitation auprès des autorités  avant le 100e anniversaire du Parti communiste chinois (PCC) le 1er juillet. Les cryptomonnaies sont devenues un sujet sensible à l’approche de cette importante célébration.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
pouce rouge

grrrr

oij

La chine est surtout mauvaise car tout le monde en a rien eu à foutre de son yuan numérique tout pourri.
Du coup elle veut l'imposer par la force. Elle a autorisé la pop chinoise à utiliser les crypto uniquement dans le but d'habituer la pop chinoise à passer ensuite au tout numérique.
Loupé. Mais la dérive totalitaire du monde continue son chemin.

Boux

Bonne nouvelle pour :

- la monnaie décentralisée mais quand même centralisée en Chine
- étant donné que les chinois revendent systématiquement dans la foulée pour amortir les coûts , le prix du BTC qui risque d'augmenter de fait

Un marché qui peut être repris par d'autres