L’enquête de Chainalysis sur l’arrivée des fonds illicites dans la DeFi

Dans un rapport dévoilé ce jeudi, Chainalysis publie l’état de l’activité illicite dans les cryptomonnaies en se concentrant sur leur poids dans la finance décentralisée (DeFi) :

 

Hausse de l'activité illicite

Figure 1 – Hausse des activités illicites dans la DeFi

 

Le premier graphique ci-dessus met en avant l’arrivée des fonds illicites dans les différents protocoles DeFi. Alors que sur l’ensemble de l’année 2021, ces apports de liquidités pesaient un peu plus de 1,5 milliard de dollars, 2022 bat déjà l’année précédente en pointant actuellement à environ 2,4 milliards de dollars.

De son côté, la part de ce volume par rapport à l’ensemble de la DeFi a aussi connu un fort multiple. Alors qu’en 2021, cela n’aurait représenté que 0,04 %, nous en sommes pour le moment à 0,21 %.

Mais il faut relativiser tout cela en considérant que d’une part, il faudra attendre la fin de l’année pour réellement pouvoir comparer, et que d’une autre, cela représente qu’un dollar reçu tous les 476 dollars selon les données actuelles.

👉 Retrouvez notre guide complet pour acheter du Bitcoin

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Le point sur les capitaux volés dans la DeFi

Dans son enquête, Chainalysis s’intéresse également à la quantité de fonds volés dans l’écosystème DeFi, trimestre par trimestre :

Evolution des vols

Figure 2 – Quantité de fonds volés par trimestres dans la DeFi

 

En zoomant sur les chiffres présentés jusqu’à maintenant, on commence à comprendre pourquoi 2022 semblait partir aussi mal. En effet, avec près de 1,3 milliard volé au premier trimestre de cette année, on se rappelle des impressionnants hacks sur la sidechain Ronin et le bridge Wormhole, qui pèsent à eux seuls les trois quarts de la balance.

Types de cibles

Figure 3 – Évolution des différentes cibles d’attaques

 

Depuis 2019, on constatera par ailleurs que contrairement aux autres acteurs du paysage blockchain, la DeFi prend de plus en plus d’importance dans les cibles choisies pour des attaques.

Alors qu’au début de l’année 2019, les plateformes centralisées d’échanges de cryptomonnaies étaient les seules victimes de hacks, la tendance s’est totalement inversée cette année au détriment de la finance décentralisée.

Comme cela est d’ailleurs régulièrement souligné, la Corée du Nord jouerait un rôle majeur dans ces attaques et semble, elle aussi, développer une appétence pour la DeFi d’après Chainalysis  :

Cibles de la Corée du Nord

Figure 3 – Fonds volés par la Corée du Nord

 

👉 Pour aller plus loin – 7 bonnes pratiques pour protéger son portefeuille de cryptomonnaies d’un hack

Prendre de la hauteur face aux données

Compte tenu de tous ces milliards, les chiffres présentés jusqu’ici peuvent paraître impressionnants, et ils le sont. Mais il convient malgré tout de les considérer sous un angle plus critique.

Premièrement, si la DeFi est de plus en plus la cible d’attaques depuis 2019, c’est tout simplement parce qu’elle a réellement commencé à voir le jour à la fin 2019, début 2020. Alors que le volume total verrouillé (TVL) a augmenté de manière exponentielle, les quantités de fonds volés ont mathématiquement suivi.

Ensuite, un voleur, quel qu’il soit, a tendance à chercher le moindre effort pour le maximum de résultats. Ainsi, cette facette de la blockchain étant encore relativement jeune, la recherche de sécurité et la correction des failles peuvent prendre parfois du retard face à l’engouement collectif et la vitesse d’adoption.

Quelqu’un de qualifié y verra alors des cibles faciles, plus faciles en tout cas que des grosses plateformes d’échanges centralisées, capables d’injecter des millions de dollars dans leur budget sécurité.

Part des transactions illicites

Figure 4 – Part des transactions illicites dans le volume global

 

Enfin, n’oublions pas que malgré la baisse actuelle des cours, l’écosystème dans sa globalité suit une tendance haussière ces dernières années. C’est pourquoi 1 milliard de dollars en 2019 ne pèsent pas le même poids qu’un milliard de dollars en 2022.

D’ailleurs, comme on peut le constater en figure 4, le volume total des transactions illicites tend, lui, à baisser. L’aberration statistique de 2019 correspond quant à elle en majeure partie à l’affaire PlusToken.

Comme bien souvent, il est aisé de faire dire ce que l’on veut aux statistiques, c’est pourquoi il est important de garder un œil critique face à ceux-ci et de chercher à comprendre tout ce qu’ils impliquent.

👉 À lire également – Le Trésor américain sanctionne 3 nouvelles adresses liées au hack de Ronin

Sources images et rapport : Chainalysis, Affaire Plus Token

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

 

A propos de l'auteur : Vincent Maire

twitter-soothsayerdata

Je découvre timidement le monde de la blockchain fin 2018 lors de ma quête de liberté financière. D'abord investi modérément, ce n'est que deux ans plus tard que je prends le pari de tout miser sur le mouvement qui se dessine alors. Je consacre ensuite 2021 à mieux me former pour acquérir plus de connaissances et de sérieux. Comme j'aime souvent le dire : j'ai encore un milliard de choses à apprendre. Et ce que je sais, je souhaite le partager avec vous.
Tous les articles de Vincent Maire.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments