Brave souhaite défendre le droit à la vie privée

L’entreprise a annoncé la nouvelle dans un communiqué paru cette semaine. Il précise que Brave fait maintenant partie d’un consortium de sociétés, baptisé « Global Privacy Control ». Il s’agit d’une nouvelle norme, qui sera appliquée par plusieurs poids lourds du secteur, dont Mozilla Firefox et le navigateur de DuckDuckGo.

Elle permettra aux utilisateurs de désactiver par défaut tout suivi par les sites visités, sans avoir besoin de le préciser à chaque fois au cas par cas, comme c’est le cas aujourd’hui.

👉 Découvrez aussi : Brave propose maintenant des appels vidéos chiffrés

Une option de vie privée disponible sur la version test de Brave

Pour l’instant, Brave donne aux utilisateurs l’accès à cette option uniquement sur sa version test : Brave Nightly, ainsi que sur la version beta de son appli Android. L’option de vie privée arrivera ensuite sur la version iOS de Brave.

Il faut noter qu’une fois pleinement intégré à Brave Browser, le Global Privacy Control (GPC) sera activé par défaut et ne sera plus désactivable. Selon l’entreprise, les utilisateurs de Brave étant pour la plupart attentifs à leur vie privée, il s’agit d’une étape logique. Par ailleurs, activer le GPC pour tous est une manière pour le navigateur de limiter les options de configuration afin de protéger au mieux les utilisateurs.

Brendan Eich, le CEO de Brave, s’est félicité de ce pas en avant pour la protection de la vie privée des utilisateurs du navigateur :

« Nous sommes heureux de lancer le GPC aux côtés de nos partenaires pour donner aux utilisateurs le contrôle qu’ils méritent. Le Web a besoin de normes de ce type, afin de continuer à être ce qu’il est censé être, et nous attendons avec impatience la dissémination du GPC […] pour soutenir les efforts globaux en ce qui concerne la vie privée. »

Téléchargez Brave

Changement de communication chez Brave

Depuis l’année dernière, l’écart se creuse entre les projets cryptos qui souhaitent défendre à tout prix la vie privée, et ceux qui souhaitent se conformer aux demandes croissantes des régulateurs. Brave semble avoir fait le choix d’axer une bonne partie de sa communication autour du sujet ces derniers mois.

En s’éloignant ainsi des cryptomonnaies ? Comme nous vous l’expliquions au début de l’année, Brave a connu un franc succès en termes de nombre d’utilisateurs… Mais ceux-ci ne font pas nécessairement usage du programme de récompense en Basic Attention Token (BAT). Si l’on en croit les données d’Etherscan, il existe en effet pour l’instant uniquement 361 293 adresses recensées, contre 221 754 au mois de décembre 2019.
C’est sans doute pourquoi Brave essaie maintenant de se positionner avant tout comme un navigateur de vie privée, et plus un navigateur crypto. Le cours du BAT parviendra-t-il donc à se maintenir, s’il continue à ne pas être utilisé ? La question se pose.

👉 A lire également : Brave intègre des solutions anti-phishing à ses wallets

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation

Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments