Vitalik Buterin critique la façon dont a été adopté le Bitcoin (BTC) au Salvador

Depuis l’adoption du BTC comme monnaie ayant cours légal au Salvador, peu de voix dans le monde des cryptomonnaies se sont fait entendre pour critiquer cette nouvelle. Bien au contraire, la décision a été applaudie par l’ensemble de la crypto-communauté, notamment les « Bitcoin maximalistes ».

Pourtant, tout n’a pas été rose depuis l’adoption de la loi Bitcoin en juin dernier, avec diverses manifestations dans le pays et une (petite) remise en cause de certains principes du texte d’origine. Aujourd’hui, c’est l’une des personnes les plus éminentes de la sphère crypto qui critique l’approche faite par Nayib Bukele.

Cette personne n’est autre que Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum (ETH). Lors d’une discussion sur Reddit, suite à un message critiquant le président Bukele, Buterin a estimé que le président du Salvador ne devrait pas être porté aux nues par la crypto-communauté.

👉 À lire – Le Salvador adopte officiellement le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale

Buterin critique l’obligation d’adoption du BTC et l’absence de formation initiale

La première critique du fondateur d’Ethereum, c’est l’obligation d’utilisation du Bitcoin. Selon lui, le fait de rendre obligatoire pour les commerçants l’acceptation d’une cryptomonnaie spécifique est contraire aux idéaux de liberté, censés être importants au sein de la crypto-communauté.

Ainsi, Vitalik Buterin n’accepte pas le fait d’obliger quiconque à utiliser le BTC. Certes, au départ, l’article 7 de la loi Bitcoin obligeait tout individu ou commerce à utiliser la cryptomonnaie si une des parties le demandait. Pourtant, Bukele est revenu sur cette disposition, lui préférant un bonus pour les utilisateurs du BTC.

La seconde critique de Buterin se concentre sur la formation de la population et les « Bitcoin maximalistes ». Selon lui, l’adoption s’est faite sans aucune concertation avec les Salvadoriens, qui n’ont pas reçu la moindre éducation sur le fonctionnement même du BTC.

Il y aurait donc des risques que certaines personnes innocentes soient victimes de diverses arnaques. Buterin va plus loin et rejette la faute sur une frange de la crypto-communauté :

« Je pointe du doigt les principaux responsables : honte aux "Bitcoin maximalistes" qui le portent aux nues sans recul critique. »

👉 Sur le même sujet – Le président du Salvador précise que personne ne sera obligé d’utiliser le Bitcoin (BTC)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Bitcoin au Salvador : les « Bitcoin maximalistes » sur le banc des accusés ?

Certains diront que Vitalik Buterin est un opportuniste. Fondateur d’Ethereum, il n’est en effet pas forcément le mieux placé pour critiquer le premier des crypto-actifs, car on pourrait estimer qu’il s’agit d’une publicité déguisée. Pour d'autres, Buterin n'est pas une personne qui souhaite se mettre en avant et ses positions peuvent être entendues.

Il est vrai que Nayib Bukele est considéré comme un héros auprès d’une bonne partie de la crypto-communauté et plus particulièrement des « Bitcoin maximalistes ».

Pourtant, il est difficile de contredire que l’adoption du BTC au Salvador se soit faite sans l’aval de la population ou un semblant de discussion au Parlement local. Elle a même été de façon plutôt autoritaire.

En d’autres termes, les critiques de Buterin sont loin d’être infondées. Non, la population n’a pas été formée, en tout cas pas assez pour permettre à tout Salvadorien de comprendre comment utiliser le Chivo, le portefeuille national. En outre, il est vrai que l’adoption du Bitcoin n’a quasi pas été discutée et est une décision personnelle de Bukele.

Néanmoins, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Un mois après l’entrée en application de la loi Bitcoin, celle-ci semble plus être un succès qu’un échec. Les dépôts de BTC sont en effet plus importants que les retraits. Il faudra alors voir sur le long terme si le succès est confirmé ou non, et surtout si d’autres pays vont suivre la voie du Salvador.

👉 À lire – Au Salvador, Starbucks, McDonald’s et les autres ont été obligés de se mettre au Bitcoin (BTC)

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chappe bertrand

Comment un mec comme Vitalik buterin ose critiquer la politique monetaire d'un pays, approuvé par le parlement c'est a dire par le peuple de ce pays, il se prend pour qui ce monsieur Vitalik buterin? Il est peut etre le roi de l'ETH mais Il n'est meme pas le peuple de ce pays. Il veut qu'on adopte son coin ETH, malheureusement l'ETH n'arrive pas encore a la cheville de BTC, Le BTC est le monnaie du peuple pour le peuple, il donne une liberte au peuple, l'egalite des chances et la transparente. c'est n'est pas le cas de l'ETH manipulé… Read more »

Sylvain

Chacun a le droit de donner son avis, comme toi tu le fais, que qqlun d'autre be soit pas d'accord avec toi c'est un autre sujet..
"approuvé par le parlement c'est a dire par le peuple de ce pays"
Complètement faux.. Va falloir réviser le sujet avant de l'ouvrir..
Monnaie du peuple pour le peuple c'est l'image donné par le bitcoin pour faire payer le peuple des frais précédemment facturé par les banques, l'ironie de la liberté.. On se marre.
Pour la corruption btc et eth on est par contre dans le même niveau !

Henry

Evidemment que les commerçants sont obligés d'accepter une monnaie légale !