Pires arguments avancés contre le Bitcoin, épisode 1 : Le BTC est un PONZI

 

Bitcoin est-il un ponzi ?

 

Une semaine sur deux, Fauno revient sur un argument moisi et pourtant régulièrement brandi, par ignorance ou malveillance, contre le Bitcoin.
Même si des interrogations légitimes subsistent sur le futur des cryptos, il faut reconnaître que le débat est pollué d’idées reçues. Celles-ci ne tiennent pourtant pas bien longtemps face à la contradiction…

Pour le numéro 1 nous avons choisi le « Point Godwin » du milieu : Le Bitcoin est un PONZI.


Qu’est-ce qu’un Ponzi ?

Le terme Ponzi, système ou pyramide de Ponzi renvoie à un montage financier frauduleux dans lequel des investisseurs (les victimes) sont attirés par des promesses de retour sur investissement très élevés. Pour profiter de ces rendements ils « placent » un certain montant pour recevoir des intérêts. 

Il est ensuite possible que ces victimes reçoivent effectivement de l’argent mais celui-ci proviendra toujours de la redistribution des fonds des victimes suivantes, jamais de la performance du produit vendu…

Charles Ponzi

Charles Ponzi, l’homme d’affaire italien qui a donné son nom à l’escroquerie

Bernard Madoff

Bernard Madoff, instigateur d’un Ponzi à plusieurs milliards de dollars

 

L’escroquerie est particulièrement efficace à court terme parce que les intérêts promis sont en effet distribués aux premiers “entrants” dans la pyramide.
Elle est cependant intenable sur le long terme car la structure a besoin d’un apport permanent et exponentiel de nouvelles victimes pour que l’argent continue d’affluer et que personne ne pose de questions…

Inévitablement des soupçons se feront jour, les organisateurs ne trouveront plus de nouveaux capitaux tandis que les dupés demanderont, sans succès, à récupérer leurs sommes investies. Les instigateurs se sont à ce stade déjà évaporés dans la nature…
Ainsi le destin de toute Pyramide de Ponzi est de s’effondrer sous son propre poids.

 

Pourquoi accuse-t-on le Bitcoin d’être un Ponzi ?

Il faut souligner d’abord qu’une réputation sulfureuse entoure encore le Bitcoin. Son ou ses créateurs sont toujours anonymes et son utilisation a longtemps été associée à des activités crapuleuses.

De plus, le mode de distribution de Bitcoin à tendance à favoriser les premiers acquéreurs par rapport aux suivants. Un sentiment de frustration peut alors naître chez celui qui fait un achat spéculatif et se retrouve dans un cycle baissier…

Enfin les performances exceptionnelles de certains crypto-actifs évoquent aux yeux de certains observateurs extérieurs, peu informés ou malveillants, une machination. 

 

Pourquoi le Bitcoin n’est-il PAS un Ponzi ?

Une pyramide de Ponzi est une escroquerie. C’est une infraction pénale qui répond en tant que tel à une série d’éléments qualificatifs. Ces éléments font bien entendu défaut dans le cas du Bitcoin mais nous ne retiendrons qu’un point fondamental, celui relevé par les auteurs de “Bitcoin, La Monnaie Acéphale” et qui interdit toute confusion possible avec une structure de Ponzi: le souci de transparence.

Du point de vue criminologique, c’est bien l’opacité qui caractérise le Ponzi. Or le Bitcoin est soumis à une transparence structurelle: son code est entièrement public (Open Source) et ses transactions toutes traçables. Bitcoin est un protocole dont chaque utilisateur peut, en temps réel, s’assurer du fonctionnement. C’est cette transparence qui justifie la confiance que l’utilisateur porte dans la monnaie.

Les victimes de Bernard Madoff achetaient des titres fictifs et se sont un jour réveillées en ayant tout perdu. Les acquéreurs de bitcoins, eux, peuvent directement étudier ce que leur investissement devient. De même, si les chutes du cours des crypto-devises sont parfois vertigineuses, elles n’en sont pas pour autant instantanées !

Pour apprendre à ne pas tomber dans un Ponzi : https://argent.boursier.com/epargne/fiches-pratiques/chaines-de-ponzi-ne-vous-laissez-pas-pieger-3542.html

Pour profiter d’un véritable « Guide d’autodéfense intellectuelle à l’usage des bictoiners » nous vous conseillons le livre Bitcoin: La monnaie acéphale, chroniqué ici : https://cryptoast.fr/bitcoin-la-monnaie-acephale-critique-avis/

 


 

fauno-avatar-profil

Auteur

Fauno aime les labyrinthes et la hausse marginale du taux de profit. Il chronique pour Cryptoast la littérature ainsi que les événements culturels associés aux cryptos. 

twitter-faunotabanque

 

Note des lecteurs

[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]


Vous avez aimé ce tutoriel ❤ ? Alors vous aimerez également :

Comment acheter des crypto-monnaies ?Sur quelles crypto-monnaies investir ?Comment participer à une ICO ?

 



2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Faunolazarrus Recent comment authors
plus récents plus anciens
lazarrus
Lecteur
lazarrus

Pourtant le bitcoin est bien apparenté à un Ponzi , vous faites erreur dans votre raisonnement. Ce n’est pas parce que le code source du bitcoin est ouvert que ce n’est pas un Ponzi. Déjà on peut démontrer que le bitcoin n’est pas une monnaie puisque ne remplit pas deux des fonctions d’une monnaie : la réserve de valeur et l’unité de compte. Le bitcoin ne sert que pour échanger. Personne n’est payé en bitcoin et encore moins ne fait sa comptabilité en bitcoin, c’est bien de trop volatile. Par contre le bitcoin reprend une caractéristique fondamentale du Ponzi :… Read more »