Critique – Bitcoin, La Monnaie Acéphale ou le Guide d’autodéfense Intellectuelle à l’usage du Bitcoiner !

bitcoin-la-monnaie-acephale-miniature

Découvrez le livre !

 

Thierry a toujours raison parce que Thierry répète fièrement « ce que tout le monde sait ». C’est agaçant de ne pas pouvoir le prendre à défaut, presque aussi agaçant que le haussement de sourcil qu’il vous sert quand il invoque « le bon sens », ou du moins l’idée qu’il s’en fait.


Nous avons tous un Thierry dans notre entourage. Bitcoin : La Monnaie Acéphale a été écrit pour ses proches.

Voilà un livre facile à lire mais difficile à décrire ! On est embarqués, avec Adli Takkal Bataille et Jacques Favier, dans ce qui se révèle être tour à tour une réflexion cohérente ce qu’est et ce que représente Bitcoin ; un exercice plaisant de vulgarisation technique et pour finir une jeune histoire de « la blockchain ».

 

adil-takkal-bataille

Adli Takkal Bataille

jacques-favier

Jacques Favier

 

Lire le livre !

 

Si la lecture est rythmée par beaucoup de formules malicieuses ce sont surtout les moments de sidération qui nous restent en tête une fois le livre posé.

On est sidérés d’abord par les implications profondes de Bitcoin, par le contexte et la philosophie très particulière qui ont amené à sa naissance : Acéphale, « sans tête » ou « sans dirigeant », ne signifie pas apolitique, bien au contraire !

Prenant sa source dans les philosophies cypherpunks et crypto-anarchistes Bitcoin se veut accessible, impossible à censurer, dans une certaine mesure anonyme et gouverné via le consensus.

Autant de notions essentielles et pourtant oubliées par les acteurs de ce qu’on présente comme un simple marché !

Sidérés ensuite par l’ingéniosité de la bête : Dans le monde de Bitcoin « Code is law » et c’est en ce code, en ce protocole pour être exact, que l’utilisateur place sa confiance.

 

Appréhender #Bitcoin demande tout un travail de déconditionnement vis-à-vis de la « pensée unique monétaire », celle des grandes institutions et des médias dominants… Cliquez pour tweeter

 

Ainsi le livre explique, avec ce qu’il faut de technicité, en quoi l’agencement de différentes technologies plus ou moins récentes permet de résister à « l’attaque de Sybil » ou encore de relever le défi des « Généraux Byzantins ». Ce sont ces obstacles techniques aux noms charmants qui, jusqu’alors, empêchaient la transmission sécurisée de valeurs par voies numériques, à moindre coût et sans intermédiaire de confiance.

Sidérés enfin par sa propre ignorance, par la puissance des idées-reçues qui nous gouvernent : appréhender Bitcoin demande tout un travail de déconditionnement vis-à-vis de la « pensée unique monétaire », celle des grandes institutions et des médias dominants…

C’est comprendre d’abord que les monnaies que nous utilisons n’ont plus grand chose de publique, comprendre ensuite qu’une monnaie privée peut tout-à-fait être légitime, comprendre enfin que Bitcoin est bien plus une monnaie « commune » qu’une monnaie privée.

Le livre Bitcoin, La monnaie acéphale peut aussi se lire comme un cours d’autodéfense intellectuelle à l’usage des « bitcoiners ».

Revenant méthodiquement sur les reproches faits à la cryptodevise, les auteurs montrent qu’ils peuvent être facilement redirigés aux autres systèmes monétaires… quand ils ne sont pas tout simplement infondés !

 

Le livre Bitcoin, La monnaie acéphale peut aussi se lire comme un cours d’autodéfense intellectuelle à l’usage des « bitcoiners ». Cliquez pour tweeter

 

C’est en cela que La Monnaie Acéphale déborde largement son sujet pour devenir une réflexion critique et pertinente sur la Monnaie : Même si Bitcoin ne tient pas ses promesses (hypothèse clairement envisagée, les auteurs agissant en professeurs et non en dévots) il restera que son existence seule questionne les fondamentaux de l’Euro, du Dollars, du Yen…

Ça m’embarrasse un peu mais il est bien difficile de trouver des défauts au livre ! Peut-être que le sujet central occulte les autres cryptos, pour lesquelles on sent un certain désintérêt, mais c’est une position assumée et presque revendiquée.

Voilà en tout cas un livre dont le principal mérite sera de pointer le danger de la perte du caractère « communautaire » qui faisait jusque là l’ADN de Bitcoin… Monnaie peer-to-peer qu’on risque de laisser à des mains fortes et fortement manipulatrices, celles des « puissances tutélaires » dont il s’agit désormais de se passer.

Il n’y a que via la démystification, la pédagogie et l’information que l’on pourra contrarier cette razzia. C’est d’ailleurs bien le chemin que vous propose Cryptoast… Bitcoin, La monnaie acéphale constitue un très beau premier pas sur cette voie.

 

Achetez le livre !


Cypherpunks : militants ayant pour but la défense de la vie privé via l’usage de la cryptographie.

Crypto-anarchiste : anarchisme s’entend ici comme l’aspiration à plus d’horizontalité dans la prise de décision.

Peer-to-peer : pair-à-pair, c’est à dire un réseau reliant les utilisateurs (les noeuds) entre eux et non à un serveur central.


 

fauno-avatar-profil

Auteur

Fauno aime les labyrinthes et la hausse marginale du taux de profit. Il chronique pour Cryptoast la littérature ainsi que les événements culturels associés aux cryptos. 

twitter-faunotabanque

 

Vous aussi, donnez-nous votre avis sur le livre Bitcoin, la monnaie acéphale.

 

Avis des lecteurs

[Total : 17    Moyenne : 4.4/5]


Vous avez aimé ce tutoriel ❤ ? Alors vous aimerez également :

Comment acheter des crypto-monnaies ?Sur quelles crypto-monnaies investir ?Comment participer à une ICO ?

 



Poster un Commentaire

avatar

Remonter en haut de la page