Le Bitcoin, une monnaie pour le commerce international d'ici 7 ans ?

Récemment publié par la banque d'investissement Citi, un long rapport de 105 pages, intitulé « Bitcoin : At the Tipping Point », traduisible par : « Bitcoin: Au Point de Basculement », retrace l'évolution du Bitcoin en tant que réserve de valeur et monnaie d'échange.

Dès l'introduction de ce document, les analystes de Citi estiment que le Bitcoin est susceptible de devenir la « monnaie de choix pour le commerce international ».

Le rapport souligne les avantages de Bitcoin pour les paiements mondiaux, notamment grâce à sa conception décentralisée, ses mouvements d'argent rapides (et potentiellement moins coûteux), ses canaux de paiement sécurisés et sa traçabilité.

Selon eux, les propriétés sous-jacentes de Bitcoin combinées à sa portée mondiale et sa neutralité pourraient lui permettre d'obtenir le statut de monnaie pour le commerce international d'ici 7 ans.

« Bitcoin est également en train de devenir l'"étoile polaire" dans l'espace des biens numériques et constitue une boussole pour l'évolution de l'écosystème des cryptomonnaies », notent les analystes de Citi.

N'en déplaise à Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), les analystes de la banque Citi soutiennent que le Bitcoin peut jouer le rôle d'une monnaie.

👉 Pour aller plus loin - Christine Lagarde tacle une fois de plus le Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies

Un chemin encore semé d'embûches ?

Les analystes de Citi prennent toutefois une certaine distance. Le Bitcoin devra passer outre de nombreux obstacles pour continuer à être adopté de manière massive :

« L'arrivée des investisseurs institutionnels a suscité la confiance dans la cryptomonnaie, mais il subsiste des problèmes persistants qui pourraient limiter l'adoption généralisée », précise le rapport.

Le rapport met en évidence les potentielles difficultés réglementaires que pourrait connaître le Bitcoin d'ici quelques années. Au fur et à mesure que son adoption continue de manière exponentielle, il est vrai que certains gouvernements voient la reine des cryptomonnaies d'un mauvais œil. Toutefois, il est clair qu'une interdiction locale ne freinera bien évidemment pas la propagation globale du Bitcoin.

Les analystes de Citi pointent aussi le fait que le réseau Bitcoin manque de scalabilité, et est souvent sujet à des congestions. Il est vrai que Bitoin reste assez lent, avec une moyenne de 7 transactions par seconde. Le rapport prend néanmoins en considération le développement de solutions comme celles du Lightning Network, lequel améliore drastiquement les capacités du réseau.

Quoiqu'il en soit, les analystes de Citi montrent un certain optimisme quant à l'avenir du Bitcoin. Oui, des risques subsistent bel et bien à ce jour, mais ceux-ci pourront rapidement être balayés au fur et à mesure que l'adoption du Bitcoin progresse.

Le rapport conclut en affirmant que le bitcoin est « le point de basculement de son existence ». Citi note que son évolution aura des répercussions de grande envergure sur l'économie mondiale et le monde de demain. Ce document publié par Citi vient appuyer le sentiment bullish que de nombreux traders et institutionnels partagent à l'heure actuelle.

👉 Retrouvez notre guide pour acheter du Bitcoin (BTC)

📈 Cours du Bitcoin

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments