Les émissions carbone de Bitcoin en 2030

En 2021, il est difficile d’évoquer Bitcoin, l’écologie et les émissions carbones dans la même phrase sans susciter de passionnés et parfois houleux débats. Ce que l’on sait, c’est que le réseau de paiement consomme d’importantes ressources en électricité, et que si son prix continue à exploser, on peut se demander si la consommation et les émissions exploseront aussi.

C’est à cette question qu’a tenté de répondre une étude du New York Digital Investment Group (NYDIG), qui a été publiée récemment. Elle a pour cela élaboré plusieurs scénarios, du plus « agressif » au plus raisonnable. Avec notamment le cas où Bitcoin exploserait au cours de la décennie, avec un prix qui atteindrait presque 500 000 dollars, et une capitalisation de 10 000 milliards de dollars :

« Même avec notre scénario le plus agressif, avec le prix le plus élevé, […] les émissions carbones [de Bitcoin] ne représenteraient que 0,9 % de celles du monde, et ses dépenses énergétiques ne représenteraient que 0,4 % des dépenses mondiales totales. »

👉 Retrouvez toute l’actualité du minage de Bitcoin (BTC)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Un réseau qui va se décarboner ?

L’étude note par ailleurs que ce scénario est établi pour le cas où les apports en énergie ne changent pas. Il est cependant plus que probable que les sources d’énergie utilisées par les mineurs continueront à se « verdir » au cours de la décennie :

« Ces chiffres ont été calculés sans prendre en considération l’accélération observable de l’utilisation de compensations carbone, d’énergies renouvelables/certificats et la récupération d’énergie. »

À l’heure actuelle, Bitcoin consomme plus d’électricité que les Philippines ou le Kazakhstan. Mais les émissions du minage de BTC sont moins élevées que celles du minage de l’or… Ou que les émissions des frigidaires des résidents des États-Unis.

Sans rentrer dans de plus amples débats, on peut cependant prédire sans trop se tromper que les émissions carbone du réseau Bitcoin vont aller en s’amenuisant :

« Sur le long terme, l’intensité des émissions carbone de Bitcoin […] va décliner, à mesure que le développement d’énergies renouvelables continue, et que les pays essaient de décarboner leurs réseaux électriques. »

👉 Pour aller plus loin – Le Bitcoin (BTC) permet-il de développer de l'énergie verte et renouvelable ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sophisme

Minimiser l'énergie gaspillée du bitcoin par celle du système bancaire ou de toute autre industrie est un sophisme (two wrongs don't make a right) qui omet volontairement l'utilité réelle du système bancaire et de ces autres industries.
Prétendre que le Bitcoin est écologique est aussi fallacieux qu'affirmer que la chasse préserve la biodiversité ou que l'industrie du tabac finance la recherche contre le cancer. Ces rhétoriques bitcoinistes sont facilement démontables et votre article est une insulte à l'intellect.

Raph J

Presque 1% ? C'est gigantesque.
Je sais pas si vous êtes au courant, mais on est censé *diminuer drastiquement* nos émissions pour que l'humanité ait une chance de survie d'ici 2100.

Dans ces conditions, cramer l'équivalent de la puissance électrique totale de l'Argentine pour alimenter des milliers de tonnes de ASIC conçus uniquement pour jouer à deviner des nombres et alimenter un marché purement spéculatif, c'est proprement criminel.

Juan

Complètement d'accord Raph