Binance soupçonnée de ne pas avoir suffisamment garanti le stablecoin B-USDC

Un nouveau coup dur pour Binance ? Un rapport de Forbes accuse l’entreprise d’avoir transféré 1,8 milliard de dollars qui étaient censés garantir la parité avec le dollar du B-USDC. De son côté, Changpeng Zhao nie en bloc une quelconque malversation. Le point sur le sujet.

Binance soupçonnée de ne pas avoir suffisamment garanti le stablecoin B-USDC

Binance a-t-il transféré une partie des actifs destinés à garantir un stablecoin ?

La publication de Forbes, parue hier, fait un lien direct entre le fonctionnement de Binance et celle de la défunte plateforme FTX. Selon elle, Binance aurait transféré 1,8 milliard de dollars d’actifs à des fonds d’investissement – dont le tristement célèbre Alameda Research.

Sur une période d’août à décembre 2022 – soit au moment où FTX s’est effondrée – Binance aurait transféré ces fonds, laissant les détenteurs de B-USDC sans garantie que leurs tokens étaient adossés à 100%. Pour rappel, le B-USDC est un équivalent de l'USDC qui existe sur la Binance Smart Chain, une blockchain gérée par Binance.

1,1 milliard de dollars auraient été transférés à Cumberland/DRW, une firme de trading partenaire de Binance. Les millions restants ont été envoyés à d’autres entités, dont Alameda Research, le fonds d’investissement lié à FTX, ou encore la Fondation Tron (TRX).

Le responsable de la stratégie de Binance, Patrick Hillmann, s’est exprimé au sujet de ces transferts, et a affirmé à Forbes que ceux-ci correspondaient à des opérations normales pour l’entreprise :

« Il n’y a pas eu de mélanges [de fonds] car il y a des wallets et il y a un registre. »

Les portefeuilles destinataires ne seraient que des « conteneurs », ces transferts n’étant pas problématiques selon lui, car les fonds des clients étaient toujours présents, mais simplement stockés ailleurs.

? Ne manquez pas notre guide – Comment sécuriser et stocker ses cryptomonnaies ?

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Une accusation qui revient pour Binance

Ce rapport fait écho à une investigation précédente, qui avait révélé que Binance n’avait pas toujours adossé à 100% le BUSD, son stablecoin natif. En janvier dernier, la plateforme avait admis sa faute, et qualifié cela de « délais opérationnels » :

« Le processus de maintien de la garantie [du BUSD] inclut de nombreuses équipes, et il n’a pas toujours été parfait. »

Ces « délais opérationnels » auraient donc t-il aussi eu lieu avec le B-USDC ? Des recherches publiées par ChainArgos indiquent que le B-USDC aurait été sous-collatéralisé (c’est-à-dire non garanti) de plus de 1 milliard de dollars à trois reprises.  Pour le BUSD, le stablecoin de Binance aurait été non garanti pour la majorité de l’année 2021, de plus de 500 millions de dollars.

Par ailleurs, le rapport de Forbes souligne que si ces transferts n’ont pas nécessairement un but néfaste, c’est le fait qu’ils existent qui peut être problématique :

« Déplacer des actifs depuis ou vers le portefeuille n’est pas nécessairement une indication de quoi que ce soit de malveillant. […] Mais le fait que ces fonds proviennent d’un portefeuille typiquement utilisé pour stocker de manière sécurisée les fonds des clients peut potentiellement poser problème. »

? A lire également – Top 10 des meilleurs portefeuilles pour sécuriser vos cryptomonnaies en 2023

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Que penser de ces rapports ?

Ces rapports consécutifs depuis le début de l’année montrent plusieurs choses. D’une part, que les stablecoins gérés sur la blockchain de Binance ne seraient pas autant garantis qu’on peut le penser – ou tout du moins que ces transactions soulèvent de grandes questions.

De l’autre, on note que Binance répond souvent à ces accusations en admettant l’existence de ces transferts – comme en janvier dernier – mais en niant que ceux-ci sont problématiques. Un porte-parole a ainsi répondu à ces accusations récentes :

« Le porte-parole a aussi dit que les transactions identifiées par Forbes étaient liées à la gestion interne des portefeuilles, et qu’elles n’affectaient pas la collatéralisation des actifs des utilisateurs. »

De son côté, Changpeng Zhao, le PDG de Binance, s’est exprimé ce matin au sujet de l’article de Forbes. Il a nié que ces transferts aient été problématiques, expliquant qu’il s’agissait de simples retraits de la part des clients de l’entreprise :

« Nos clients sont libres de retirer leurs actifs à tous moments. […] Nos utilisateurs doivent également déposer des fonds pour être à même d’en retirer. […] L’article ignore commodément les transactions de dépôt. »

Les accusations de ce type à l’encontre de Binance semblent en tout cas prendre de l’ampleur, et il est probable que nous entendrons à nouveau parler de ces transferts dans les semaines à venir.

? Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Source : Forbes, ChainArgos – Illustration : Web Summit via Flickr (CC BY 2.0) 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

Baisse du Bitcoin (BTC) : presque 1 milliard de dollars liquidés sur le marché des cryptomonnaies

Baisse du Bitcoin (BTC) : presque 1 milliard de dollars liquidés sur le marché des cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies dans le rouge vif alors que la tension monte entre Israël et l'Iran

Le marché des cryptomonnaies dans le rouge vif alors que la tension monte entre Israël et l'Iran

Qu'est-ce que Core ? Cette blockchain qui s'appuie sur Bitcoin pour surmonter le trilemme des blockchains

Qu'est-ce que Core ? Cette blockchain qui s'appuie sur Bitcoin pour surmonter le trilemme des blockchains