Binance France sous enquête de la justice : nos questions à Stéphanie Cabossioras, la directrice générale de l'exchange

La branche française de Binance est actuellement au cœur d'une enquête pour divers manquements à ses obligations légales, selon une information du journal Le Monde. Nous faisons le point avec Stéphanie Cabossioras, la directrice générale de Binance France, afin d'en savoir plus sur cette affaire qui intervient dans une période de trouble pour la plateforme à l'international.

Binance France sous enquête de la justice : nos questions à Stéphanie Cabossioras, la directrice générale de l'exchange

Binance France au cœur d'une enquête

Selon une information révélée hier vendredi 16 juin par le journal Le Monde, la branche française de Binance serait au cœur d'une enquête pour avoir manqué à plusieurs de ses obligations légales.

Plus précisément, l'exchange de cryptomonnaies numéro 1 aurait opéré certaines activités habituellement réservées aux entreprises enregistrées en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) à l'époque où il ne l'était pas encore. Par ailleurs, Binance est également accusée de blanchiment aggravé et d'autres choses, selon le parquet de Paris :

« [L'enquête] porte d’une part sur des faits d’exercice illégal de la fonction de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN), et d’autre part des faits de blanchiment aggravé, par concours à des opérations de placements, dissimulation, conversion, ces dernières étant réalisées par des auteurs d’infractions ayant généré des profits. »

Précisons que l'enquête a été ouverte en février 2022 à l'encontre de la filiale française de Binance, qui est également accusée de manquements relatifs au processus légal « Know Your Customer », visant à obtenir des informations sur ses clients afin de prévenir de fraudes.

Concernant de potentiels abus observés avant l'obtention de son enregistrement en tant que PSAN, l'entreprise aurait fait de la publicité pour ses services avant de l'obtenir, ce qui est prohibé. Binance avait initialement déposé sa demande d'enregistrement PSAN en décembre 2020, avant de l'obtenir 2 ans plus tard, en mai 2022.

👉 Découvrez notre top 10 des meilleurs portefeuilles pour protéger vos cryptomonnaies

Cryptoast Research : naviguer dans la crypto aux côtés d'experts

Nos questions à Stéphanie Cabossioras, directrice générale de Binance France

Afin de faire la lumière sur ces différentes allégations qui occupent le terrain de l'actualité depuis hier, nous avons posé quelques questions à Stéphanie Cabossioras, la directrice générale de Binance France.

Premièrement, nous avons souhaité en savoir plus sur les perquisitions réalisées dans les locaux de l'entreprise la semaine dernière :

« La perquisition, comme vous le savez, est une procédure normale visant à réunir des éléments factuels dans le cadre d'une enquête en cours. Dès lors, cela s'inscrit dans une temporalité longue, ce n'est pas quelque chose d'anormal en France, c'est d'ailleurs très fréquent, notamment dans le secteur financier. [...] Binance est régulée en France, notamment en tant que PSAN, et nous avons donc des obligations, par exemple vis-à-vis de la réglementation LCB/FT [lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, NDLR]. Ce processus est donc tout à fait normal, c'est même d'ailleurs plutôt sain, car cela confirme que les autorités françaises font leur travail et vérifient que les obligations qui pèsent sur les acteurs réglementés sont bien respectées. »

Elle ajoute :

« Nous avons été extrêmement coopératifs. D'ailleurs, le hasard a fait que lors de la perquisition nous avions une livraison de goodies, un camion nous attendait à l'accueil et les autorités nous ont même aidés. Nous sommes toujours coopératifs avec les forces de l'ordre, les régulateurs, Tracfin, les services de gendarmerie, le parquet quand cela est nécessaire, c'est notre politique. »

Concernant les faits qui sont reprochés à Binance quant à sa publicité pré-PSAN et les soupçons de blanchiment d'argent, Stéphanie Cabossioras nous informe qu'elle ne peut pas divulguer d'informations à ce sujet avant la fin de l'enquête en cours.

Elle précise toutefois qu'il n'y a aucun lien entre ce qui se passe actuellement aux États-Unis et les faits dont nous parlons ici, et que de manière générale, nous devons nous attendre à de plus en plus de régulation à l'international :

« Alors c'est assez fortuit en fait, parce qu'il n'y a pas de corrélation, vous avez bien compris, entre la situation américaine et la situation française. Sur cette situation, je pense que le secteur de la crypto en général va être amené à plus de régulation partout dans le monde. Nous, en Europe et en France, nous avons quand même la chance d'avoir déjà un bon cadre réglementaire. Donc voilà, ça va devenir un peu la vie normale pour le secteur des cryptos, comme ça l'est pour la vie bancaire et pour la vie financière. C'est le début du développement de ce cadre juridique, et donc comme les gens ne sont pas habitués, ça suscite de l'étonnement, voire peut-être un peu d'appréhension. Mais honnêtement, en tout cas dans le cas français, je pense que c'est même plutôt positif. Parce que ça veut dire que la réglementation s'applique vraiment. Ça permet de développer un cadre plus sain pour développer l'écosystème en général. »

👉 Sur le même sujet - Cryptomonnaies : Binance quitte les Pays-Bas faute de licence

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Source : Le Monde

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Alexandra

Les banques sont en crises, donc c'est tout à fait logique que les gouvernements s'attaquent aux plateformes crypto. C'est la notion de "si les banques coulent, tout doit couler".

TruePeople

Je suis d'accord mais pourquoi s'attaquent t'il qu'a Binance et non a Coinbase ? Et pourquoi ce système empêché t'il les petit investisseurs et débrouilleurs d'avoir un gagner pain dans une périodes aussi difficiles. Les banques Américaine et Européen et les gouvernements politique monopolisent l'économie mondial comme cela leurs chantent sans prendre en compte la minorités.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

4,3 milliards de dollars : c'est le montant que Binance doit désormais régler à la justice américaine

4,3 milliards de dollars : c'est le montant que Binance doit désormais régler à la justice américaine

Un exchange envoie par erreur 650 000 dollars à un utilisateur... Qui s'enfuit avec les fonds

Un exchange envoie par erreur 650 000 dollars à un utilisateur... Qui s'enfuit avec les fonds

Nvidia (NVDA), Render (RNDR), SingularityNET (AGIX)... Les actions et cryptomonnaies liées à l'intelligence artificielle (IA) explosent

Nvidia (NVDA), Render (RNDR), SingularityNET (AGIX)... Les actions et cryptomonnaies liées à l'intelligence artificielle (IA) explosent