Binance supprime les échanges en yuan et commence à traquer les utilisateurs chinois

La répression chinoise a touché jusqu’à Binance. La plateforme d’échange, qui trouvait pourtant ses origines en Chine, a annoncé une série de mesures visant à supprimer l’accès aux utilisateurs du pays. Le point sur ce que l’on sait.

Binance supprime les échanges en yuan et commence à traquer les utilisateurs chinois

Binance bloque les utilisateurs chinois

Binance vient d’annoncer ces mesures restreignant l’accès aux utilisateurs chinois par un communiqué laconique. On y apprend que la plateforme d’échange compte se conformer « aux exigences du gouvernement local ».

Pour cela, l’exchange supprimera les marchés en yuan (CNY) au 31 décembre 2021. Binance compte également faire la chasse aux utilisateurs chinois, expliquant :

« Binance procédera à un inventaire des utilisateurs de la plateforme. Si elle trouve des utilisateurs en Chine continentale, les comptes correspondants seront basculés en mode "retrait uniquement", et les utilisateurs ne pourront que retirer, racheter et fermer des positions. »

👉 Retrouvez toute l’actualité des plateformes d’échange

🎁 Offre de lancement Cryptoast Research

1ère Newsletter Offerte avec le code TOASTNL

toaster icon

Un marché qui n’était officiellement pas accessible

Comme s’empresse de le préciser Binance, ses services n’étaient – officiellement – plus ouverts aux utilisateurs chinois depuis un certain temps :

« Binance s’est retiré du marché chinois continental en 2017 et ne s’engage pas dans des opérations d’échange en Chine continentale. »

Dans les faits, on sait bien que ça n’est pas le cas, et que le nettoyage auquel va se livrer l’exchange devrait permettre de débusquer un certain nombre d’utilisateurs. Le retrait du yuan de la plateforme devrait aussi naturellement faire fuir ceux qui s’en servaient dans ce but.

👉 À lire également – Répression en Chine : l’accès à CoinMarketCap, CoinGecko et TradingView a été coupé

Les conséquences de la répression chinoise

Tout cela montre en tout cas le poids du gouvernement chinois, qui a rendu les choses difficiles pour de nombreux services crypto et exchanges ces derniers temps. Le mois dernier, FTX avait ainsi choisi de s’exiler aux Bahamas, alors que la plateforme d’échange opérait jusque là depuis Hong Kong.

Il y a quelques jours, le géant du mining Bitmain avait de son côté annoncé qu’il ne livrerait désormais plus de machine de mining en Chine. Le changement est conséquent : le pays rassemblait il n’y a pas si longtemps 65 % du hashrate du Bitcoin. Les cartes sont donc définitivement en train d’être rebattues dans l’écosystème crypto.

👉 Sur le même sujet – Edward Snowden : « Le Bitcoin (BTC) est plus fort après l’interdiction des cryptomonnaies en Chine »

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies à acheter pour moins de 1 euro ?

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies à acheter pour moins de 1 euro ?

EUROe : le tout premier stablecoin créé, assuré et régulé à échelle européenne débarque de Finlande

EUROe : le tout premier stablecoin créé, assuré et régulé à échelle européenne débarque de Finlande

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse