Binance.com ne sera plus accessible aux Américains

En juillet dernier, Binance exprimait son intention de cesser d'offrir ses services aux résidents des États-Unis. Pourtant, être américain et accéder à Binance s'avère plutôt simple, puisqu'il suffisait jusqu'alors de cocher une case « Je ne suis pas Américain » pour ouvrir un compte sur Binance.com.

Une mesure qui, sans surprise, n'aura aucunement freiné les Américains à rejoindre la plateforme. Mais Binance a décidé d'aller plus loin, en bloquant tout simplement l'accès à sa plateforme aux Américains.

Comme l'a recueilli le média The Block, Binance a envoyé aux utilisateurs dont les adresses IP appartiennent aux États-Unis un mail leur indiquant des mesures suivantes :

« Nous avons noté que votre compte peut être associé aux États-Unis en raison d'une adresse IP à partir de laquelle vous vous êtes connecté par le passé. Conformément aux exigences réglementaires, nous ne sommes pas en mesure de fournir des services aux citoyens ou résidents américains. »

En outre, Binance opère depuis septembre 2019 une branche locale de sa plateforme, Binance US. La société encourage vivement les utilisateurs américains de sa plateforme à migrer vers celle-ci, afin d'être en accord avec les régulateurs du pays :

« Si vous êtes citoyen ou résident américain, veuillez transférer vos avoirs hors de votre compte dans les 90 jours. Vous pouvez envisager d'utiliser Binance US ou d'autres plateformes américaines, » ajoute l'email de Binance.

Mais alors pourquoi les Américains continuent-ils d'utiliser la plateforme principale de Binance ? C'est simple, celle-ci étant bien plus attractive, notamment grâce à l'impressionnante quantité de cryptomonnaies qu'elle supporte.

En effet, l'offre de Binance US ne fait pas le poids face à Binance.com. La branche américaine étant entièrement en accord avec la réglementation des États-Unis, le nombre de cryptomonnaies et services qu'elle supporte fait pâle figure face à la plateforme mondiale.

Les régulateurs américains haussent le ton

Depuis maintenant quelques mois, les régulateurs américains s'avèrent particulièrement intransigeants envers les plateformes d'échange de cryptomonnaies.

La réglementation locale étant très stricte pour cette industrie, les plateformes fournissant des services aux Américains se doivent de suivre les lois en vigueur.

En outre, les deux procès intentés contre BitMEX aux États-Unis ont également déclenché l'inquiétude des plateformes opérant dans le pays.

Les exchanges ont tout intérêt à se plier à toutes les demandes des régulateurs américains, ce marché étant l'un des plus actifs au monde en termes d'utilisateurs et de flux de capitaux.

Ainsi, Binance évite de s'attirer les foudres des organismes de régulation des États-Unis. Les mesures prises par la plateforme la préserveront de nombreuses complications, surtout sur le plan judiciaire.

👉 Pour aller plus loin - Russie : les régulateurs inscrivent Binance.com sur leur liste noire

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation

Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments